Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

HONG KONG CUP (GR1) - Japon troisième acte : Win Bright le plus chanceux

International / 08.12.2019

HONG KONG CUP (GR1) - Japon troisième acte : Win Bright le plus chanceux

SHA TIN (HK), DIMANCHE

Les courses se jouent sur des détails. Et c’est sur un détail, justement, que Win Bright (Stay Gold) a remporté la Hong Kong Cup (Gr1), une victoire qui parachève une fin de saison incroyable pour les Japonais. La pouliche Magic Wand (Galileo) a dû s’incliner d’une courte tête dans une course qu’elle méritait de gagner. L’élève de l’écurie des Monceaux et Skymarc Farm était confortablement installée derrière les frères Time Warp (Archipenko) et Glorious Forever qui ont animé la course. Il fallait simplement qu’elle trouve le passage pour s’envoler vers la victoire. Tout s’est joué en une fraction de seconde : le jockey japonais Masami Matsuoka a fermé la porte au nez de Ryan Moore, Win Bright a pris un avantage décisif et Magic Wand a tenté de revenir sur lui, mais en vain. En moins de deux mois, les Japonais ont remporté à l’étranger la Caulfield Cup (Gr1) avec Mer de Glace (Rulership), le Cox Plate (Gr1) avec Lys Gracieux (Heart’s Cry) et trois de quatre Grs1 de Hongkong. Incroyable !

Magic Wand, la meilleure des européennes. Comme disait un vieil entraîneur plein de sagesse : « Deuxième, c’est mieux que troisième. Mais gagner, c’est encore mieux… » Magic Wand avait conservé une magnifique condition physique, malgré une saison très dure, commencée en janvier à Gulfstream Park, et suivie de douze combats aux quatre coins de la planète. Elle était la plus forte mais n’a pas gagné. Ryan Moore a déclaré : « Elle a super bien couru. Elle a été malheureuse mais c’est une pouliche courageuse. » La française Edisa (Kitten’s Joy) a refait du terrain dans la ligne droite après avoir attendu. Son pilote, Stéphane Pasquier, a dit : « Elle a été prise de vitesse. » Sans rien enlever à Win Bright, qui signe le doublé Queen Elizabeth II Cup - Hong Kong Cup, les deux courses de référence à Hongkong sur 2.000m, c’est un peu cruel. Ce n’est pas un crack, mais il adore le tracé de Sha Tin et répète ses courses.

Un cheval qui adore Hongkong. Son entraîneur, Yoshihiro Hatakeyama, qui a appris le métier en Irlande chez John Oxx, a expliqué : « Il a été long à revenir après ses vacances d’été. Mais il a bien progressé après une course en demi-teinte dans le Tenno Sho (Gr1). Il adore Hongkong et depuis qu’il est arrivé à Sha Tin, il s’est allumé. Si la victoire ici en avril nous avait fait plaisir, celle-ci est encore plus belle. Quand j’ai débuté, mon rêve était de gagner ce genre de grandes courses, et maintenant c’est fait. »

Un dernier cadeau de Stay Gold. Win Bright est un produit de Stay Gold (Sunday Silence), le Poulidor du galop japonais qui avait fini par remporter son Gr1 à 7ans, dans le Hong Kong Vase, avant de devenir un très bon étalon, produisant notamment Orfèvre, Gold Ship et plein d’autres chevaux de haut niveau. Win Bright appartient à son avant-dernière génération. Sa mère, Summer Eternity (Admire Cozzene), avait déjà donné avec Stay Gold la bonne pouliche Win Fabulous, deuxième du Hanshin Juvenile Fillies (Gr1).

Summer Eternity a une foal par Deep Impact (Sunday Silence).