PRIX CHÂTEAU DE PAU - Arlequin d’Allier dans son jardin

Courses / 15.12.2019

PRIX CHÂTEAU DE PAU - Arlequin d’Allier dans son jardin

PRIX CHÂTEAU DE PAU

Arlequin d’Allier dans son jardin

Lorsqu’Arlequin d’Allier (Voix du Nord) pose le sabot à Pau, il se transcende… Emmanuel Clayeux n’avait d’ailleurs pas hésité à ne plus courir le cheval depuis sa troisième place dans le Prix Gaston Phoebus 2019, attendant le retour du meeting hivernal du Sud-Ouest. Et Arlequin d’Allier n’a pas déçu. Dans une course animée par Eragone (Martaline), suivie d’Ecbatane (Balko), il a tracé son bonhomme de chemin, attendant son heure. Il s’est rapproché dans le dernier tournant et, au saut de la dernière difficulté, il était sur la même ligne que ses rivaux. Sur le plat, il a lutté avec Ecbatane et lui a pris une courte encolure. Ecbatane ne démérite pas, bien au contraire : elle devait tout de même rendre 4 kg à son rival. Longtemps débordé, El Gringo (Kamsin) prend la troisième place à cinq longueurs, devant Émirat (Coastal Path), qui a plafonné pour finir.

Direction le Grand Prix de Pau. Pour Arlequin d’Allier, le programme est tout tracé : encore une course et direction le Grand Prix de Pau - Biraben Foie Gras - Prix André Labarrère (Gr3), dont il avait conclu troisième en 2019. Sa dauphine du jour, Ecbatane, a aussi le droit d’aller sur cette épreuve. Emmanuel Clayeux, entraîneur du représentant d’Yves Maupoil et de l’écurie Barnum III Sarl, a commenté : « Nous l’avions préservé en vue du meeting de Pau. Il se plaît ici et il va avoir un programme similaire à ce qu’il a eu dans le passé. Il y a encore une préparatoire avant le Grand Prix de Pau, il devrait la courir puis aller sur le Gr3. À chaque fois, je dis qu’il n’est pas un cheval de classe mais il se transcende à Pau. Il est fluide sur les obstacles, très maniable. » Emmanuel Clayeux a aussi dit concernant Émirat, quatrième : « Je suis un peu déçu. Je viens de débriefer avec Alain de Chitray. Après sa dernière course, à Auteuil, il m’avait dit qu’il était certainement mieux sur les haies que sur le steeple. J’ai voulu réessayer aujourd’hui afin de savoir s’il pouvait aller sur le Grand Prix de Pau mais je vais changer mes plans. »

Le frère de Jazz d’Allier. Élevé par Yves Maupoil, dans l’Allier, Arlequin d’Allier est un fils de Voix du Nord et de Miss Akarad (Akarad), dont il est le douzième produit. La jument a décroché deux victoires en plat, sur 2.200m et 2.400m. Au haras, elle a donné Jazz d’Allier (Agent Bleu) : 57 courses, 12 victoires, 32 places dont des deuxièmes places dans le Prix Lord Seymour et le Prix du Grand Camp (Ls). Elle a aussi donné Kandjar d’Allier (Royal Charter), lauréat du Prix de Saint Sauveur (L) et placé de Gr3 à Cheltenham.

Lomond

Valanour

Vearia

Voix du Nord

Top Ville

Dame Edith

Girl of France

ARLEQUIN D’ALLIER (H9)

Iabus

Akarad

Licata

Miss Akarad

Sir Gaylord

Jolie Redaely

Good Start