Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Loïc Malivet accepte la main tendue par Édouard de Rothschild

Institution / Ventes / 11.12.2019

Loïc Malivet accepte la main tendue par Édouard de Rothschild

Le discours d’Édouard de Rothschild, lors du Gala de l’élevage 2019, samedi dernier, a été particulièrement fort. Le président de France Galop a notamment confirmé le rétablissement, dès 2020, des primes éleveurs pour les chevaux d’âge. Il a aussi affirmé sa volonté de partenariat avec la Fédération des éleveurs du galop, estimant qu’« il était naturel que la Fédération cogère France Galop en sa qualité de plus grande association professionnelle française ».

Compte-tenu de ces engagements et après consultation des membres du Bureau et du Comité de la Fédération des éleveurs du galop, réunis à l’occasion des ventes d’élevage à Deauville, Loïc Malivet a pris la décision de ne pas se porter candidat à l’élection du prochain président de France Galop, prévue le 16 décembre prochain, et d’accepter l’offre de cogestion faite par Édouard de Rothschild, afin de participer activement à un Conseil d’administration de France Galop renouvelé et uni, prêt à travailler et à relever les challenges auxquels l’Institution doit faire face.

Les représentants de la Fédération des éleveurs du galop qui seront amenés à siéger dans les différentes instances de la société-mère se disent particulièrement déterminés à défendre le programme développé pendant leur campagne électorale. Rappelons qu’aux dernières élections, la Fédération des éleveurs a obtenu cinq sièges (deux dans le collège propriétaires et trois chez les éleveurs), et qu’elle sera également représentée par plusieurs élus régionaux au sein du Comité.