Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

VENTE D’AUTOMNE ARQANA - Une édition déjà record

Institution / Ventes / 19.11.2019

VENTE D’AUTOMNE ARQANA - Une édition déjà record

MARDI, DEAUVILLE

À mi-journée, le chiffre d’affaires global de la vente d’automne 2018 était déjà dépassé. Et avant même la dernière journée de mercredi, Arqana a établi un nouveau record pour cette vacation, qui dépassera les dix millions d’euros en volume d’enchères.

Ce mardi, l’offre était constituée des yearlings à vocation d’obstacle ainsi qu’une cinquantaine de stores de 2ans. Chez les yearlings, la demande pour les profils de qualité s’est avérée très soutenue, et trois lots ont dépassé les 100.000 €. Ils étaient deux l’an dernier. Le top price a atteint les 150.000 €. C’est Paul Basquin qui a signé le bon pour ce fils de Kapgarde, frère de la bonne Messagère (Saint des Saints), qui était présenté par le haras de La Croix Sonnet. L’homme du haras du Saubouas investit de plus en plus dans le marché de l’obstacle, et lundi, sous le nom de Génétique Obstacle, il a vendu le deuxième top de la journée, Gentleman de Mée (Saint des Saints). Highflyer Bloodstock s’est aussi montré très actif avec pas moins de vingt achats !

La demande sur les stores s’est aussi avérée soutenue, avec un taux de vendus avoisinant les 80 % (65 % seulement l’an dernier). Dans cette catégorie, le top price s’est élevé à 85.000 €, pour un 2ans présenté par le haras de Cercy et adjugé à TJ Bloodstock. Le prix moyen s’établit à 24.671 € (15.788 € l’an passé).

Globalement, le prix moyen de cette deuxième journée progresse de 20 %, à 26.675 €, alors que le chiffre d’affaires fait plus que doubler, et s’établit à plus de quatre millions d’euros. Le taux de vendus est en hausse de 12 points, à plus de 75 %.

FAITS MARQUANTS

LES YEARLINGS

LA VENTE D’AUTOMNE RÉUSSIT BIEN À PAUL BASQUIN

#432    PARADISO (M)       Kapgarde & No News, par Gentlewave    150.000 €

            Acheteur : Saubouas Bloodstock

            Vendeur : Haras de La Croix Sonnet

            Éleveurs : Haras de La Croix Sonnet & Albert Hosselet

Parmi les top-étalons français d’obstacle, seul Kapgarde (Garde Royale) n’a pas encore de fils au haras. Un impair qui pourrait être rectifié par ce lot 432, issu d’une famille d’étalons ayant donné des chevaux de Groupe sur les obstacles (Nickname, Nom de d’La, No Risk at All…). Après avoir signé le bon à 150.000 €, Paul Basquin nous a expliqué : « C’est un très beau yearling, par le très bon Kapgarde. Sa sœur est toute bonne et certainement une future grande. La famille est excellente, une des meilleures en France. Il a le profil pour devenir étalon un jour si tout lui sourit. Nous allons essayer de le garder entier, mais dans un premier temps il va revenir au haras du Saubouas et nous verrons comment il évolue. Nous sommes très heureux d’avoir pu l’acheter. Nous investissons beaucoup, mais il le faut pour pouvoir rêver trouver de bons chevaux. » Ce poulain est un frère de Messagère (Gentlewave), achetée yearling à la vente d’automne Arqana, en 2017, par Gérard Larrieu (Chantilly Bloodstock Agency). Invaincue en deux sorties, cette dernière a gagné le Prix Sagan (Gr3) de cinq longueurs. La deuxième mère, No News (Gentlewave), gagnante de trois courses sur 1.600m et 2.100m, s’est classée cinquième du Prix Fille de l’Air (Gr3). Deuxième mère, Nickelle (Sagamix) a remporté le Prix de la Pépinière (L) et fini troisième du Prix Allez France (Gr3), mais elle a aussi gagné le Prix Wild Monarch (L) et conclu troisième des Prix Sagan (Gr3) et d’Iéna (L). La troisième mère, N’Avoue Jamais (Marignan), a enlevé le Prix Alain du Breil (Gr1) avant de produire Nid d’Amour (Ultimately Lucky), gagnante du Prix Luth Enchantée (L), et N’Oublie Jamais (Loup Solitaire), lauréate de la Grande Course de Haies de Cagnes (L) et du Wild Monarch. C’est la souche de la matrone Newness (Simply Great), gagnante du Prix Edmond Barrachin (Gr3) et troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1), et mère de l’étalon No Risk at All.

#405    KOVAS HAS (M)    Ballingarry & Kotkibed, par Astarabad   105.000 €

            Acheteur : Saubouas Bloodstock

            Vendeur : Hamel Stud

            Éleveur : Hamel Stud

Les achats de Paul Basquin sont en forme cette année, avec les victoires de Galant du Chenet (Martaline), Fire Dancer (Martaline), Pont du Gard (Kapgarde)… Ces deux derniers ayant été acquis à la vente d’automne. Ce lundi, il a revendu Gentleman de Mée (Saint des Saints) pour 280.000 € à J.P. McManus. Au sujet de Kovas Has (Ballingarry), acquis 105.000 €, l’homme du haras du Saubouas a déclaré : « C'est un très beau poulain par Ballingary, un étalon que j'aime beaucoup. Il est issu de l'une des plus belles familles d'obstacle françaises selon moi, celle de Kotkita. Il va aller au Saubouas et sera castré dans les prochaines semaines. » Kovas Has est un fils de Kotkibed (Astarabad), gagnante sur les haies de Moulins après avoir été jugée digne de débuter dans le Prix Finot (L). Elle a déjà donné Kool Has (Martaline), récent deuxième du Prix Cambacérès (Gr1). La deuxième mère, Katkota (Mansonnien), n’a pu se distinguer en cinq courses en obstacle. Elle a donné notamment Kakoline ** (Poliglote), gagnante du Prix Pelat et troisième du Prix Bournosienne (Gr3). La troisième mère n’est autre que Kotkita (Subotica), lauréate du Prix Cambacérès et troisième du Prix Renaud du Vivier (Grs1). Kotkita a produit trois black types dont Kotkikova ** (Martaline), lauréate de quatre Groupes, dont le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1). Kakira (Cadoudal), la quatrième mère, a donné Kalifko ** (Montmartre), lauréat du Prix Aguado (Gr3), Kalkir (Montmartre), deuxième de Gr1 sur les claies irlandaises, Katkovana (Westerner), deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1) et du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2)... Kotkie (Rheffic), la cinquième mère, a produit deux cracks : Katko (Carmarthen) et Kotkijet (Cadoudal) !

#384    MAGISTRATO (M)            Kapgarde & Franche Alliance, par Poliglote       92.000 €

            Acheteur : Saubouas Bloodstock

            Vendeur : Haras de La Croix Sonnet

            Éleveur : Haras de La Croix Sonnet

Parmi les meilleures acquisitions de Paul Basquin on peut citer Bébé Star (Prix Congress, Gr2), Let's Dance (gagnante de Gr2 à Cheltenham et deuxième de Gr1), Abbyssial (AES Champion Four Year Old Hurdle, Gr1), Petite Parisienne (Champion 4-y-o. Hurdle, Spring Juvenile Hurdle, Grs1), Kalkir (2e du Spring Juvenile Hurdle, Gr1)… Au sujet du lot 384, payé 92.000 € il a déclaré : « C'est un fils de Kapgarde très bien né, avec une mère par Poliglote qui est le meilleur père de mères au monde selon moi. Il a tout pour faire un bon cheval. Il va aller au Saubouas, il sera probablement castré et nous déciderons ensuite de son avenir. » Magistrato est un fils de l’étalon du haras de La Hêtraie Kapgarde (Garde Royale). C’est le premier produit de la bonne Franche Alliance (Poliglote), lauréate de cinq courses et placée de Listed en obstacle. La deuxième mère, Alliance Royale (Turgeon), une jument inédite, a produit Reine Angevine (Poliglote), troisième de Gr1 sur les claies de Navan, mais aussi et surtout la très bonne La Bague au Roi (Doctor Dino), lauréate du Kauto Star Novices' Chase et du Flogas Novice Chase (Grs1). Plus loin dans le pedigree, on retrouve Plaisir du Roy (Legend of France), lauréat du Prix Fleuret (Gr3), et Clan Royal (Chef de Clan), deuxième du Grand National de Liverpool (Gr3) 2004 et troisième de la même course en 2006.

#433    (M)     Martaline & Norita Has, par Kapgarde    90.000 €

            Acheteur : Saubouas Bloodstock

            Vendeur : Haras de Montaigu

            Éleveur : Haras de Montaigu & Neustrian Associates

C’est Bertrand Le Métayer qui a acheté Norita Has (Kapgarde) sur ce ring, en décembre 2015, pour 67.000 €. Et ce fils de Martaline (Linamix), vendu 90.000 €, est son premier produit à passer en vente. À son sujet, Paul Basquin a déclaré : « Martaline est un super étalon et il a signé ce poulain qui fait très course. La famille est bonne. C’est un prospect très intéressant. » Norita Has, quatrième du Prix Géographie, a produit Gitane d'Ainay (Turgeon), quatrième du Prix Finot (L). La deuxième mère a donné Notario Has (Turgeon), deuxième du Prix Triquerville (L) et troisième du Prix Congress (Gr2). C’est la grande famille de Gamine Royale (Garde Royale), lauréate du Prix Sagan (Gr3). Dans sa descendance, on trouve de très nombreux black types comme Utopie des Bordes (Antarctique), lauréate du Prix Maurice Gillois (Gr1) ou encore Victoire des Borde (Antarctique), gagnante du Prix Jean Stern (Gr2), mais également troisième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1)… Plus loin dans la souche, on retrouve des chevaux ayant une certaine classe de plat, à l’image de Rollex Borget (Khalkevi), troisième du Prix Royal-Oak (Gr1).

À LA RECHERCHE DU FUTUR WHISPER

#309    VINCENZO (M)      Doctor Dino & Sweet Nano, par Turgeon 130.000 €

            Acheteur : Highflyer Bloodstock

            Vendeur : The Channel Consignment

            Éleveur : Madame Henri Devin

Pour un propriétaire anglais, avoir un cheval capable de gagner quatre fois à Cheltenham, dont deux Groupes, c’est un véritable rêve. Et c’est ce qui est arrivé à Dai Walters avec le "FR" Whisper (Astarabad). C’est à cette même vente que David Minton lui a déniché par le passé des chevaux comme Al Dancer (Al Namix), deuxième de l’Arkle Trophy Trial Novices' Chase (Gr2) à Cheltenham. Le courtier nous a expliqué : « Dai Walters a toujours beaucoup acheté ici et notamment Whisper. Ce poulain va revenir au Pays de Galles et est destiné à courir sous ses couleurs. » Nommé Vincenzo (Doctor Dino), ce poulain a un vrai pedigree "à la Devin", sa mère étant une fille de Turgeon (Caro). La deuxième mère, Sweet Racine (Dom Racine), a très bien produit, donnant entres autres Turgot (Turgeon), lauréate des Prix La Haye Jousselin et Ferdinand Dufaure (Grs1), et Pontvallain (Pampabird), troisième du Prix Cambacérès (Gr1). On ne présente plus son père, Doctor Dino (Muhtathir), déjà père de 20 chevaux black types (plat et obstacle cumulé). Il connaît une belle réussite avec les descendantes de Turgeon, ce croisement ayant donné Style Icon (Prix Charles Laffitte, L) en plat ainsi que les sauteurs Dottore (Prix Violin II, L), Gochetial (Prix Robert Weill, L), Invincible Dina (Prix Girofla, L), La Bague Au Roi (Kauto Star Novices' Chase & Flogas Novice Chase, Grs1)….

Un élevage en pleine réussite. Madame Henri Devin est actuellement deuxième au classement des éleveurs français en obstacle. Ses élèves approchent des 30 victoires et ont dépassé le million d’euros de gains. En 2019, pas moins d’une dizaine sont black types sur les obstacles français comme Philanthrope (deuxième du Prix Bernard Secly, L), Invincible Dina (deuxième du Prix Sagan, Gr3), Happy Monarch (Prix James Hennessy, L), Doctor Squeeze (deuxième du Prix Pierre de Lassus, Gr3), Lady Ardilaun (troisième du Prix Sytaj, Gr3), Dream Wish (Prix Congress, Gr2), Le Lude (troisième du Prix des Platanes, Gr3)… Sans oublier ceux qui brillent outre-Manche, à l’image de Politologue (deuxième des Queen Mother Champion Chase & JLT Chase, Grs1) ou d’À Plus Tard (troisième du Dooley Insurance Group Champion Novice Chase, Gr1) et même en plat, comme Villa Rosa (Coupe de Maisons-Laffitte, Gr3).

#446    ON THE ROCK (M)           Doctor Dino & Poprock du Berlais, par Martaline 85.000 €

            Acheteur : Highflyer Bloodstock

            Vendeur : Écurie La Frênée

            Éleveurs : Pierre et Philippe Morruzzi

En compagnie de Dai Walters, David Minton a signé le bon à 85.000 € pour ce poulain présenté par l’écurie La Frênée. Sa mère, Poprock du Berlais (Martaline), troisième du Prix Magne (L), fut acquise par Guy Petit pour 35.000 € sur ce ring. Elle n’a pas encore eu de partants. La deuxième mère a donné Pop Art du Berlais (Poliglote), double lauréat de Listed et deuxième du Prix Renaud du Vivier (Gr1). C’est une famille qui a aussi donné des chevaux avec de la classe en plat, à l’image de Sudaka (Prix Cléopâtre, Gr3) la troisième mère, dont le petit-fils Saint Émilion (Zenno Rob Roy) a gagné le YushunHimba (Gr1).

#379    INOUI MACHIN (M)          Honolulu & Firmini, par Mansonnien 70.000 €

            Acheteur : Highflyer Bloodstock

            Vendeur : Laras de Saint-Maur

            Éleveurs : Vincent Le Roy & Bernard Stoffel

Agissant toujours pour Dai Walters, David Minton a aussi acquis le lot 379 pour 70.000 € et il nous a expliqué : « C’est un bel individu, issu d’une bonne famille. Dai Walters l’aime beaucoup et il va lui faire traverser la Manche pour courir ! » Issu d’Honolulu (Montjeu), étalon du haras de La Clayette, Inoui Machin est un fils de Firmini (Mansonnien). Gagnante en haies et en steeple à Auteuil, elle a couru sept fois à 3ans pour deux victoires (les Prix Champoreau et Elseneur) et elle n'a jamais conclu plus loin que troisième, dont une deuxième place dans le Prix Auricula et une troisième place dans le Prix d'Iéna (L). Elle a donné cinq vainqueurs dont Fiumicino (Sageburg), lauréat du Prix Wild Monarch (L). La deuxième mère, Far Away Girl (Cadoudal), est gagnante en haies à Auteuil. Outre Firmini, elle a donné Fabulously (Antarctique), gagnant du Prix Robert Lejeune, deuxième des Prix Stanley et James Hennessy (Ls), troisième des Prix Fleuret (Gr3) et Aguado (L). Far Away Girl est la deuxième mère de Feu Follet (Kapgarde), gagnant de sept courses dont le Prix Alain du Breil (Gr1). Inoui Machin a été préparé par le haras de Saint-Maur, c’est-à-dire par Mélanie Gonzalez et Julie Turland. Installées à Saint-Martin-de-Bienfaite-la-Cressonnière (14), elles nous ont expliqué : « Nous sommes à l’œuvre depuis deux ans, près d’Orbec, et ce poulain fait partie des premiers que nous présentons aux ventes. Il est arrivé chez nous grâce à ses éleveurs, Vincent Le Roy et Bernard Stoffel. Outre la préparation aux ventes, nous prenons des chevaux d’élevage en pension et des compétiteurs au repos. »

BERTRAND LE MÉTAYER TRÈS ACTIF POUR DES ASSOCIATIONS À VENIR

#399    NECAS HAS (H)      Martaline & Jolie de Ballon, par Turgeon            85.000 €

            Acheteur : BLM Bloodstock

            Vendeur : Hamel Stud

            Éleveur : Hamel Stud

Très actif sur le marché de l’obstacle, Bertrand Le Métayer a connu une belle réussite ces dernières années avec Bonito du Berlais (Trempolino), Beaumec de Houelle (Martaline) et Nirvana du Berlais (Martaline). Les trois sont lauréats de Gr1 et les deux derniers sont ou vont devenir étalons ! L’homme de BLM Bloodstock a acheté quatre lots ce mardi, entre 40.000 € et 85.000 €. Le courtier nous a expliqué : « Nous avons essayé d’acheter pour différents propriétaires, en essayent de créer plusieurs nouvelles associations sur certains. La majorité sera entraînée à Royan. Après une première partie de carrière en France, une partie pourrait traverser la Manche. Pour des yearlings, nous avons essayés de rester raisonnables, dans un marché extrêmement fort pour les bons poulains. En l’espace de deux ans, les prix ont considérablement augmenté. La réussite des chevaux français à l’international a un impact bien visible sur le marché. Nous payons sur le ring le prix de cette réussite française et nous avons été régulièrement battus lors de cette vente. Ces associations à venir seront avant tout pour courir, avec des nouveaux clients français mais aussi des étrangers. Les courses c’est avant tout cela, des propriétaires qui courent pour se faire plaisir ! Notre filière a tellement besoin d’eux. » Déjà hongre, ce lot 399 est un fils de Martaline (Linamix). Désormais retraité, ce dernier a donné pas moins de père de 14 lauréats de Gr1 sur les obstacles. Il compte trois fils au haras : Beaumec de Houelle (haras de Montaigu), Kitkou (haras de Jalogny) et Nirvana du Berlais (haras de la Hêtraie). Ce mardi, Bertrand Le Métayer a acheté trois produits de ce top-étalon. Jolie de Ballon (Turgeon), la mère du lot 399, n’a pas encore eu de partants. Nile Palace (Chamberlin), la troisième mère, est l’aïeule d’une quinzaine de black types, dont récemment Docteur de Ballon (Doctor Dino), gagnant du Prix Ingré (Gr3), et Politologue (Poliglote), lauréat de 10 courses dont le JLT Melling Chase et le Tingle Creek Chase (Grs1). Il s’agit de la grande famille "N" de l’élevage Wildenstein, celle qui a donné les étalons No Risk at All (My Risk), Nickname (Lost World), Nom de D'la (Lost World)…

#351    (M)     Martaline & Blue Beryl, par Saint des Saints       80.000 €

            Acheteur : BLM Bloodstock

            Vendeur : Haras du Buff

            Éleveurs : Neustrian Associates & Haras de Montaigu

Bertrand Le Métayer est allé jusqu’à 80.000 € pour ce poulain et il nous a expliqué : « Cette famille c’est une histoire de cœur, elle m’a beaucoup réussi ! Je pensais le payer le plus cher. » Ce lot 351 est un produit Blue Beryl (Saint des Saints), une jument placée à Fontainebleau qui n’a pas encore eu de partants. C’est une fille de Saint des Saints (Cadoudal), lequel s’affirme en tant que père de mère au niveau Gr1 (Douvan, De Bon Cœur, Adrien du Pont, Figuero…). La deuxième mère a produit Questarabad (Astarabad), lauréat de 15 courses dont la Grande Course de Haies d'Auteuil, le Grand Prix d'Automne à deux reprises et le Prix Renaud du Vivier (Grs1), mais également Crystal Beach (Network), lauréat du Prix Murat (Gr2). Ce dernier court sous les couleurs de James Douglas Gordon dont le racing manager n’est autre que Bertrand Le Métayer. L’homme de BLM Bloodstock a obtenu beaucoup de succès avec cette souche AQPS, ayant par exemple acquis Rock Noir (Mansonnien), lauréat du Prix Renaud du Vivier (Gr1).

STORES DE 2ANS

UN PRODUIT DE LA DERNIÈRE GÉNÉRATION DE SADDLER MAKER POUR TOBY JONES

#272    HGRANCA DE THAIX (H2)        Saddler Maker & Kapica de Thaix, par Kadalko            85.000 €

            Acheteur : TJ Bloodstock

            Vendeur : Haras de Cercy

            Éleveur : Michel Bourgneuf

Cet automne, Toby Jones est très actif dans les ventes françaises. Il y a quelques semaines, chez Osarus, il a notamment acquis Red Risk (No Risk at All) pour 72.000 € et Ganzo d'Airy (Legolas) pour 300.000 €. À l’heure où nous écrivons ces lignes, il a signé deux bons à plus 85.000 € lors de la vente d’automne. Au sujet de Hgranca de Thaix (Saddler Maker) qui était présenté par le haras de Cercy, le courtier précise : « Il a une page de catalogue très solide. Son père est un grand étalon, la mère a produit plusieurs très bons chevaux et elle a encore donné un bon gagnant récemment. On ne peut pas lui reprocher grand-chose. Il a été acheté pour courir. » Hgranca de Thaix est issu de la meilleure jument de Michel Bourgneuf, Kapica de Thaix (Kadalko). Cette dernière a donné Volca de Thaix (Voix du Nord), deuxième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), mais aussi Africa de Thaix (Spécial Kaldoun), deuxième du Prix du Bourbonnais (aujourd’hui Gr2 AQPS). Kapica de Thaix est aussi la deuxième mère de Dica de Thaix (Voix du Nord), gagnant du Grand Prix des AQPS (Gr1 AQPS), ou encore Fraca de Thaix (Enrique), lauréat du Prix Finot (L).

L’ACHAT INSPIRÉ DE MICHAEL FENNESSY

#251    (H2)    Martaline & Agathe du Berlais, par Poliglote      75.000 €

            Acheteur : Michael Hyde

            Vendeur : Fairway Consignment

            Éleveur : Michael Fennessy

Les juments issues du haras du Berlais sont toujours très cotées et pour cause, issues de grandes souches, elles se révèlent régulièrement de bons investissements. Il est rare de pouvoir en acheter une pour 6.000 €. Ce fut pourtant le cas d’Agathe du Berlais (Poliglote) en 2012, alors qu’elle était âgée de 4ans. Exportée en Irlande chez Michael Fennessy, sa production a dépassé à cinq reprises la barre des 40.000 €. Ce mardi, son fils par Martaline (Linamix) a même été vendu 75.000 € à Michael Hyde, lequel enchérissait aux côtés d’Hubert Barbe et Charlie Swan. Ce poulain devrait donc vraisemblablement porter les couleurs de JP McManus. La mère a déjà donné un gagnant. La deuxième mère a produit trois bons chevaux : Afsoun (Kahyasi), lauréat du Champion Hurdle Trial et du Contenders Hurdle (Grs2), Agrapart (Martaline), lauréat du Cleeve Hurdle et du Relkeel Hurdle (Grs2) mais aussi Afrad (Linamix), deuxième du Rendlesham Hurdle (Gr2).