AUJOURD’HUI AUX COURSES - CAGNES-SUR-MER

Courses / 05.12.2019

AUJOURD’HUI AUX COURSES - CAGNES-SUR-MER

12 H 30 • CAGNES-SUR-MER • PRIX DU COL D'ALLOS

Haies - 3ans - 3.500m

Wutzelino ** sur le terrain de jeu de sa mère

Auteur de plaisants débuts victorieux sur les haies de Nantes, devant Gucello (Cokoriko) qui a répété en se plaçant à Auteuil, Wutzelino ** (Dragon Dancer) a confirmé en s’imposant très aisément dans le Prix Général de Coulange, le 21 novembre dernier à Angers. Toujours invaincu, ce pensionnaire de Yannick Fertillet tentera d’accrocher une troisième victoire d’affilée… Avec une certaine dimension émotionnelle : Wutzelino va découvrir ce qui fut le terrain de jeu de sa mère, la reine de Cagnes Wutzeline (Waky Nao). Il aura face à lui Volkov Jelois (Vol de Nuit), qui effectuera pour l’occasion sa première sortie sous ses nouvelles couleurs, celles de Magalen Bryant. Toujours entraîné par Yannick Fouin, qui a conservé 50 % du poulain, Volkov Jelois n’a pas terminé plus loin que troisième lors de ses quatre dernières sorties.

14 H 07 • CAGNES-SUR-MER • PRIX DU COL D'ASPIN

Steeple-chase - 4ans - 3.800m

Meredith retrouve Cagnes

Meredith (Soldier of Fortune) retrouve l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer à l’occasion du Prix du Col d’Aspin. C’est sur cet hippodrome qu’elle a enregistré les deux succès de sa carrière, lors du meeting 2018. Meredith est invaincue à Cagnes-sur-Mer. Avec deux deuxièmes places obtenues dans les Prix Miror et Gérald de Rochefort (Ls), cette pensionnaire de François-Marie Cottin fait figure d’épouvantail dans ce lot, où un seul autre candidat a décroché son black type. Il s’agit de Lord Pit (Confuchias), deuxième du Prix Gaston Branère (Hdc L), et qui tentera de rassurer son entourage après avoir été arrêté dans un gros handicap Listed d’Auteuil, puis s’être classé sixième du Prix Dominique Sartini (L).

15 H 15 • CAGNES-SUR-MER • PRIX JEAN GAILLY DE TAURINES

Steeple-chase - 4ans et plus - 3.800m

Le Grand Prix de la Ville de Nice à l’horizon

Plus belle épreuve du jour à Cagnes-sur-Mer, le Prix Jean Gailly de Taurines (Steeple-chase) a rassemblé huit candidats, tous black types à l’exception de Lee d’Anjou (Della Francesca), qui va découvrir Cagnes, et de Great Parade (Great Pretender), supplémenté par son entourage et irréprochable sur la Côte d’Azur. Lauréat du Grand Prix de La Ville de Nice - Bernard Secly (Gr3) en début d’année 2019, Achour (Limnos) effectuera à cette occasion sa troisième sortie de l’année. Sa rentrée à Fontainebleau, en novembre, s’est soldée par une septième place. Plus forte valeur du lot (65), Prince Phillipe (Denham Red) reste sur une belle victoire dans la Grande Course de Haies d'Automne à Nantes. Sa dernière tentative en steeple remonte au mois de mai : c’était lors du Prix Romati (Gr3), où il finissait dernier, mais il a de bonnes références sur le steeple de Cagnes. Lauréat du Prix Christian de l'Hermite - Grand Steeple-Chase des 4Ans (L) en début d’année sur ce même hippodrome, Fou du Brésil (Blue Brésil) devrait bien faire : après un break de mai à septembre, il a couru à trois reprises au mois d’octobre et peut frapper d’emblée pour son retour à Cagnes.

15 H 49 • CAGNES-SUR-MER • PRIX DOMINGO PEREA

Haies - 5ans et plus - 3.500m

Confirmation attendue pour Wildriver

Lauréate du Prix Alain du Breil - Course de Haies d'Été des 4ans (Gr1) et du Prix de Pépinvast (Gr3) l’an passé, Wildriver (Willywell) sera l’attraction de ce Prix Domingo Perea (Haies) vendredi. Après avoir chuté lors de sa rentrée à Auteuil, elle s’est imposée un mois après dans le Prix Mercier en terrain très lourd, le 1er novembre à Lyon-Parilly. Cette pensionnaire de Mathieu Pitard doit être en mesure de confirmer dans un lot où de nombreux candidats effectueront leur rentrée, comme Thigh Rock (High Rock), The Golden Boy (Myboycharlie), Cesare di Roma (No Risk At All), qui n’ont pas couru cette année, ou encore Astara de Lune (Astarabad), absente depuis mai 2017. Dollar Baie (Crillon), qui rejoint les boxes de Richard Chotard, fera son retour sur les obstacles. Orienté sur le plat depuis avril 2018, et en Corse plus précisément, cet ancien représentant de la casaque Papot pourrait tirer son épingle du jeu.