TATTERSALLS DECEMBER SALE - Une vente qui rappelle celle d’octobre

International / 24.11.2019

TATTERSALLS DECEMBER SALE - Une vente qui rappelle celle d’octobre

Dernier tour et dernière opportunité pour acheter un yearling dans un catalogue qui rappelle celui d’octobre. La vente de décembre de Tattersalls marque la fin de la saison des ventes de yearlings en Europe, une saison 2019 qui confirme la tendance de 2018. Le chiffre d’affaires de ce segment est de 362,36 millions d’euros pour 5.170 vendus, alors que l’an passé, 5.238 lots avaient généré 361,08 millions d’euros. Dans le détail, on note que la hausse des ventes d’août Arqana et celle de BBAG ont permis de corriger la baisse du marché anglais.

Le catalogue de la vente Tattersalls de décembre est dans la droite ligne de celui de l’année dernière avec 202 lots. Ce dimanche, à 16 h, on notait 34 absences. En 2018, 162 yearlings sont passés sur le ring et 118 d’entre eux avaient été vendus pour un chiffre d’affaires de 4,2 millions de Guinées (5,13 M€). La bonne nouvelle, c’est que les deux gros morceaux du catalogue sont encore en lice. Il s’agit d’un Dubawi (Dubai Millennium), deuxième produit de la lauréate de l’Irish St Leger Voleuse de Cœurs (Teofilo), qui aurait dû passer dans le book 1, et d’un Galileo (Sadler’s Wells) issu de la gagnante de Gr3 Sent from Heaven (Footstepsinthesand), né très tard. L’histoire du premier ressemble terriblement à celle du futur lauréat du Prix d’Ispahan (Gr1) Zabeel Prince (Lope de Vega), absent en octobre et acheté 325.000 Gns (397.000 €) en décembre, tandis que celle du second rappelle celle de Sea of Class (Sea the Stars), née le 23 mai et trop petite pour passer dans le book 1, fut adjugée 170.000 Gns (207.000 €) à la famille Tsui en décembre.

Les grands étalons sont tous là. Tous les grands étalons du marché sont représentés. Il y a un Frankel (Galileo), trois pouliches par Sea the Stars (Cape Cross), un Siyouni (Pivotal) demi-frère du lauréat de Gr1 Regal Parade (Pivotal), un Le Havre (Noverre) de la souche de Sea the Moon (Sea the Stars), trois Lope de Vega (Shamardal), deux No Nay Never (Scat Daddy), quatre Night of Thunder (Dubawi), dont un très proche du Derby winner Harzand (Sea the Stars), et deux Wootton Bassett (Iffraaj), dont un est qualifié pour la prime. C’est donc une belle vente qui attend les professionnels, avant qu’ils ne plongent, à partir de mercredi, dans l’océan des 1.125 foals…