HONG KONG SPRINT (GR1) - Beat the Clock, l’expérience a fait la différence

International / 08.12.2019

HONG KONG SPRINT (GR1) - Beat the Clock, l’expérience a fait la différence

Le Japon a raté le Grand Chelem pour la raison suivante : Danon Smash, son représentant dans le Hong Kong Sprint (Gr1), n’est pas aussi bon que son père, Lord Kanaloa (King Kamehameha), le dernier à avoir battu chez eux les dragsters locaux. Le sprint avec tournant est un sport compliqué et l’expérience a joué un rôle prépondérant. Le grand favori, le 3ans d’origine australienne Aethero (Sebring), a tenté de s’imposer de bout en bout, comme dans la préparatoire. À 200m du poteau, il comptait presque deux longueurs d’avance sur les vétérans. Le jeune géant s’est ensuite un peu perdu dans les 50 derniers mètres, à l’image de son jockey, Zac Purton, qui montait avec une selle pas plus grande qu’une pièce de 50 centimes. C’est dans ces 50 derniers mètres que l’on a compris pourquoi Joao Moreira est surnommé "Magic Man". Après un parcours à l’économie, le Brésilien a sorti Beat the Clock (Hinchinbrook) de la corde et, sur un dernier coup de rein, il a battu d’une encolure Hot King Prawn (Denman) pour un jumelé John Size, alors qu’Aethero a sauvé in extremis la troisième place. L’expérience du très haut niveau a fait la différence. Cela fait quatre saisons que Beat the Clock évolue dans la ligue des meilleurs sprinters de Hongkong et le jeune Aethero, lui, doit encore s’endurcir. Il y a trois semaines, il avait dominé la préparatoire en 1’07’’58. Ce dimanche, il a bouclé le parcours en 1’08’’18. Après le troisième Gr1 décroché par son protégé, John Size a déclaré : « C’est un cheval exceptionnel et c’est un plaisir de l’entraîner. Il a toujours envie de gagner. Le matin, il n’est pas démonstratif et c’est en course qu’il se transforme. Je pense qu’après cette victoire, il risque de dormir une semaine dans son box. »

Cinq millions et demi de gains. Beat the Clock a été acheté pour 200.000 AU$ (123.500 €) chez Inglis Premier Sale. Il n’a jamais couru en Australie. En quatre saisons à Hongkong, il a décroché 46,86 millions de dollars hongkongais (5,4 M€). Il est l’un des quatre lauréats de Gr1 issus de son père, Hinchinbrook (Fastnet Rock), un demi-frère du champion des étalons australiens Snitzel (Redoute’s Choice), décédé avant la saison 2018. La mère, Flion Fenena (Lion Hunter), placée de Gr3, a donné un autre gagnant.