Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX MAX SICARD - 18e ÉTAPE DU DÉFI DU GALOP (L) - Caravagio, une première Listed bien méritée

Courses / 08.12.2019

PRIX MAX SICARD - 18e ÉTAPE DU DÉFI DU GALOP (L) - Caravagio, une première Listed bien méritée

TOULOUSE, DIMANCHE

Placé au niveau black type à plusieurs reprises, le valeureux Caravagio (American Post) a enfin décroché un premier succès de prestige dans ce Prix Max Sicard - 18e étape du Défi du Galop (L), sous la selle de son fidèle Mathieu Androuin. Le cheval de Philippe Jeanneret et de Mohsen ben Hamouda restait sur une deuxième place dans le Grand Prix de la Sorec - Défi du Galop (course B) à Casablanca, qu’il avait remporté l’année précédente. Il a prouvé qu’il était aussi à l’aise en terrain collant que sur le sable en s’imposant avec panache, ce dimanche à Toulouse. Parti à l’extérieur, Caravagio a constamment galopé en dehors dans le sillage de l’animateur, Soleil d’Octobre (Great Journey). Progressant librement à l’extérieur de ce dernier dans le tournant final, le futur lauréat a creusé l’écart avec ses rivaux à 100m du but et a triomphé par trois longueurs et demie. Après avoir longtemps patienté en retrait, Agnes (Planteur), qui était la seule 3ans au départ, a attaqué en vain Caravagio le long du rail extérieur et a dû se contenter de la deuxième place, deux longueurs devant Soleil d’Octobre. Décevant ces derniers temps, Libello (Archipenko) a fourni un effort encourageant pour prendre la quatrième place, précédant très nettement Good Question (Manduro).

Un vrai cheval de 2.400m. Il s’agit du septième succès de Caravagio en trente sorties, l’alezan ayant fait l’arrivée à neuf reprises en onze tentatives au niveau black type. Capable de bien faire dans tous les terrains, le pensionnaire d’Alain Couétil est un vrai cheval de 2.400m, même s’il a réussi à remporter un Quinté sur 1.900m dans sa jeunesse. Il est certes loin d’avoir le palmarès de son presque homonyme de Coolmore, mais c’est le cheval dont rêve tout propriétaire : dur, courageux et répondant toujours présent.

Un fils de Semire. Élevé par Philippe Jeanneret au haras de Gratte Panche, Caravagio est un fils d’American Post (Bering) et de Semire (Mizoram), lauréate de deux courses à 2ans dont le Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L) et troisième du Prix Miesque (Gr3), entre autres. Cette dernière a donné trois autres vainqueurs : Semos (American Post), deuxième du Prix de Tourgéville et troisième du Prix du Haras de la Huderie (Ls), Srezelem (Canyon Creek), lauréat de onze courses dont une course B à 2ans sur les 1.000m de Longchamp, et Samire (American Post), gagnant d’un Quinté sur les 2.100m de Saint-Cloud.

La deuxième mère, Lespois (Sycios), a gagné sept courses de 2ans à 5ans sur 1.400m et 1.600m. Outre Semire, elle a donné Leila (Lahint), deuxième des Prix du Bois et d’Aumale (Grs3) et troisième du Prix Robert Papin (Gr2), et Crios (Canyon Creek), vainqueur des Prix Aguado (L, à l’époque) et Miror (L), mais aussi deuxième du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3) et troisième du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2). Lespois est également la mère d’Harriet (Mizoram), laquelle a donné Hasna (American Post), deuxième du Prix Solitude (L). Lespois est une sœur de Balsam (Maelstrom Lake), gagnant du Prix de Lutèce (Gr3), et de Rienzi (Ben Trovato), troisième du Prix Royal-Oak (Gr1). 

 

 

 

Arctic Tern

 

 

Bering

 

 

 

 

Beaune

 

American Post

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Wells Fargo

 

 

 

 

Cruising Height

CARAVAGIO (M6)

 

 

 

 

 

 

Miswaki

 

 

Mizoram

 

 

 

 

Ask me How

 

Semire

 

 

 

 

 

Sycios

 

 

Lespois

 

 

 

 

Princesse Flor