TATTERSALLS DECEMBER FOAL - Quand Frankel remplace son père

International / 29.11.2019

TATTERSALLS DECEMBER FOAL - Quand Frankel remplace son père

TATTERSALLS DECEMBER FOAL

Quand Frankel remplace son père

Le seul Galileo du catalogue, le demi-frère de la lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches Précieuse (Tamayuz), a été retiré ce vendredi et Dubawi avait une pouliche, adjugée 300.000 Gns (370.000 €) à Eugene Daly. Même sans les produits des deux supers étalons, la troisième session de la vente de foals Tattersalls a confirmé sa vitalité avec un mélange d’achats de consommateurs finaux et de pinhookers qui ont pris des risques sur le haut de gamme. Le marché est solide mais n’est pas basé exclusivement sur deux étalons. L’un des fils de Galileo, Frankel, et son frère Sea the Stars (Cape Cross) ont très bien joué leur rôle de remplaçants. Sur le coup de 18 h 40, le crack du prince Abdullah a signé le top price quand David Redvers a posé une enchère de 600.000 Gns (739.000 €) pour le premier produit de la lauréate classique Simple Verse (Duke of Marmalade). Un rachat ? Non, car John Gunther, qui était associé avec Qatar Bloodstock, est devenu le seul propriétaire du poulain. Qatar Bloodstock a vendu aussi une pouliche par Frankel à 350.000 Gns (430.000 €).

Sea the Stars et ses pouliches. Le champion de la famille Tsui est derrière quatre des seize lots adjugés à plus de 250.000 Gns, toutes des pouliches, dont une à 400.000 Gns (492.000 €), issue de la souche d’Alson (Areion), le lauréat du Critérium International (Gr1). L’acheteur est Woodford Thoroughbred, la griffe de John Sykes, un investisseur américain. Il a acheté pour 230.000 Gns (283.000 €) un poulain par Lope de Vega (Shamardal) qui sera revendu et pour 440.000 Gns (542.000 €) une pouliche par Invincible Spirit (Green Desert) qu’il pourrait aussi garder.

European Sales Management en haut de l’affiche. Charlie Gordon-Watson, agissant pour Watership Down Stud, a posé la bonne enchère à 360.000 Gns (443.000 €) pour une Frankel, issue de la française Sivolière (Sea the Stars) et présentée par les Français de European Sales Management (l’alliance entre le haras des Capucines et celui d’Étreham). Le croisement entre deux cracks comme Frankel et Sea the Stars est fantastique ! Quant à European Sales Management, c’est un superbe résultat avant la vente dédiée aux pouliches et juments, où ils présenteront 16 lots. Sivolière, la mère du foal, portera le lot 1845, mais on trouve d’autres grandes juments de course dans le consignment, comme Onthemoonagain (Cape Cross), placée de Gr1 aux États-Unis, Cavale Dorée (Sunday Break), troisième de la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1), la précoce Zonza (Alex the Winner)…

Il faut du courage pour investir 340.000 Gns (419.000 €) dans la perspective de repasser un poulain yearling. C’est pourtant ce qu’a fait Baroda Stud, qui s’est assuré un Kingman (Invincible Spirit) présenté par le Gestüt Etzean, issu de la bonne gagnante de Gr2 allemande Monami (Sholokhov) et demi-sœur de la prometteuse 2ans Miss Yoda (Sea the Stars).

Caravaggio devance Churchill. Ils furent les jeunes lions de Ballydoyle, mais leurs chemins ne se sont jamais croisés. Churchill (Galileo) a gagné quatre Grs1, Caravaggio (Scat Daddy) en a décroché deux chez les sprinters. Ils ont démarré leur carrière au haras en affichant le même tarif (35.000 €), le plus cher pour les étalons qui ont leur premier foals. C’est finalement sur le ring qu’ils se sont affrontés. Caravaggio a marqué le premier point en tout début de session quand Rathbarry Stud a acheté 250.000 Gns (307.000 €) un demi-frère de la placée de Gr1 Forever in Dreams (Dream Ahead), élevé par Con Marnane. L’Irlandais avait payé 6.000 €, à la vente Osarus de février, la mère Dora de Green (Green Tune), une demi-sœur du champion sprinter Marchand d’Or (Marchand de Sable). Il avait vendu Forever in Dreams, après deux succès en France, pour 430.000 £ (504.000 €) à la vente Goffs London. Churchill a eu un top à 190.000 Gns (234.000 €).

Postponed à deux vitesses. Un cheval de 2.400m qui a gagné son premier Gr1, les King George VI and Queen Elizabeth Stakes, à la fin de juillet de ses 4ans n’est pas trop à la mode. Postponed (Dubawi) a connu un marché à deux vitesses. Un poulain a été vendu 28.000 Gns (34.500 €) à Federico Barberini et une heure et demie après, un autre a été acheté pour dix fois ce chiffre. Godolphin a payé 280.000 Gns (345.000 €) un demi-frère de la 2ans Tropbeau (Showcasing), lauréate du Prix du Calvados (Gr2) et troisième des Cheveley Park Stakes (Gr1). La page du catalogue explique beaucoup de choses, car la deuxième mère, Frizzante (Efisio), a gagné la July Cup (Gr1).

Decorated Knight à six chiffres. C’est à 5ans que Decorated Knight (Galileo) a décroché le premier de ses trois Grs1. Le seul de ses produits inscrit à la Tattersalls December Sale, un poulain issu de la lauréate de Gr3 et deuxième de Cheveley Park Stakes (Gr1) Princess Noor (Holy Roman Emperor) a été acheté 190.000 Gns (234.000 €) par Jamie Railton. L’année dernière, Barronstown Stud avait payé 675.000 Gns (831.000 €) pour la poulinière.

L’Espagne mise sur Kingman. Un groupe de propriétaires espagnols se sont associés pour acheter un poulain par Kingman (Invincible Spirit). Le courtier Jose Hormaeche est monté à 300.000 Gns (370.000 €) pour le troisième produit de Patsy Boyne (Galileo), une demi-sœur du champion et très bon étalon High Chaparral (Sadler’s Wells). La jeune poulinière avait été achetée pour le même prix que son produit par Eric Chen, un investisseur australien. Elle a rencontré à nouveau Kingman avec une saillie dans la saison hémisphère Sud et fera le déplacement en Australie dans les semaines qui viennent. Les deux premiers produits de Patsy Boyne ont été élevés aux États-Unis, le troisième en Europe, le prochain en Australie. Le tour du monde.

Les Français dans la colonne acheteurs. La session de jeudi, qui s’est soldée avec une baisse entre 6 et 7 % du chiffre d’affaires et du prix moyen, est le domaine des pinhookers et en fin de journée deux Français sont apparus dans la colonne des acheteurs à plus de 100.000 Gns. Bertrand Le Métayer s’est fait séduire comme beaucoup par la grande carrière de Highland Reel (Galileo), lauréat de sept Grs1 autour du monde, et il a acheté pour 150.000 Gns (185.000 €) un demi-frère de la gagnante black type et placée de Gr3 Feel Glorious (Bated Breath). Il a expliqué : « La carrière de Highland Reel a été impressionnante. J’ai acheté le poulain pour une association en formation et il sera probablement entraîné en France. » C’est pour 145.000 Gns (178.500 €) que Hubert Honoré a eu un poulain par Ribchester (Iffraaj) issu d’une demi-sœur de la rapide lauréate de Gr3 Tantheem (Teofilo). Le programme est de former un syndicat et de le revendre. Les deux poulains ont signé le top price de leurs étalons avant la quatrième session.