Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

VENTE D’AUTOMNE ARQANA - La magie des wild cards

Institution / Ventes / 18.11.2019

VENTE D’AUTOMNE ARQANA - La magie des wild cards

LUNDI À DEAUVILLE.

Avec le segment des chevaux à l’entraînement, tout est une question de timing. On connaît l’appétit pour les sauteurs de classe – notamment –, mais encore faut-il trouver de tels spécimens ! Avec son système de wild cards, Arqana peut attirer ce qui se fait de mieux sur ce marché où les amiables sont aussi monnaie courante, et ce quasiment jusqu’au dernier moment. Cette année, le catalogue ne comportait pas moins de vingt wild cards (contre seulement sept l’an dernier), et ne cherchez pas (beaucoup) plus loin la raison de la forte hausse des indicateurs. Ces vingt inscriptions de dernière minute ont généré un chiffre d’affaires de près de 1,6 million d’euros, contre seulement 467.000 € l’an passé. Cela s’est évidemment ressenti sur le chiffre d’affaires, qui progresse de plus de 45 % et franchit la barre des 5,6 millions d’euros, sur le prix moyen (+ 47 %, à 34.829 €) et sur la médiane (+ 40 %, à 14.000 €). Le taux de vendus reste excellent, frôlant les 88 %.

Le top price devrait rester en France. Il s’agit du tout bon Master Dino (Doctor Dino), gagnant d’un Renaud du Vivier (Gr1) sous la casaque Munir, et pour lequel Hervé Bunel est monté jusqu’à 420.000 €. Les trois autres sauteurs qui ont dépassé les 200.000 € devraient en revanche franchir la Manche. Il s’agit des 3ans Gentleman de Mée (Saint des Saints), payé 280.000 € par Hubert Barbe, Stratagem (Sunday Break), que Guy Petit a acheté 260.000 € pour le compte de David Maxwell, et Gaillard du Mesnil (Saint des Saints) qui, pour 250.000 €, va rejoindre les boxes de Willie Mullins par l’intermédiaire de Pierre Boulard.

FAITS MARQUANTS

LE MYSTÈRE PLANE AUTOUR DE MASTER DINO

#189    MASTER DINO (H5)          Doctor Dino & Mind Master, par Mizzen Mast   420.000 €

            Acheteur : Agence BHB

            Vendeur : La Motteraye Consignment

            Éleveurs : Gaec La Seguègne & Jean-Michel Campos

Avant de passer en vente, Master Dino (Doctor Dino) courait pour une association entre Simon Munir, Isaac Souede, Guillaume Macaire, Anne-Sophie et Daniel Allard, Franck Champion et Jacques Bisson. Pour qui va-t-il courir dans l’avenir ? Difficile à dire à cette heure. Hervé Bunel (Agence BHB) a signé le bon à 420.000 € et il n’a pas voulu commenter cet achat. Il était en compagnie de la famille Papot et, quelques minutes après la vente, Guillaume Macaire est venu discuter avec Xavier Papot. Nous n’en saurons pas plus.

Une histoire exceptionnelle. Coélevé par le Gaec de la Seguègne et Jean-Michel Campos, Master Dino a grandi dans le Tarn, et il est le premier gagnant de Gr1 issu de ce département. Présenté à Osarus en septembre 2015, Master Dino a été acquis pour 11.000 € par Daniel Allard. Sous l’entraînement de Guillaume Macaire, il a gagné six Groupes à Auteuil, dont les Prix Renaud du Vivier et Cambacérès (Grs1). Sa mère, Mind Master (Mizzen Mast), est trois fois placée en six sorties, en plat. C’est le frère de Mind Story (Diamon Green), gagnante de son maiden en plat, en province.

Doctor Dino crève l’écran. Proposé à 16.000 € en 2020, Doctor Dino (Muhtathir) est désormais l’étalon d’obstacle le plus cher de l’histoire de l’élevage français. L’étalon stationné au haras du Mesnil, pour le compte d’un syndicat, a obtenu son 20e black type ce dimanche à Auteuil avec Philanthrope (deuxième du Prix Bernard Secly, L). En Europe, il a donné trois gagnants de Gr1 sur les obstacles lors de la période correspondant à la dernière saison anglo-irlandaise (seul Voix du Nord, aujourd’hui disparu, a fait mieux). Parmi ses meilleurs sauteurs, il faut citer La Bague au Roi (Scalp Novice Chase & Kauto Star Novices’ Chase, Grs1), Sceau Royal (Henry VIII Novices’ Chase, Gr1), Sharjah (December Festival Hurdle & Morgiana Hurdle Grs1)… Tout en sachant que ses forces vives sont divisées entre plat et obstacle. Doctor Dino est aussi, en effet, le père de Golden Legend (Coupe de Maisons-Laffitte & Prix Bertrand de Tarragon, Grs3, deuxième des EP Taylor Stakes, Gr1), Villa Rosa (Coupe de Maisons-Laffitte, Gr3), Physiocrate (deuxième du Prix de Diane, Gr1), Palinodie (Prix Charles Laffitte, L), Style Icon (Prix Charles Laffitte, L), Mahoe (deuxième du Prix du Lys, Gr3)…

J.P. MCMANUS FAIT SON MARCHÉ

# 225   GENTLEMAN DE MÉE (H3)      Saint des Saints & Kœur de Mée, par Vidéo Rock            280.000 €

            Acheteur : Horse Racing Advisory

            Vendeur : Guillaume Macaire

            Éleveurs : Anne Charline Desmas, André Marcel,  Aurèlie & Gwenaelle Barre Pommerai

Dans le Prix Lycoming, sur les haies de Compiègne, Gentleman de Mée (Saint des Saints) avait très couru, faisant galoper le futur lauréat, Magrudy ** (Doctor Dino), sous les couleurs de Génétique Obstacle et l’entraînement de Guillaume Macaire, qui en était copropriétaire. Après une telle performance, sa valeur a très justement été revue à la hausse et a fait monter les enchères jusqu’à 280.000 €. Charlie Swan était en compagnie d’Hubert Barbe lorsqu’il a nous dit : « C’est un beau cheval qui devrait s’affirmer en tant que chaser de tenue. Avec lui, non pensons à l’année prochaine. Il va revenir en Irlande et nous verrons avec le patron. » Le patron, c’est J.P. McManus !

On ne présente plus son père, Saint des Saints (Cadoudal), top-étalon au haras d’Étreham, qui va être rejoint par son fils Goliath du Berlais en 2020. La mère a déjà donné deux bons chevaux : As de Mée (Kapgarde), deuxième du Prix de l'Avenir, en plat, avant de passer sur les obstacles où il est monté sur le podium du Scilly Isles Novices' Chase et de l'Henry VIII Novices' Chase (Grs1), mais aussi Fée de Mée (Lauro), gagnante du Prix des Guilledines (Gr3 AQPS). Gentleman de Mée fut acheté foal, à l’amiable, par Paul Basquin, avant d’être élevé au haras du Saubouas.

# 217b CAPODANNO (H3) Manduro & Day Gets Up, par Muhtathir            185.000 €

            Acheteur : Horse Racing Advisory

            Vendeur : Daniela Mele

            Éleveur : André Hébert

Début novembre à Compiègne, Capodanno (Manduro) s’est classé deuxième du Prix de Saint-Raphaël (Peloton A), épreuve pour inédits de 3ans, face au bon Fire Dancer (Martaline). Charlie Swan et Hubert Barbe sont allés jusqu'à 185.000 € pour ce pensionnaire de Daniela Mele. Charlie Swan a déclaré : « C'est un grand beau cheval et un très bon sauteur. Il est encore maiden, ce qui laisse beaucoup d'options ouvertes. C'est plutôt un cheval pour l'année prochaine. Nous allons le ramener à la maison et le boss décidera qui l'entraînera. » L’étalon du haras du Logis Manduro (Monsun) donne aussi des bons sauteurs, à l’image de Baradari (Holloways’s Hurdle, Gr2), Rashaan (Keelings Irish Strawberry Hurdle, Gr2) ou encore Porto Pollo (Prix Aguado, Gr3). Avec cette famille il a déjà donné l’oncle de ce lot 217b, Fraulein Agatha, lauréat du Prix André Masséna (L).

Capodanno est le premier partant de Day Gets Up (Muhtathir), qui a gagné quatre courses, dont le Prix Huron à Auteuil. Muhtathir (Elmaamul) est par ailleurs un vrai point fort dans un pedigree d’obstacle.

ENCORE UN SAUTEUR FRANÇAIS POUR DAVID MAXWELL

# 207b STRATAGEM (H3) Sunday Break & Our Ziga, par Linamix  260.000 €

            Acheteur : Guy Petit

            Vendeur : Daniela Mele

            Éleveurs : Olivier Triboire & Écurie des Jap

Chef d’entreprise, David Maxwell est aussi un vrai gentleman-rider, au sens noble du terme. Ce passionné n’hésite pas à acheter de bons chevaux en France en vue de les monter en Angleterre. À Auteuil, il a notamment remporté le Prix Morgex (Gr3) en selle sur Cat Tiger (Diamond Boy), et régulièrement, il jette son dévolu sur des chevaux français (Bob and Co, Saint Xavier, Ballotin…). En octobre, Stratagem (Sunday Break) s’est montré le plus fort parmi les dix-sept inédits en obstacle du Prix Emilius, s’imposant de bout en bout en poulain d’avenir. Guy Petit est allé jusqu’à 260.000 € pour avoir le dernier mot sur ce pensionnaire de Daniela Mele et il nous a dit : « Je pense que j’ai acheté un bon cheval ! Je l’ai acquis pour David Maxwell, pour lequel j’avais déjà acheté Cat Tiger dans cette vente l’année dernière. Il a passé les tests vétérinaires et s’était montré impressionnant à Auteuil. Nous sommes ravis ! » Élevé par Olivier Triboire et la Scea Écurie des Jap, Stratagem est un fils de Sunday Break (Forty Niner), qui a donné plusieurs bons sauteurs comme Tom Mix (placé des Prix Beugnot et Comte Schomberg, L), Always Magic (placé du Prix de Maisons-Laffitte, Gr3), Orsippus (Matalan Anniversary 4-y-o Novices Hurdle, Gr1), Katana One (troisième des Prix Triquerville et Miror, L), We Will See (Prix Robert Weill, L)… La mère a donné quatre autres vainqueurs dont Ziga Boy (Califet), lauréat du Sky Bet Handicap Chase (L) à deux reprises sur les 4.800m de Doncaster.

La deuxième mère, Zigaura (Ziggy’s Boy), s’est classée deuxième des Cherry Hinton Stakes (Gr3) et troisième des Moyglare Stud Stakes (Gr1), à 2ans, avant de s’imposer l’année suivante sur les 1.400m de Goodwood.

WILLIE MULLINS ET LES CHEVAUX FRANÇAIS, L’HISTOIRE CONTINUE

# 214   GAILLARD DU MESNIL (H3)    Saint des Saints & Athena du Mesnil, par Al Namix            250.000 €

            Acheteurs : PB Bloodstock Services & W.P. Mullins

            Vendeur : Isabelle Gallorini

            Éleveur : Écurie Cerdeval

# 208b GANAPATHI (H3)  Samum & Une Dame d’Avril, par Meshaheer     100.000 €

            Acheteurs : PB Bloodstock Services & W.P. Mullins

            Vendeur : Emmanuel Clayeux

            Éleveurs : E.A.R.L. Detouillon Raphaël & Frédérique

Entre le grand entraîneur irlandais Willie Mullins et les chevaux français, c’est une véritable histoire d’amour, avec des réussites constantes, et au meilleur niveau. Pierre Boulard lui a acheté deux chevaux ce lundi. Pour 250.000 €, il s’est offert Gaillard du Mesnil (Saint des Saints), un pensionnaire d’Isabelle Gallorini qui courait sous les couleurs de son éleveur, l’écurie Cerdeval. Lauréat à Machecoul, le poulain reste sur une deuxième place dans le Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS). Pierre Boulard a déclaré : « Je l’ai bien sûr acquis pour Willie Mullins. C’est un beau poulain par un grand étalon. Il n’était pas bon marché, mais il faut savoir investir pour trouver des bons chevaux. On peut imaginer qu’il ira sur le steeple-chase un jour ou l’autre. La réussite des chevaux français est exceptionnelle outre-Manche et cela renforce le marché. » Gaillard du Mesnil est issu d’une sœur de Calie du Mesnil (Kapgarde), deuxième du Dunraven Hotel Adare Novice Hurdle (L). Cette souche anglo-arabe a donné le bon Soldatino (Graveron), lauréat du JCB Triumph Hurdle (Gr1). Un peu plus tôt dans la vente, Pierre Boulard est allé jusqu’à 100.000 € pour Ganapathi (Samum). Ce poulain a gagné son unique sortie à Paray-le-Monial et le courtier nous a dit : « C’est un cheval très puissant, parfaitement d’aplomb. Emmanuel Clayeux l’a bien avancé dans le dressage sur les obstacles et forcément, cet entraîneur bénéficie d’une réelle cote de confiance car il a vendu des chevaux qui ont bien réussi par la suite. C’est le cas d’Apple Jade (Saddler Maker), Sir des Champs (Robin des Champs), Al Boum Photo (Buck’s Boum)… et bien d’autres ! Pour le reste, le génie de Willie fera la différence ! »

LE PREMIER ACHAT D’ALEX ELLIOTT À LA VENTE D’AUTOMNE

#198b  GLOIRE D'ATHON (M4)  Doctor Dino & Aster d'Athon, par Turgeon        200.000 €

            Acheteur : Alex Elliott

            Vendeur : Alain Couétil

            Éleveur : Marie-José Corbin

Pour son premier déplacement à la vente d'automne, Alex Elliott n’est pas resté avec les mains dans les poches. Il est même allé jusqu’à 200.000 € pour Gloire d'Athon (Doctor Dino) lauréat de son unique sortie sous l’entraînement d’Alain Couétil. Le courtier a déclaré : « Je l'avais remarqué quelques semaines plus tôt, et nous sommes ravis de l'avoir eu. Il va probablement aller en Irlande où nous déciderons de la suite de sa carrière. J'aime beaucoup son père, Doctor Dino, avec lequel j'ai déjà été chanceux. C'est la première fois que je viens à cette vente et j'ai été impressionné par la qualité de la sélection de chevaux à l'entraînement ! » Avec une mère par Turgeon (Caro), ce poulain est issu d’un croisement "à la Devin". La mère de cet AQPS est la propre sœur de Diva d'Athom (Turgeon), deuxième du Prix Rohan (L).

MOUNT POPA PART EN AUSTRALIE

#183    MOUNT POPA (H4)           Maxios & Mimalia, par Silver Hawk         200.000 €

            Acheteur : Stephen Hillen Bloodstock

            Vendeur : Pascal Bary

            Éleveur : Succession Stravos Niarchos

C’est Roger Marley qui a signé le bon pour ce pensionnaire de Pascal Bary, pris en valeur 42 et qui reste sur 10 podiums en France, de 2.000m à 2.800m. Stephen Hillen nous a ensuite expliqué au téléphone que le poulain allait désormais prendre la direction de l'Australie où il sera entraîné par Michael Hawkes. Ce dernier est associé avec son frère Wayne Hawkes et son père John Hawkes. Ensemble, ils ont remporté une quinzaine de Grs1 dont six avec le champion sprinter Chautauqua (Encosta de Lago).

Élevé par la famille Niarchos, Mount Popa est un frère d’Unnefer (Danehill Dancer), vainqueur des Fairway Stakes (L), deuxième des Dee Stakes et troisième des Winter Hill Stakes (Grs3). Deuxième mère de Mount Popa, Angel in my Heart (Rainbow Quest) a remporté le Prix de Psyché (Gr3) et a conclu deuxième du Yellow Ribbon Invitational Handicap, du Santa Anita Handicap et des Matriarch Stakes (Grs1), mais aussi du Prix de l’Opéra (Gr2, à l’époque). Elle a notamment produit Kris Kin (Kris S), vainqueur du Derby d’Epsom et troisième des King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1).

KAREL JALOVY S’OFFRE FOLBURG DE PALMA

#223    FOLBURG DE PALMA (M4)       Sageburg & Sister Palma, par Kahyasi     200.000 €

            Acheteur : Loko Trans

            Vendeur : Gabriel Leenders

            Éleveur : Écurie Cerdeval

Karel Jalovy est l’un des propriétaires les plus titrés de République Tchèque. Sa société Loko Trans œuvre dans le domaine du matériel ferroviaire. Et l’écurie Loko Trans a vu le jour en 2006. Elle compte 25 chevaux et sponsorise également des courses en République Tchèque et en Slovaquie. Ce lundi Karel Jalovy, en compagnie de Martina Bartheldyova, n’a pas hésité à monter jusqu’à 190.000 € pour s’offrir Folburg de Palma (Sageburg), quelques jours après l’annonce du retour de son père, Sageburg (Johannesburg), en France, au haras du Mont Goubert. Folburg de Palma, un pensionnaire de Gabriel Leenders, a gagné son unique sortie en 2019 à Argentan. L’an dernier à 3ans il s’était classé deuxième du Prix de l'Avenir (Gr2 AQPS). Michal Lisek, racing manager de l’écurie, a déclaré : « Nous allons l'envoyer à l'entraînement en République Tchèque, mais le but est de le courir en Italie ou en France. C'est le cheval le plus cher que nous ayons acheté chez Arqana à ce jour, mais nous avons déjà connu de beaux succès avec nos achats en France. Il y a 13 heures de route de notre centre d'entraînement jusqu'à Paris, mais ça ne nous fait pas peur ! » La mère, Sister Palma (Kahyasi), était très bonne, remportant l’important Prix Jacques de Vienne. C’est la famille de nombreux bons AQPS en plat et d’Équemauville (Saint des Saints), gagnant du Prix Journaliste (Gr3). La base de cette souche vient du célèbre élevage corrézien d’anglo-arabes de la famille Delage, aux portes de Pompadour.

LUKE COMER À LA RECHERCHE DU FUTUR UN DE SCEAUX

#190    FOURBI (M4)          Denham Red & Saleeka, par Avirco 130.000 €

            Acheteur : Luke Comer

            Vendeur : Fabrice Foucher

            Éleveur : Haras de la Rousselière

Le premier produit de Denham Red (Pampabird) confié par la famille La Guillonnière à Fabrice Foucher s’appelait Un de Sceaux (Denham Red). On connaît la suite et ce champion a remporté pas moins de neuf Grs1 chez Willie Mullins. Denham Red, un véritable améliorateur, fut étalon au haras de la Rousselière. Il est mort, et dans son ultime génération, on trouve Fourbi… un pensionnaire de Fabrice Foucher ! Ce dernier venait de décrocher une victoire au Pin-au-Haras. Agissant pour le compte de Luke Comer, Jim Gorman a signé le bon à 130.000 € et il a déclaré : « Fourbi va en Irlande, où il débutera en obstacle. Il a montré beaucoup de qualité lors de sa dernière sortie et les courses irlandaises devraient lui convenir. Nous espérons donc le meilleur pour la suite. Forcément, l’histoire d’Un de Sceaux fait rêver. »

PRIDE OF NELSON MULTIPLIE SON PRIX PAR 25 EN DEUX ANS

#166    PRIDE OF NELSON (F3)  Mount Nelson & Alfreda par Unfuwain   125.000 €

            Acheteur : Satoshi Kobayashi

            Vendeur : Écurie Plavac

            Éleveur : Stilvi Compania Financiera

Vendue par le haras de l’Aumônerie en décembre 2016, puis achetée 5.000 € par Chris Richner lors de l’édition 2017 de la vente d’automne, Pride of Nelson (Mount Nelson) a rejoint l’entraînement de Piotr Piatkowski. Placée du Derby polonais, elle vient se classer troisième du Prix Solitude (L) à Saint-Cloud. Cette performance a tapé dans l’œil de Satoshi Kobayashi qui nous a dit : « Je l'ai achetée pour le compte d'un nouveau client japonais, monsieur Inutzuka. Elle n'a que 3ans et nous a déjà montré ce qu'elle était capable de faire. Sa performance à Saint-Cloud m’a beaucoup plu. » La mère a déjà donné Fylarchos (Muhtathir), troisième du Prix François Mathet (L). George Engel représentait le propriétaire polonais à cette vente et il nous a dit : « Pride of Nelson est l’un des bons chevaux polonais du moment. Elle a battu un record sur 2.200m en Pologne, un pays où la qualité augmente énormément. La France fut la cerise sur le gâteau pour elle. Le 7 décembre à Varsovie, nous organisons une grande vente de chevaux à l’entraînement, une occasion idéale pour trouver le futur Tunis (Estejo) ou Onestepforward (Alandi). Et il y aura aussi les chevaux qui ont battu Pride of Nelson en compétition ! »

SCARLET TUFTY POUR L’AUSTRALIE

#176    SCARLET TUFTY (M3)   Siyouni & Marie Dar, par Sinndar            120.000 €

            Acheteur : Narvick International & de Burgh Equine

            Vendeur : Christophe Ferland

            Éleveurs : Gérard Ferron & Jean-Paul Gaschet

L’Australien Shayne Driscoll d’Oti Racing était accompagné des courtiers Hubie de Burgh et Emmanuel de Seroux lorsque ces derniers ont signé le bon à 120.000 € pour Scarlet Tufty (Siyouni). Hubie de Burgh et Emmanuel de Seroux ont déclaré : « Nous l'avons acheté pour un client existant. C'est un fils de Siyouni, étalon de renommée internationale. Il a une bonne accélération et se déplace très bien. Il ira directement en Australie et s'attaquera aux courses sur 2.000m où les allocations sont généreuses. » Pris en valeur 43,5, Scarlet Tufty reste sur une quatrième place dans le Prix Vulcain (L, 2.500m) et il a gagné un handicap sur 2.400m cette année. Il s’agit d’une belle origine maternelle, celle de Marie de Ken (Prix Fille de l'Air, Gr3), Charmo (San Francisco BC Mile Stakes, Gr2), Ana Marie (Prix d'Harcourt, Gr2, 2e des Nassau Stakes et du Prix Vermeille, Grs1), Ana Americana (3e Prix Saint-Alary, Gr1), Zatonic (2e Prix Thomas Bryon, Gr3), Vezing (3e La Force, Gr3), Volatile (3e Prix Texanita Gr3), Petit Chevalier (Prix Gontaut-Biron, Gr3), Open your Heart (3e du Derby allemand, Gr1), Morandi (Critérium de Saint-Cloud, Gr1)…

ERNESTO POUR IAN WILLIAMS

#97      ERNESTO (M4)       Reliable Man & Enrica, par Niniski          115.000 €

            Acheteur : Rpg Bloodstock & Ian Williams

            Vendeur : Markus Klug

            Éleveur : Écurie Roettgen

Ce pensionnaire de Markus Klug, qui courait jusqu’alors sous les couleurs de la Stall Reckendorf, avait un profil qui pouvait intéresser les acheteurs du monde de l’obstacle. Mais c’est en plat dans un premier temps qu’Ernesto (Reliable Man) va poursuivre sa carrière. Après avoir signé le bon à 115.000 € pour ce stayer, Rupert Pritchard-Gordon nous a dit : « Il va rejoindre l’effectif de Ian Williams pour courir les handicaps de tenue en Angleterre. On verra ensuite si son nouvel entraîneur veut l’essayer sur les obstacles. C’est un bon cheval, avec de la tenue, il a battu de bons chevaux. Le programme anglais offre beaucoup de possibilités sur 2.800m. » Issu de Reliable Man (Dalakhani) qui sera encore stationné au haras d’Annebault en 2020, Ernesto s’est classé deuxième du St. Leger allemand (Gr3, 2.800m) l’année dernière, à 3ans. Au mois d’avril 2019, sur la même distance mais en bon terrain, il a gagné l'Altano-Rennen (L) devant le placé de Gr1 Alounak (Camelot). Ernesto est issu d’une très bonne famille allemande, sa mère, Enrica (Niniski), deuxième du Premio Lydia Tesio (Gr2), est à l’origine de 12 black types en première ou deuxième génération, dont Egerton (Groom Dancer), deuxième du Grosser Preis von Baden et du Preis von Europa (Grs1), Enora (Noverre), lauréate du Preis der Diana (Gr1), Erasmus (Reliable Man), gagnant du Preis des Winterfavoriten (Gr3), Eliot (Tiger Hill), troisième du Preis von Europa (Gr1)…