Skalleti, Royal Julius et Spirit of Nelson nous donnent rendez-vous en 2020

Courses / 14.12.2019

Skalleti, Royal Julius et Spirit of Nelson nous donnent rendez-vous en 2020

Skalleti, Royal Julius et Spirit of Nelson nous donnent rendez-vous en 2020

Jérôme Reynier nous a donné des nouvelles de quelques-uns de ses pensionnaires. Skalleti (Kendargent) a été l’une des révélations de l’année 2019, enchaînant les succès tout en montant les échelons : lauréat du Prix Jacques de Brémond (L), il a ensuite enlevé le Prix Quincey Barrière (Gr3), le Qatar Prix Dollar (Gr2) et le Premio Roma (Gr2). Son entraîneur nous a dit : « Il va très bien et il prend des vacances ! Nous attendons les Groupes français l’an prochain, avec peut-être une rentrée dans le Prix Edmond Blanc (Gr3), sachant qu’un terrain souple ou lourd ne sera pas un problème pour lui. Pierre-Charles Boudot a dit que c’était un cheval pour les Groupes 1, donc nous allons le préparer pour des courses comme le Prix Ganay ou le Prix d’Ispahan. Dans l’immédiat, le but est de le laisser souffler, sachant qu’il est sur la brèche depuis le mois d’octobre de ses 3ans. »

Autre représentante de Jean-Claude Séroul, Spirit of Nelson (Mount Nelson) a remporté le Prix de Flore (Gr3) et reste sur une sixième place dans le Prix Fille de l’Air (Gr3). Jérôme Reynier nous a dit : « Elle a un beau programme qui s’offre à elle l’an prochain, avec des courses comme le Prix Allez France et le Corrida. Avec elle, Skalleti et Marianafoot, cela me fait une bonne équipe de 5ans pour l’an prochain ! »

Royal Julius, des voyages en prévision. Royal Julius (Royal Applause) aime bien voyager : en début d’année 2019, il a pris la deuxième place de H. H. The Amir Trophy (Gr1 local) à Doha, avant de bien courir dans les Groupes 3 français, d’échouer de peu dans le Premio Federico Tesio (Gr2) en Italie et de remporter la première édition du Bahrein International Trophy avec une fin de course décoiffante. Jérôme Reynier nous a dit : « Il est très bien rentré du Bahreïn. Il y a deux options : retourner à Doha ou alors viser la course de 2.100m lors de la réunion de la Saudi Cup. Il faudra faire le bon choix entre ces deux courses à un million de dollars. La ligne droite de Doha est peut-être un peu courte pour lui, mais sur 2.400m, cela est moins dérangeant. Nous surveillerons les engagés en Arabie saoudite et déciderons ensuite. »