Chrysoberyl, le jeune patron du dirt au Japon

International / 01.12.2019

Chrysoberyl, le jeune patron du dirt au Japon

CHAMPIONS CUP (GR1)

Le Japon s’est trouvé un champion sur le dirt. Toujours invaincu, le 3ans Chrysoberyl (Gold Allure) s’est imposé dans la Champions Cup (Gr1, 1.800m) à Chukyo. Il s’agit de l’équivalent sur le sable de la Japan Cup L’allocation s’élève à 216 millions de yens (1,78 M€). Le poulain a eu un parcours en or, dans le sillage de l’animateur, Inti (Came Home). Lorsque son pilote, Yuga Kawada, l’a déboîté à 300m du poteau, il a placé une bonne pointe de vitesse et a conservé une encolure sur le lauréat de l’édition 2017, Gold Dream (Gold Allure), lequel a fini très fort sous l’impulsion de Christophe-Patrice Lemaire. Chrysoberyl a remporté son sixième succès et a fait monter ses gains à 224 millions de yens (1,85 M€). Une fortune bien méritée. Son entourage n’a pas indiqué quel serait son prochain objectif, mais le poulain pourrait bien effectuer le déplacement pour la Saudi Cup ou la Dubai World Cup (Grs1).

Mort en 2017, Gold Allure (Sunday Silence) est le Deep Impact (Sunday Silence) du dirt et s’est offert un jumelé dans cette Champions Cup. La mère, Chrysoprase (El Condor Pasa), a donné Chrysolite, lui aussi par Gold Allure, et qui a remporté le Japan Dirt Derby (L) comme son frère. La production de Chrysoprase a également brillé sur le gazon avec la femelle Marialite (Deep Impact), double lauréate de Gr1, et le placé du St Leger Japonais Lia Fail (Zenno Rob Roy).