PRIX SYTAJ (GR3) - Sainte Saône réalise une performance hors du commun

Courses / 10.11.2019

PRIX SYTAJ (GR3) - Sainte Saône réalise une performance hors du commun

AUTEUIL, DIMANCHE

Gagnante du Prix d’Arles (L) au printemps, Sainte Saône (Saint des Saints) a réalisé une performance peu commune dans ce Prix Sytaj (Gr3). La représentante de Jeannot Andt a en effet signé un premier succès black type sur les gros obstacles à l’issue d’un sprint décoiffant, triomphant par 12 longueurs. Il n’est pas habituel de voir de telles fins de course à Auteuil, et encore moins dans un bourbier pareil ! Sans compter que la jument portait 70 kilos, ce qui rehausse encore sa performance.

Un finish digne d’un cheval de plat. Partie en tête, Sainte Saône a été relayée au commandement par Amour du Mathan (Saint des Saints) à la réception du brook, tout en suivant de très près la pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé. Elle a tout sauté à la perfection, excepté un léger accroc à l’ultime obstacle de la ligne d’en face. Progressant à l’extérieur de l’animatrice à l’entrée de la dernière ligne droite, la future lauréate a repris l’avantage entre les deux derniers obstacles et a sprinté de manière remarquable sur le plat malgré le terrain pénible, s’imposant en toute décontraction. Elle rendait 4 kilos à Amour du Mathan, laquelle a conservé la deuxième place de justesse devant Lady Ardilaun (Soldier of Fortune), la laissant à une courte encolure. La compagne d’entraînement de cette dernière, Dianakova (Saint des Saints), a pris la quatrième place à nette distance, devant Rocktaline (Protektor) et Émeraude de Kerza (Honolulu) qui avait conclu deuxième de l’édition précédente.

La meilleure valeur de sa carrière. Il s’agit du 11e succès en 16 sorties de Sainte Saône, qui s’était classée troisième du Prix Christian de Tredern (Gr3) lors de son unique essai à ce niveau. En dernier lieu, elle s’était classée quatrième du Prix de Bagatelle pour sa rentrée, sur le steeple d’Auteuil. Ce dimanche, elle a renoué avec le succès pour sa deuxième tentative sur un gros parcours. Jeannot Andt, coéleveur et copropriétaire de la jument, nous a dit : « Lors de sa rentrée, elle était un peu trop fraîche. Aujourd’hui, elle a très bien gagné et m’a impressionné, car elle portait beaucoup de poids dans un bon lot. Elle s’est montrée très professionnelle, elle avait les oreilles pointées… Elle a réalisé la meilleure valeur de sa carrière. Guillaume Macaire m’a dit qu’il l’avait réservée pour cette course-là. Je ne sais pas encore si elle restera à l’entraînement l’année prochaine. »

La ligne du Bagatelle était solide. Bertrand Lestrade, jockey de Sainte Saône, a déclaré au micro d’Equidia : « Elle le fait très, très bien. En dernier lieu, elle effectuait une rentrée. Nous avions eu un petit contre-temps car elle s’était fait une atteinte et nous n’avions pas pu la préparer au mieux. Elle avait donc vraiment besoin de cette course. La ligne de ce jour-là a répété [le gagnant, Redwillow Imperial (Barastraight), et le deuxième, Enjeu d’Arthel (Saddler Maker), ont ensuite respectivement conclu troisième et premier du Prix Fondeur (L), ndlr]. On sait que Sainte Saône affectionne le terrain lourd. Aujourd’hui, il fallait juste qu’elle saute bien et qu’elle ne fasse pas d’efforts, et c’est ce qu'il s’est passé. »

Amour du Mathan se défend bien. Gagnante du Prix Général de Rougemont (L) en début d’année, Amour du Mathan avait ensuite conclu troisième des Prix Hopper (Gr3) et James Hennessy (L). En dernier lieu, elle avait terminé cinquième du Prix Orcada (Gr3), après une rentrée sur les haies d’Auteuil. Jean-Marie Baradeau, copropriétaire de la jument, nous a expliqué : « Ce Prix Sytaj était l'objectif d'Amour du Mathan et je suis ravi de sa deuxième place. La dernière fois, elle avait besoin de reprendre contact avec le steeple d'Auteuil et elle n'était pas prête. Malgré tout, elle avait bien couru. Aujourd'hui, elle s'est de nouveau bien défendue. Pour la suite, je ne sais pas ce que nous ferons. Arnaud décidera selon la forme de la jument. C'est une fille de Saint des Saints (Cadoudal) et elle est placée de Groupe et gagnante de Listed ; donc si Arnaud ne la trouve pas assez bien, elle viendra à l'élevage. Mais ça fait plaisir, après avoir été à de la bonne génétique, de se placer à ce niveau. »

Direction le haras pour Lady Ardilaun. Auteure de débuts victorieux sur le steeple à Auteuil, Lady Ardilaun restait sur une deuxième place dans le Prix Triquerville (L), face aux mâles. La pouliche a quelque peu déçu ce dimanche, étant déjà battue dans le tournant final. Son entraîneur, François Nicolle, nous a dit : « Dans ce terrain-là, Lady Ardilaun est beaucoup moins fluide dans ses sauts, beaucoup moins tonique. Elle est courageuse troisième. Elle est placée de Groupe et de Listed et va aller au haras pour faire des poulains. » Le Royannais présentait également Dianakova, qui restait sur une sixième place dans le Prix Bayonnet (L) : « Elle court bien pour cette semi-rentrée et est correcte quatrième. Elle est certainement un ton en-dessous des meilleures. »

Pedigree Weatherby :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Sainte-Saone.pdf

La famille de Segré. Élevée par le haras de Nonant-le-Pin et Jeannot Andt, Sainte Saône est une fille de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d'Étreham, et de La Saône (Daliapour), gagnante sur les haies de Marseille-Borély et de Vittel, mais aussi sur le steeple d’Aix-les-Bains. Cette dernière a donné trois autres vainqueurs : Soufflenheim (Martaline), gagnant de cinq courses en haies et en steeple dont le Prix Marly River à Auteuil, Ma Saône (Martaline), lauréate sur les haies d’Angoulême et le steeple de Fontainebleau, et Saint Chély (Saint des Saints), auteur de débuts victorieux en plat à Royan. La Saône a une 2ans par Chœur du Nord (Voix du Nord).

La deuxième mère, Sténorée (Garde Royale), s’est imposée à deux reprises à 2ans sur les 1.200m de Lyon-Parilly et les 1.900m de Lyon-La Soie, et s'est classée deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L). Outre La Saône, elle a notamment donné Segré (Fragrant Mix), gagnante du Prix d'Iéna (L) et troisième du Prix Général de Saint-Didier (Gr3), et Sarre (Fragrant Mix), lauréat à trois reprises en plat sur 1.400m et 1.600m et deuxième du Prix du Muguet (Gr2). Sténorée est aussi la mère de Sambre (Turgeon), gagnante lors de son unique sortie en obstacle sur les haies d’Auteuil, laquelle a donné Pépite Rose (Bonbon Rose), lauréate de Listed sur le steeple de Newbury et deuxième du Celebration Chase (Gr1). Sténorée est une sœur de Sarepta (Grandchant), lauréate du Grand Prix de Vichy (Gr3).

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

SAINTE SAÔNE (F5)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Daliapour

 

 

 

 

Dalara

 

La Saône

 

 

 

 

 

Garde Royale

 

 

Sténorée

 

 

 

 

Scalène