American Pharoah, champion du monde… à l’américaine !

Magazine / 13.12.2019

American Pharoah, champion du monde… à l’américaine !

Chacun son champion. Prenez n’importe quelle statistique concernant les étalons et vous trouverez la tête de liste qu’il vous faut, surtout lorsqu’il s’agit des jeunes lions, les "First Crop Sires".

Par Franco Raimondi

Ce n’est pas un travail d’illusionniste. Il s’agit d’utiliser au mieux les statistiques appliquées aux courses et à l’élevage. Le champion du monde des étalons de première production est American Pharoah (Pioneerof The Nile), le seul crack à avoir remporté la Triple Couronne et la Breeders’ Cup Classic (Gr1). Il a eu 68 partants sur 142 foals nommés, dont 25 ont gagné aux États-Unis, au Canada, mais aussi en Angleterre, en Irlande, en France et au Japon. Trois d’entre eux sont vainqueurs de Groupe : Four Wheels Drive, qui a remporté la Breeders’ Cup Juvenile Turf Sprint (Gr2), la pouliche Sweet Melania, troisième de la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1), et Maven, vainqueur du Prix du Bois (Gr3). Ces trois-là ont tous décroché leur titre sur le gazon, tout comme Another Miracle, lauréat de stakes et troisième du Four Wheels Drive dans le Sprint de la Breeders’ Cup. Un crack du dirt qui se révèle comme étalon de gazon, cela peut paraître surprenant, mais c’est la réalité. Et le meilleur de ses onze black types sur le sable est American Theorem, deuxième d’un Gr1 qui normalement n’aurait pas dû lui échapper, les American Pharoah Stakes à Santa Anita…

Kizuna et Epiphaneia, la richesse du Japon. Les premiers produits d’American Pharoah ont enregistré 2,79 millions de dollars (2,51 M€) de gains à travers le monde. Il s’agit de la troisième meilleure performance depuis le début du XXIe siècle, après celles d’Uncle Mo (Indian Charlie) en 2015 et de Tapit (Pulpit) en 2008. Dans les classements établis par Bloodhorse, il devance six étalons qui officient aux États-Unis. Mais c’est au Japon que l’on trouve deux jeunes lions bien plus riches que lui au classement par gains bruts. Kizuna (Deep Impact) a franchi le cap de quatre millions de dollars. Il affiche 3,67 M€, avec à la clé 25 gagnants, un lauréat de Gr3 et cinq sujets black types, dont fait partie la pouliche Maltese Diosa, deuxième dimanche dernier dans le Hanshin Juvenile Fillies (Gr3). Epiphaneia (Symboli Kris S) a donné plus de gagnants (27), deux placés black types, et, par les gains (2,53 M€), il est devant American Pharoah. Un autre jeune étalon japonais arrive en sixième position, il s’agit de l’excellent miler Real Impact (Deep Impact), qui avait fait ses débuts à 800.000 yens (6.600 €). Ce dernier ne pouvait rivaliser ni en qualité de poulinières qu’il a rencontrées, ni en quantité (93 foals) avec Kizuna, qui en avait 182, et Epiphaneia, avec 157 produits. Il a sorti 15 gagnants pour 1,42 M€.

La déduction façon Bloodhorse. Les allocations au Japon sont beaucoup plus importantes qu’aux États-Unis et en Europe. Bloodhorse applique dans son classement des étalons américains une déduction de 50 % des gains décrochés par les chevaux japonais. Si l’on divise par deux les gains de Kizuna, il atteint quand même 1,83 M€ et est deuxième du classement devant l’autre américain, Constitution (Tapit). La tête de liste vient juste derrière le regretté Deep Impact (Sunday Silence) au classement de pères de 2ans. Impacto détient le record de First Crop Sire au Japon avec 35 gagnants et 540 millions de yens (4,47 M€), mais Kizuna a déjà fait mieux en matière de gains que Lord Kanaloa (King Kamehameha) lors de sa première saison. Les résultats de la première génération de Kizuna et Epiphaneia ont provoqué une hausse considérable de leurs tarifs. Kizuna sera proposé en 2020 à 6 millions (49.750 €) et Epiphaneia à 5 (41.450 €). Les deux avaient fait leurs débuts à 2,5 millions.

Night of Thunder, le plus riche d’Europe. Dans le classement par gains bruts, il faut descendre à la treizième place pour trouver le premier européen, Night of Thunder (Dubawi), qui est devancé par sept américains et cinq japonais. Malgré la déduction faite par Bloodhorse, Epiphaneia est à 1,26 M€, largement devant l’étalon Darley. Il faut également préciser que le programme japonais offre encore deux Grs1 avec 154 millions (1,27 M€) d’allocations chacun. Il s’agit des Futurity de dimanche, où seront aux prises deux Kizuna et un Real Impact, et les Hopeful le 28 décembre.

Le match avec No Nay Never 2018. Night of Thunder domine le classement européen par gains et il a réussi à franchir le cap du million d’euros (1,03), ce qui le place pas loin du leader de la saison 2018, No Nay Never (Scat Daddy), qui avait terminé sa première saison avec 1,1 million et 29 gagnants, dont deux de Groupe, trois de Listed et un total de 13 sujets black types. Night of Thunder a encore deux semaines devant lui pour égaler le record de gagnants de l’étalon Coolmore. S’il ne lui manque qu’un gagnant pour le rejoindre, il est déjà à trois lauréats de Groupe, quatre de Listed et onze black types. Il occupe la quatrième place au classement européen des pères de 2ans par gains derrière Shamardal (Giant’s Causeway), dont la saison fut fabuleuse, Galileo (Sadler’s Wells) et No Nay Never, troisième en 2018. L’année précédente, le leader des First Crop Sires, Society Rock (Rock of Gibraltar), était quatrième comme Night of Thunder, avec le même nombre de gagnants (28) mais sans franchir le cap du million.

Gutaifan dépasse les 30 gagnants. Night of Thunder est tête de liste par gains, gagnants de Groupe et produits black types. Il ne lui manque qu’une seule colonne pour réussir le grand chelem : celle du nombre de gagnants. Mais, avec 108 produits, il lui était impossible de rivaliser avec la puissance de feu de Gutaifan (Dark Angel), qui en avait 166. L’étalon stationné à Yeomanstown a produit 31 gagnants, un excellent score. Le seul bémol, c’est qu’il n’a donné qu’un seul black type, la placée de Gr3 Graceful Magic. C’est pour cela que le haras irlandais, afin de lui donner toutes ses chances, a décidé de passer son prix de saillie de 10.000 à 6.000 €. Il s’agit d’un choix avant tout commercial car, comme on le sait, après la première saison, les éleveurs lèvent un peu le pied. Gutaifan a 124 yearlings et 101 foals.

Cinq à plus de vingt gagnants. Cinq étalons ont franchi le cap des vingt gagnants, outre les deux sires que l’on a déjà évoqués. Cable Bay (Invincible Spirit) est à 25, Gleneagles (Galileo) à 24 et Outstrip (Exceed and Excel) à 22. Chacun d’eux a eu un lauréat black type. Gleneagles a donné deux gagnants de Gr2, Royal Dornoch et Royal Lytham, et sept black types, Cable Bay a rempli son contrat avec la rapide Liberty Beach, lauréate des Molecomb Stakes (Gr3), et six autres black types. Son prix de saillie est passé de 6.500 à 15.000 £ (17.780 €), car il a montré qu’il était capable de produire des 2ans rapides et précoces. Gleneagles, après des débuts à 60.000 € et un passage à 30.000, sera offert à 35.000 €. Cette situation n’est pas sans rappeler celle de son illustre père… Outstrip, quant à lui, continue à 5.000 £.

Dix ont donné un gagnant de Groupe en Europe. Les First Crop Sires à avoir donné un gagnant de Groupe sont au nombre de dix, dont deux, American Pharoah et Karakontie (Bernstein), officient aux États-Unis. C’est un de plus qu’en 2018, une année où, en plus de No Nay Never, désormais à 175.000 €, figuraient aussi Kingman (Invincible Spirit), monté à 150.000 £ (177.000 €), et deux lauréats de Derby par Galileo, Australia et Ruler of the World.

Pour en revenir à 2019 et aux débutants avec deux gagnants, outre Gleneagles, les surprises sont à mettre au crédit de Make Believe (Makfi) et de Due Diligence (War Front). Golden Horn (Cape Cross), dont le prix de saillie était le plus élevé (60.000 £, 71.120 €), ne fut pas un 2ans, et il est remarquable qu’il soit présent avec West End Girl, lauréate des Sweet Solera Stakes (Gr3). Le prix de Muhaarar (Oasis Dream) est passé de 30.000 à 20.000 £ (23.700 €), car aucun de ses produits n’a gagné de Groupe. Toutefois, il ne faut pas le condamner. Il avait affiché de gros progrès de 2 à 3ans et les éleveurs lui ont envoyé bon nombre de juments de tenue, pour chercher de la vitesse.

Du mouvement en France… La création de bébés étalons dans le créneau vitesse-précocité n’est pas un exercice qui passionne les Français. Les 18 gagnants issus de la première génération de Siyouni (Pivotal) ont été battus par Olympic Glory (Choisir) et Anodin (Anabaa), qui en ont eu respectivement 21 et 20, dont 12 et 13 en France. Sidestep (Exceed and Excel) est tête de liste avec 9 gagnants, dont 7 chez nous. Resté en Australie, il a produit la lauréate des Golden Slipper (Gr1), Kiamichi. Galiway (Galileo) compte 5 gagnants, dont déjà un lauréat de Groupe, Kenway. S’ils ne peuvent pas faire de miracles en raison de leurs petits carnets de bal, quelque chose est en train de changer. Nous y reviendrons dans les prochains jours, lorsque nous étudierons les pères des yearlings. Rassurez-vous, les courses réservées aux yearlings n’existent pas, mais les statistiques oui !…

CLASSEMENT DES ÉTALONS DE PREMIÈRE PRODUCTION SELON LES GAINS EN EUROPE

Source Weatherbys/Jour de Galop

#

Etalon

Tarif 16 (€)

Père

Foals

Gag.

Gag. Gr.

Pr. BT

Gains

1

Night of Thunder

30.000

Dubawi

108

28

3

11

1. 032.990 €

2

Cable Bay

7.700

Invincible Spirit

114

25

1

7

785.696 €

3

Gleneagles

60.000

Galileo

111

24

2

7

646.536 €

4

Gutaifan

12.000

Dark Angel

166

31

0

1

457.083 €

5

Anjaal

5.000

Bahamian Bounty

149

19

0

2

445.069 €

6

Due Diligence

7.700

War Front

85

18

2

3

431.106 €

7

Make Believe

20.000

Makfi

87

16

2

3

416.321 €

8

Ivawood

9.000

Zebedee

17

0

2

331.375 €

9

Outstrip

59.000

Exceed and Excel

106

22

0

2

318.820 €

10

American Pharoah

179.000

Pioneerof the Nile

162

5

1

3

238.105 €

11

Sidestep

4.000

Exceed and Excel

9

0

3

231.051 €

12

Galiway

3.000

Galileo

31

5

1

2

221.494 €

13

Brazen Beau

11.800

I Am Invincible

76

11

0

2

207.874 €

14

Muhaarar

35.500

Oasis Dream

106

16

0

1

206.938 €

15

Hot Streak

8.300

Iffraaj

79

11

0

1

186.012 €

16

Free Eagle

20.000

High Chaparral

87

11

0

2

182.863 €

17

Golden Horn

71.000

Cape Cross

98

7

1

3

164.739 €

18

Cappella Sansevero

4.500

Showcasing

60

6

1

1

125.698 €

19

Karakontie

13.500

Bernstein

88

6

1

2

116.420 €

20

Amaron

4.500

Shamardal

44

7

0

2

109.147 €

LES 25 GAGNANTS D’AMERICAN PHAROAH 

Cheval

Mère (Père de mère)

Titre

Entraîneur

Pays

Gains (€)

Achat (€)

Four Wheel Drive

M

Funfair (More Than Ready)

GagGr2

Wesley Ward

USA

804 224

473 000

Sweet Melania

F

Sweet N Discreet (Discreet Cat)

GagGr2PlGr1

Todd Pletcher

USA

284 921

540 000

Maven

M

Richies Party Girl (Any Given Saturday)

GagGr3

Wesley Ward

USA

86 036

élevé

American Theorem

M

Mighty Renee (Maria's Mon)

Pl Gr1

George Papaprodromou

USA

87 045

171.000 (rac.)

Monarch of Egypt

M

Up (Galileo)

PlGr1

Aidan O'Brien

Ire

115 982

676 000

Anothern Miracle

M

Retraceable (Medaglia d'Oro)

PlGr2

Gary Contessa

USA

196 438

189 000

Princesa Caroline

F

Sacre Cœur (Saint Ballado)

Pl Gr3

Chad Brown

USA

47 983

485.000 (rac.)

Skygaze

F

Skyscape (Marquetry)

Pl Gr3

Mark Casse

Can

45 197

270 000

Saqqara King

M

Joyful Victory (Tapit)

Pl L

Charlie Appleby

GB

45 087

180 000

Turned  Aside

M

Sustained

Gag 2c.

Linda Rice

USA

98 211

243.000 (rac.)

Emily's Oasis

F

Margate Gardens (Speightstown)

Gag

Ian Wilkes

USA

82 776

293 000

American Butterfly

M

Gracie's Butterfly (War Front)

Gag

Wayne Lukas

USA

77 781

351.000  (rac.)

Danon Pharoah

M

Crisp (El Corredor)

Gag

Yoshito Yahagi

Jap

72 960

1 492 000

A Shin Amen Ra

M

I O Ireland (Giant's Causeway)

Gag

Kenji Nanaka

Jap

58 036

293 000

Clepat

F

Intelyhente (Smart Strike)

Gag

Yoshito Yahagi

Jap

58 036

279 000

Nile River

M

Jeweliana (Smart Strike)

Gag

Hideaki Fujiwara

Jap

58 036

212 000

Homeland

M

Khancord Kid (Lemon Drop Kid)

Gag

Bill Mott

USA

48 750

450 000

American Legend

F

Yong Musician (Yonaguska)

Gag

Bernard Flint

USA

47 586

180 000

Harvey's Lil Goil

F

Gloria S (Tapit)

Gag

Bill Mott

USA

37 356

élevée

Prince of Pharoahs

M

My Dixie Doodle (Dixie Union)

Gag

Linda Rice

USA

31 006

Royal Act

M

True Feelings (Latent Heat)

Gag

Peter Eurton

USA

28 114

450 000

Envied

F

Halljoy (Halling)

Gag

Ben Colebrook

USA

21 080

302.000 (rac.)

King of Egypt

M

Prof. McGanagall (Storm Cat)

Gag

Graham Motion

USA

20 544

Ocean Atlantique

M

Tare Green (Giant's Causeway)

Gag

André Fabre

Fra

18 900

1 100 000

Hong Kong

M

Mekko Hokte (Holy Bull)

Gag

Aidan O'Brien

Ire

12 300

901 000