Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le Japon à la conquête du monde

International / 09.12.2019

Le Japon à la conquête du monde

Le Japon a réussi le coup de trois dans les Grs1 dimanche à Sha Tin (HK). Il ne s’agit pas d’une première, car, en 2001 déjà, ils avaient remporté le Vase avec Stay Gold (Sunday Silence), le Mile avec Eishin Preston (Green Dancer) et la Cup avec Agnes Digital (Crafty Prospector).

Par Franco Raimondi

Deux mille un, c’était une autre époque. Un temps où le niveau des courses internationales de Hongkong était un peu moins relevé. Mais quand même, pour le petit cercle de journalistes qui voyageaient autour du monde pour les grands rendez-vous, la démonstration avait impressionné. La Japan Cup était encore à la portée des européens et le meeting de Sha Tin convenait parfaitement aux seconds couteaux, ceux qui, en Europe, étaient un peu tendres pour les grands Grs1.

Huit Grs1 à l’étranger. Le coup de trois de dimanche n’a rien de surprenant, bien au contraire. Car l’équipe japonaise était très forte, contrairement à celle de l’Europe, malgré la présence du Derby winner Anthony van Dyck (Galileo) qui, à lui seul, cachait le niveau réel de nos chevaux. Les succès de Glory Vase (Deep Impact), Admire Mars (Daiwa Major) et Win Bright (Stay Gold) sont la suite logique d’une saison qui a vu le Japon briller aux quatre coins de la planète, avec huit succès de Gr1 dans les grands meetings, du coup d’envoi à Meydan jusqu’à Sha Tin, en passant cet automne par l’Australie. Le Japon a pris 13,74 millions d’euros d’allocations. Et si l’on ajoute les places, ce montant s’élève à plus de vingt millions. À l’inverse, les étrangers ont gagné zéro yen au Japon pour la simple et bonne raison qu’ils n’ont pas pris part aux grandes épreuves ouvertes.

Des courses bien ciblées. On ne peut que constater la montée en puissance du système japonais. Mais ce qui est encore plus frappant, c’est la façon dont ils gèrent les chevaux. Deux des trois gagnants de dimanche ont fait l’impasse sur les grandes courses d’automne au Japon. Glory Vase, qui s’est promené dans la course sur 2.400m, n’aurait eu qu’une chance d’outsider dans la Japan Cup (Gr1), parce qu’il n’aime pas trop le parcours corde à gauche. C’est pour cela que son entourage a ciblé une course plus facile, sur son terrain. Celui d’Admire Mars a misé sur Sha Tin sans passer par le Mile Championship (Gr1) et il a eu raison. Si le cheval a été chanceux, car le lauréat de la course de Kyoto, Indy Champ (Stay Gold), est resté emmuré vivant, la fraîcheur a bien évidemment joué un rôle décisif. Win Bright, au contraire, a couru le Tenno Sho (Gr1), car, après les vacances d’été et une rentrée décevante, il lui fallait une course dans les jambes pour arriver au top pour son grand objectif sur une piste qu’il adore. Il n’aurait jamais battu Almond Eye (Lord Kanaloa), mais le Japon aurait tout de même affiché le jumelé sans la fièvre qui a laissé la championne à quai.

Le doublé australien. Les deux résultats les plus importants sont peut-être ceux réalisés en Australie. Les japonais avaient déjà affiché le célèbre jumelé Delta Blues (Dance in the Dark) & Pop Rock (Helissio) dans la Melbourne Cup (Gr1), en 2006, mais le succès de Lys Gracieux (Heart’s Cry) dans le Cox Plate (Gr1) est historique : il s’agit de la course à poids pour âge la plus importante du pays. Le programme de la jument avait été bâti autour de cet objectif. Mer de Glace (Rulership), un cheval de Gr3 chez lui, a été dirigé sur la Caulfied Cup (Gr1), formule handicap, et il avait de la marge.

Et les ratings dans tout ça ? Les chevaux japonais sont-ils plus forts qu’auparavant ? La question se pose. Selon les statistiques, cette saison auréolée de huit succès dans les Grs1 à l’étranger n’a pas eu le même impact dans les World’s Best Racehorse Rankings. Seuls quatre japonais ont décroché un rating de 120 ou plus : Almond Eye, après être descendue à 119 lors de sa victoire dans le Dubai Turf (Gr1), a retrouvé dans le Tenno Sho le 124 de la saison 2018, Lys Gracieux est montée à 121 grâce à sa victoire face à Moonee Valley, tandis que Blast Onepiece (Harbinger) est confirmé à 120 sur une valeur faite à domicile, et Win Bright avait décroché le même rating en avril à Sha Tin. Quatre chevaux, c’est le pire score jamais obtenu depuis 2008, mais il faut tenir compte que les ratings sont ceux du 10 novembre. Dans le classement de fin de saison, si le rating de Blast Onepiece risque d’être abaissé, on peut s’attendre à un retour à 120 ou plus du lauréat de la Japan Cup Suave Richard (Heart’s Cry), comme à une hausse de Glory Vase, qui a battu par trois longueurs et demie, et en lui rendant quatre livres, une pouliche au solide 114 de rating comme Lucky Lilac (Orfèvre). Ce sujet peut monter autour de 123. En revanche, il sera plus difficile d’augmenter celui d’Admire Mars, à 116 avant le Mile et qui a battu par une demi-longueur le 115 Waikuku (Harbour Watch). L’Arima Kinen (Gr1) du 22 décembre peut booster un ou deux sujets.

Sept gagnants et sept entraîneurs. La réponse à la question est que le Japon terminera la saison avec une demi-douzaine de chevaux présents au classement, loin du record (11) qui date de 2011, mais en phase avec les deux dernières années. Ce qui a beaucoup changé est la gestion du programme des chevaux et la profondeur du haut de gamme. Un sujet barré pour les Grs1 au Japon peut trouver sa voie à l’étranger. Les chevaux ont progressé et les hommes aussi. Les sept chevaux qui ont gagné huit Grs1 à l’étranger sont entraînés par sept professionnels différents.

MEILLEUR JAPONAIS AU CLASSEMENT MONDIAL DEPUIS 2005

Année 120 et plus Meilleur cheval Rating
2019 4 Almond Eye 124
2018 6 Almond Eye 124
2017 6 Kitasan Black 124
2016 9 Maurice & A Shin Hikari 127
2015 5 A Shin Hikari 123
2014 7 Just A Way 130
2013 6 Orfèvre 129
2012 8 Orfèvre 127
2011 11 Orfèvre 123
2010 6 Nakayama Festa 127
2009 5 Company & Dream Journey 122
2008 4 Screen Hero 122
2007 5 Admire Moon 125
2006 6 Deep Impact 127
2005 4 Deep Impact 124

LES GRS1 REMPORTÉS PAR LES JAPONAIS À L’ÉTRANGER

Date Course Pays Gagnant/e Rating Père Propriétaire Éleveur  Entraîneur Gains
30-mars Dubai Turf UAE Almond Eye 124 Lord Kanaloa Silk Racing Northern Racing Sakae Kunieda 3.253.000
28-avr QE II Cup HK Win Bright 120 Stay Gold Win Co. Cosmo View Farm Yoshihiro Hatakeyama 1.579.000
1"' août Nassau Stakes GB Deirdre 116 Harbinger Toji Morita Northern Farm Mitsuru Hashida 403.900
19-oct Caulfield Cup AU Mer de Glace 117 Rulership U Carrot Farm Northern Farm Hisashi Shimizu 1.854.000
26-oct Cox Plate AU Lys Gracieux 121 Heart's Cry U Carrot Farm Northern Farm Yoshito Yahagi 1.854.000
08-déc Hong Kong Vase HK Glory Vase 117 Deep Impact Silk Racing Lake Villa Farm Tomohito Ozeki 1.316.000
08-déc Hong Kong Mile HK Admire Mars 116 Daiwa Major Riichi Kondo Northern Farm Yasuo Tomomichi 1.645.000
08-déc Hong Kong Cup HK Win Bright 120 Stay Gold Win Co. Cosmo View Farm Yoshihiro Hatakeyama 1.842.000
Total 13.746.900