BILAN DES GROUPES FRANÇAIS EN PLAT - André Fabre, "Monsieur Groupe"

Magazine / 06.12.2019

BILAN DES GROUPES FRANÇAIS EN PLAT - André Fabre, "Monsieur Groupe"

BILAN DES GROUPES FRANÇAIS EN PLAT

André Fabre, "Monsieur Groupe"

Demandez le bilan ! Le Prix Fille de l’Air a sonné la fin de la saison des Groupes de plat en France. Pour les chevaux entraînés en France, sur l’ensemble de la saison, 2019 fut une année difficile… Ce fut en revanche plutôt bien pour les 2ans. Mais, s’il doit y avoir un grand gagnant, c’est André Fabre.

Pas simple pour les Français en 2019

Deux mille dix-neuf n’est pas une grande année pour les entraîneurs français… Avec 61,7 % de lauréats entraînés en France dans nos Groupes français, il s’agit même du plus mauvais score réalisé par les chevaux français dans nos Groupes lors des cinq dernières années. Nous sommes bien loin de 2017, où les entraîneurs français avaient décroché 72,3 % des épreuves de Groupe de l’Hexagone. Plus précisément, la France a enlevé 71 des 115 Groupes français, la Grande-Bretagne en a enlevé 35, l’Irlande 4, l’Allemagne 3, la République tchèque et les États-Unis un chacun.

Pourcentage de gagnants entraînés en France dans les Groupes français

Année Pourcentage

2019 61,7 %

2018 63,4 %

2017 72,3 %

2016 71,7 %

2015 71,7 %

André Fabre domine les débats. Monsieur Groupe, en France, est bel et bien André Fabre… L’entraîneur cantilien a remporté 26 des 115 Groupes français, soit 22 % de ces épreuves. Pas loin d’un quart des Groupes français donc ! C’est un chiffre assez impressionnant.

André Fabre en compte cinq au niveau Gr1 : Prix Ganay, Emirates Poule d’Essai des Poulains, Darley Prix Morny, Qatar Prix Jean-Luc Lagardère et Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. André Fabre a eu, dans ses boxes, des éléments pour briller aussi bien dans les Gr1 de 4ans et plus ou 3ans et plus (Waldgeist (Galileo) dans le Ganay et l’Arc), au niveau Classique (Persian King ** (Kingman) dans la Poule d’Essai, et chez les 2ans avec Earthlight (Shamardal) et Victor Ludorum (Shamardal).

La réussite en France de Mister Fabre, en 2019, a aussi été constatée en Europe. L’entraîneur a eu cinq partants en Grande-Bretagne cette année et ses pensionnaires n’ont jamais conclu plus loin que troisième. Waldgeist a pris les troisièmes places des Prince of Wales’s Stakes et des King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1), Earthlight a remporté les Middle Park Stakes (Gr1) et Tropbeau (Showcasing) s’est classé troisième des Cheveley Park Stakes (Gr1). Du 100 % de réussite à la place et 20 % de réussite à la gagne.

1er : Fabre, 26 victoires

2e : Gosden, 8 victoires

3e : Laffon-Parias, 7 victoires

John Gosden à égalité avec André Fabre… dans les Grs1. André Fabre est le seul entraîneur à avoir décroché plus de dix victoires de Groupe en France cette année. John Gosden arrive en deuxième position, avec huit victoires de Groupe. Sa présence sur la deuxième marche du podium, en France, vient en écho à une saison absolument formidable en Europe, où il a remporté quinze Grs1.

Il faut noter que John Gosden n’a pas pu lutter avec André Fabre au nombre total de victoires de Groupes. Mais il fait en revanche jeu égal en France avec l’entraîneur cantilien sur les succès de Grs1 : cinq au total, dont quatre avec des femelles : Grand Prix de Saint-Cloud (Coronet), Qatar Prix Jean Prat (Too Darn Hot), Darley Prix Jean Romanet (Coronet), Qatar Prix Vermeille (Star Catcher) et Qatar Prix de Royallieu (Anapurna). La domination des femelles de John Gosden est logique : que ce soit chez les juments d’âge (Enable ou Coronet) et avec les 3ans, l’entraîneur de Clarehaven a survolé les courses pour pouliches sur 2.000 à 2.400m en Europe. En plus de ses victoires françaises, il a aussi remporté les Oaks d’Epsom, les Irish Oaks, les Yorkshire Oaks ou encore les British Champions Fillies & Mares Stakes (Gr1).

Les quinze Grs1 européens de John Gosden

John Gosden a remporté neuf Grs1 en Angleterre en 2019, cinq en France et un en Irlande. En France, il a eu seize partants dans les Grs1, soit un pourcentage de réussite à la gagne de 31,25 % et sur le podium de 50 %. En Irlande, John Gosden n’a eu que deux partants dans les Grs1, pour une victoire (50 %) et la deuxième place de Too Darn Hot (Dubawi) dans les 2.000 Guinées, soit du 100 % de réussite sur le podium.

La belle année de Carlos Laffon-Parias. Carlos Laffon-Parias monte sur la troisième marche du podium, avec sept victoires de Groupe en 2019. L’entraîneur a réalisé une très belle année, remportant un Gr1 avec Villa Marina (Le Havre), qui a gagné le Prix de l’Opéra (Gr1). Et il a le droit de rêver pour 2020 avec Écrivain (Lope de Vega) et Hopeful (Motivator), deux 2ans prometteurs… Même si ce dernier ne pourra pas courir les classiques, étant hongre.

La quatrième place est partagée entre Jean-Claude Rouget et Charlie Appleby, tous deux avec cinq succès de Groupe.

Heureusement, il y a eu… les 2ans !

Si le score des entraîneurs français dans les Groupes est le moins bon des cinq dernières années, il y a des raisons de croire à un futur plus réjouissant. En effet, du côté des 2ans, les français ont réalisé une bonne année 2019.

Les 2ans entraînés en France se comportent bien. Dans les Groupes pour 2ans, la France sort gagnante : 60 % de ces épreuves ont été remportées par des poulains entraînés en France, soit douze sur vingt. C’est l’un des meilleurs scores de ces cinq dernières années, après 2016 où la France avait décroché 63,2 % des épreuves de Groupe de 2ans.

En 2018, en comparaison, les 2ans français n’avaient décroché que 35 % des Groupes leur étant réservés. Or, c’est mathématique : les 2ans sont les 3ans et les chevaux d’âge de demain et plus le score est faible chez eux, plus il y a des chances de voir passer une génération classique dominée par les étrangers. Et donc de voir son score dans les Groupes pour 3ans et 3ans et plus flancher. C’est plus ou moins ce qu’il s’est passé en 2019.

Pourcentage de victoires de chevaux entraînés en France dans les Groupes de 2ans

Année Pourcentage de victoires

2019 60 %

2018 35 %

2017 52,9 %

2016 63,2 %

2015 52,6 %

André Fabre, l’arbre qui cache la forêt ? Il faut pousser l’analyse un peu plus loin. Sur les douze Groupes pour 2ans remportés par des éléments entraînés en France, il faut remercier André Fabre… L’entraîneur cantilien a décroché six d’entre eux – soit 50 % des victoires françaises – avec quatre de ses éléments : Earthlight (Shamardal) a remporté le Prix de Cabourg (Gr3) et le Darley Prix Morny (Gr1), Tropbeau (Showcasing) a gagné le Prix Six Perfections (Gr3) et le Prix du Calvados (Gr2), la petite Savarin (Deep Impact) s’est imposée dans le Prix d’Aumale (Gr3), tandis que Victor Ludorum (Shamardal) a remporté le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1).

Au nombre de succès dans les Groupes pour 2ans, Carlos Laffon-Parias suit, avec Écrivain (Lope de Vega), lauréat du Prix des Chênes (Gr3), et Hopeful (Motivator), battu dans le Prix des Chênes par son camarade d’entraînement et de couleurs, a gagné le Prix de Condé (Gr3). Frédéric Rossi compte aussi deux victoires de Groupe, avec Kenway (Galiway), lauréat du Prix La Rochette (Gr3), et Dream and Do (Siyouni), qui a conclu son année par un succès dans le Prix Miesque (Gr3). Freddy Head a gagné le Prix Thomas Bryon avec Devil (Siyouni), et Pia Brandt a remporté le Critérium de Saint-Cloud (Gr1) avec Mkfancy (Makfi). À part Frédéric Rossi, basé à Calas, toutes ces victoires de Groupes sont cantiliennes.

Cinq victoires pour l’Angleterre, mais pas au plus haut niveau. Du côté des visiteurs étrangers, le Royaume-Uni sort gagnant en ayant empoché cinq de nos Groupes pour 2ans, dont deux décrochés par des pensionnaires de Simon Crisford : A’Ali (Society Rock) a remporté le Prix Robert Papin (Gr2) et Al Raya (Siyouni) le Prix d’Arenberg (Gr3). Charlie Appleby a pu compter sur King’s Command (Dubawi) dans le Prix Thomas Bryon, Roger Charlton a remporté le Prix des Réservoirs avec Pocket Square (Gr3), et le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) est revenu à Shadn (No Nay Never), pensionnaire d’Andrew Balding.

En ratio

Les différentes courses de Groupe pour 2ans en France, en 2019, ont attiré 137 partants. Parmi eux, 83 (60 %) étaient entraînés en France, 39 (28,4 %) en Grande-Bretagne, 9 (6 %) en Irlande, 4 (2 %) en Allemagne, un (0,7 %) aux États-Unis et un (0,7 %) en Italie.

Sur les 83 partants français, on compte douze victoires soit un pourcentage de réussite de 14 %. Les britanniques ont un pourcentage à la gagne de 12,8 %, les irlandais de 11 % et les allemands, avec le cas particulier d’Alson – qui a le droit d’être un bon poulain – de 25 %.

Les meilleurs 2ans britanniques n’ont pas couru en France. Il est intéressant de noter que les anglais n’ont pas gagné, cette année, de Groupe 1 pour 2ans en France… Pas même le Morny, une course qui échappe régulièrement aux français, au profit des bombes anglaises de Royal Ascot ou de celles de Wesley Ward. Et les Anglais n’ont eu aucun partant dans les deux meilleures courses françaises pour les 2ans : le Lagardère et le Boussac.

Cela ne veut pas dire que les Anglais n’ont pas eu de bons 2ans cette année. Au contraire : ils peuvent compter sur Pinatubo (Shamardal) chez les mâles, le lauréat des Dewhurst Stakes (Gr1) et ayant obtenu un rating supérieur à Frankel (Galileo) au même âge, et ils ont Quadrilateral (Frankel) chez les femelles, la lauréate du Fillies’ Mile (Gr1)… Cependant, l’absence de concurrents britanniques dans les Grs1 pour 2ans de ParisLongchamp soulève la question d’un possible manque de profondeur chez les 2ans britanniques, même si cela est aussi lié au programme. Ils disposent en effet, à domicile, des Dewhurst Stakes ou encore du Fillies’ Mile. Reste cependant une statistique assez folle : il y a trois Grs1 anglais pour les mâles de 2ans en Angleterre. Et si les Vertem Futurity Stakes (Gr1) n’avaient pas été reportées, transférées sur Tapeta avec des engagements rouverts, il n’y aurait eu au départ de ces trois Grs1 qu’un seul poulain de 2ans entraîné à Newmarket, le cœur battant des courses anglaises… Et c’est Pinatubo.

Le classement aux ratings des 2ans ayant gagné un Gr1 en Europe en 2019

# Cheval Entraîneur Rating Victoire de Gr1

1 Pinatubo C. Appleby 128 National St. (IE), Dewhust St. (GB)

2 Earthlight A. Fabre 118 Prix Morny (FR), Middle Park St. (GB)

3 Kameko A. Balding 118 Vertem Futurity (GB, sur Tapeta)

4 Millisle J. Harrington 115 Cheveley Park St. (GB)

5 Albigna J. Harrington 114 Prix Marcel Boussac

Victor Ludorum A. Fabre 114 Prix Jean-Luc Lagardère (FR)

7 Siskin G. Lyons 113 Phoenix St. (IE)

Quadrilateral R. Charlton 113 Fillies’ Mile

9 Mfancy P. Brandt 112 Critérium de Saint-Cloud (FR)

Alson J.-P. Carvalho 112 Critérium International (FR)

11 Love A. O’Brien 110 Moyglare Stud Stakes (IE)

Ces ratings peuvent encore être ajustés

Une victoire pour l’Irlande, pour l’Allemagne et pour les États-Unis. L’Irlande n’a pas vécu une grande année dans nos courses de 2ans. Elle compte un seul succès et non, ce n’est pas Aidan O’Brien… Et c’est logique quand on considère l’ensemble de la scène européenne : les 2ans mâles de Ballydoyle n’ont pas réussi à remporter un Gr1 en 2019, ce qui est une statistique assez incroyable quand on connaît la force de frappe de l’écurie. Aidan O’Brien, dans la jeune génération, n’a enlevé "qu’un" Gr1 : les Moyglare Staud Stakes (Gr1), avec Love (Galileo). La victoire irlandaise dans un Gr1 français pour 2ans est celle d’Albigna (Zoffany), la pensionnaire de Jessica Harrington, dans le Qatar Prix Marcel Boussac. L’entraîneur a réalisé une excellente année avec les 2ans puisqu’elle a remporté deux Grs1 avec cette génération en Europe : le Boussac donc, mais aussi les Cheveley Park Stakes avec Millisle (Starspangledbanner).

L’Allemagne a décroché un Groupe pour 2ans en France… Et un Gr1 : Alson (Areion) a remporté un Critérium International (Gr1) à deux partants. Quant à Wesley Ward, pour les États-Unis, il compte du 100 % de réussite dans les Groupes pour 2ans français : il n’a eu qu’un partant, Maven (American Pharoah), dans le Prix du Bois (Gr3). Et le poulain s’est imposé.

Quelques données

Moyenne de partants dans les Groupes pour 2ans en France en 2019 : 6,85.

Groupe pour 2ans le plus fourni en partants : Prix Robert Papin (10).

Groupe pour 2ans le moins fourni en partants : Critérium International (2).

Un Groupe pour 2ans sans concurrent étranger : Prix La Rochette. Ce fut aussi le cas en 2018.