Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

COURSES INTERNATIONALES DE HONGKONG - La France sous le signe du 4

International / 05.12.2019

COURSES INTERNATIONALES DE HONGKONG - La France sous le signe du 4

Stalle 4 : c’est de là que partiront les deux représentants français des courses internationales de Hongkong, ce dimanche à Sha Tin. Edisa (Kitten’s Joy) est au départ d’une Hong Kong Cup (Gr1, 2.000m) très ouverte, où Almond Eye (Lord Kanaloa) avait fait le ménage avant d’être finalement forfait… Il faudra battre Magic Wand (Galileo), l’élève de l’écurie des Monceaux et de Skymarc Farm, qui s’élancera de la stalle 2 avec Ryan Moore en selle, et le japonais Win Bright (Stay Gold), lauréat en début d’année à Sha Tin de la Queen Elizabeth II Cup (Gr1), sur ce tracé et en partant de la stalle 1… Il a cette fois hérité du 8 sur 8.

Une première pour Pia Brandt à Hongkong. Stalle 4 aussi pour Called to the Bar (Henrythenavigator), valeur sûre chez les stayers français. Il est au départ du Hong Kong Vase (Gr1, 2.400m) face à un Derby winner, Anthony van Dyck (Galileo), ou encore aux deux bombes japonaises Deirdre (Harbinger) et Lucky Lilac (Orfèvre). Called to the Bar ne va donc pas avoir la tâche facile dans le Hong Kong Vase. Pia Brandt, entraîneur et copropriétaire du cheval, aura son premier partant à Hongkong. Called to the Bar porte les couleurs de Fair Salinia, celles de Pride. Une casaque bien connue à Hongkong !

Pia Brandt a dit : « Sa distance idéale est certainement celle de 3.000m mais il n’avait pas été battu de beaucoup par Waldgeist lors de sa dernière tentative sur 2.400m. C’est un cheval qui a eu des soucis. Vous le comprendrez aisément en le regardant de face. Mais il semble devenir plus solide avec l’âge et aime son métier. Quand il court, il donne tout. Ce n’est pas un cheval que l’on peut courir toutes les deux semaines. Il se prépare vite, il n’a pas besoin d’une course préparatoire. Il était censé courir en France à la fin du mois d’octobre [le Prix Royal Oak, ndlr] mais le terrain était très lourd et nous avons dû renoncer. Il est frais, va bien, n’a couru qu’à cinq reprises cette année et aime les terrains rapides. Called to the Bar avait très bien travaillé la semaine dernière, avant de partir pour Hongkong, et il a l’air bien. Évidemment, cela va être difficile. Il va falloir avoir un peu de chance, mais c’est un bon finisseur et il pourrait regagner du terrain pour finir. »

Called to the Bar sera associé à Maxime Guyon. Un autre jockey français (du moins d’adoption) est en lice : Christophe Soumillon, qui retrouve Lucky Lilac, avec laquelle il reste sur un succès dans la Queen Elizabeth II Cup (Gr1) à la mi-novembre. On la préfère peut-être sur 2.000m mais son entourage avait souhaité éviter Almond Eye. Elle a l’as dans les boîtes. Notons qu’Anthony van Dyck partira de la stalle 12 sur 14

Soumillon bien armé dans le Mile. Christophe Soumillon aura une bonne chance dans le Hong Kong Mile (Gr1) avec le 3ans japonais Admire Mars (Daiwa Major), double lauréat de Gr1 sur 1.600m et descendant d’une souche du haras de Saint-Pair. Il partira de la stalle 4. Christophe Lemaire est associé à la japonaise Normcore (Harginger), laquelle a de la fraîcheur et de la qualité. Alexis Badel sera sur un outsider, Simply Brilliant (Frankel), le cheval à battre restant le tenant du titre, Beauty Generation (Road to Rock), qui part de la stalle 5, au côté d’Admire Mars.

Dans le Hong Kong Sprint, Christophe Soumillon partira de la stalle 9 avec Wishful Thinker (I Am Invincible), un pensionnaire de Richard Gibson. L’attraction de la course est Aethero (Sebring), impressionnant dans le Jockey Club Sprint (Gr2). Il part de la stalle 10. A priori, ce n’est pas un avantage à Sha Tin mais son entraîneur John Moore s’est dit « ravi »