PRIX SOLITUDE (L) - Bolleville montre son vrai visage

Courses / 05.11.2019

PRIX SOLITUDE (L) - Bolleville montre son vrai visage

SAINT-CLOUD, MARDI

Impressionnante lauréate du Qatar Prix de Troarn (Classe 2) à Deauville, le 7 juillet, Bolleville (Camelot) avait ensuite été décevante dans le Prix Minerve (Gr3), où elle avait conclu septième. Après cette performance, la représentante de Gérard Augustin-Normand avait quitté les boxes de Jean-Claude Rouget. Elle a renoué très facilement avec le succès dans ce Prix Solitude (L), pour sa première sortie sous l’entraînement de Pascal Bary. Partie à l’extérieur, la future lauréate a longtemps galopé en quatrième position d’un peloton emmené par Off the Coast (New Approach). Accélérant le long des fusains extérieurs à l’entrée de la ligne droite, Bolleville n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires et a rallié le poteau avec quatre longueurs et demie d’avance sur la favorite, Dariyma (City Zip). Après avoir attendu en sixième position le long de la corde, cette dernière a correctement conclu, sans pour autant inquiéter la gagnante. La troisième place est revenue une demi-longueur plus loin à la polonaise Pride of Nelson (Mount Nelson), qui effectuait sa première sortie sur notre sol.

Il lui faut du rythme. Bolleville signe donc un troisième succès en cinq sorties, elle qui avait effectué des débuts victorieux sur les 1.900m de Bordeaux-Le Bouscat au début du mois de mai. Cristian Demuro, jockey de la pouliche, a déclaré : « Le terrain très lourd l’a aidée, car elle a une longue accélération. Quand elle a sprinté, elle a mis les autres concurrentes en difficulté. La dernière fois, nous n’étions pas allés très vite et elle avait un peu tiré. Ce jour-là, nous avons subi le sprint et la pouliche a un peu cédé durant les 200 derniers mètres. C’était quand même un Gr3. Avec des courses rythmées, elle peut faire une bonne jument l’année prochaine. »

Dariyma pèche par manque d’expérience. Dariyma se présentait invaincue en deux sorties au départ de ce Prix Solitude, son dernier succès ayant eu lieu dans une Classe 1 à Chantilly. Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a confié : « Je suis content de sa performance. Elle est tombée sur une jument qui a plus de métier qu’elle et qui aime beaucoup les terrains pénibles. Elle a très peu d’expérience, puisqu’elle a commencé sa saison très tard. Elle a eu des problèmes de jambe, elle était en pleine croissance… C’est bien, ce qu’elle fait aujourd’hui. Nous continuons à penser que c’est une bonne pouliche. »

Une mère double lauréate de Listed. Élevée par l’écurie Serval, Bolleville est une fille du vecteur de tenue Camelot (Montjeu). Jean-Claude Rouget a acheté cette pouliche pour 75.000 € en octobre 2017 à Deauville, où elle était présentée par le haras des Sablonnets. Sa mère, Brasileira (Dubai Destination), gagnante des Prix Panacée et Urban Sea (Ls), s’est classée troisième du Prix Fille de l’Air (Gr3). Cette dernière a déjà produit L’Invincible (Invincible Spirit), lauréate de son maiden sur 1.200m. Brasileira a un 2ans par Gleneagles (Galileo), qui est à l’entraînement chez André Fabre, ainsi qu’un yearling par Oasis Dream (Green Desert) et une foal par Shalaa (Invincible Spirit).

Deuxième mère de Bolleville, Shifting Sands (Hernando) s’est imposée en débutant avant de se placer de Listed. Au haras, elle a produit Sandbar (Oasis Dream), gagnante du Prix Cléopâtre (Gr3) et troisième du Prix de Diane (Gr1). Bolleville – inbred 3x3 sur Kingmambo – est issue d’une mère par Dubai Destination (Kingmambo) tout comme Golden Horn (Cape Cross), Thunder Snow (Helmet) et Postponed (Dubawi), trois chevaux auquel il avait transmis de la tenue.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Alexandrie

 

Camelot

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

Tarfah

 

 

 

 

Fickle

BOLLEVILLE (F3)

 

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

Dubai Destination

 

 

 

 

Mysterial

 

Brasileira

 

 

 

 

 

Hernando

 

 

Shifting Sands

 

 

 

 

Sahara Sunrise

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’14”78

De 1.000m à 600m : 32”10

De 600m à 400m : 13”40

De 400m à 200m : 12”51

De 200m à l’arrivée : 13”42

Temps total : 2’26”21