2019 : le galop mondial en 9 prises de vue

International / 23.01.2020

2019 : le galop mondial en 9 prises de vue

Les chevaux figurant dans le classement des World’s Best Horse Rankings sont au nombre de 296 (consultable ici avec ce lien http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2020/20200123-Annexe-Rating-chevauxcorrec.pdf). De quoi dresser une photo très claire de la situation du galop dans le monde.

Par Franco Raimondi

  1. Le plus bas rating depuis quinze ans

Pour la première fois depuis 2006, les meilleurs chevaux du monde n’ont pas atteint un rating de 130. Le 128 affiché par Crystal Ocean (Sea the Stars), Enable (Nathaniel) et Waldgeist (Galileo) est le plus bas des quinze dernières années. Si l’on prend comme repère les valeurs affichées par les européens, on a fait pire à deux reprises : en 2014 quand Australia (Galileo), Kingman (Invincible Spirit) et The Grey Gatsby (Mastercraftsman) ont reçu 127, et en 2006 avec le dead-heat à 127 entre George Washington (Danehill) et Rail Link (Dansili). Dans le classement des meilleurs français depuis 2005, Waldgeist se situe à mi-peloton. Devant lui : Cirrus des Aigles (Even Top), avec 131 en 2012, Trêve (Motivator), à 130 en 2013, comme Goldikova (Anabaa) en 2009, Manduro (Monsun) en 2007 et Hurricane Run (Montjeu) en 2005. Almanzor (Wootton Bassett) avait quant à lui décroché 129 en 2016.

Les meilleurs chevaux mondiaux, européens et français depuis 2005

Année Meilleur mondial Rating Meilleur européeen Rating Meilleur français Rating
2019 Crystal Ocean, Enable, Waldgeist 128 Crystal Ocean, Enable, Waldgeist 128 Waldgeist 128
2018 Cracksman, Winx 130 Cracksman 130 Cloth of Stars 123
2017 Arrogate 134 Cracksman 130 Cloth of Stars 125
2016 Arrogate 134 Almanzor 129 Almanzor 129
2015 American Pharoah 134 Golden Horn 130 Solow 125
2014 Just a Way 130 Australia, Kingman, The Grey Gatsby 127 Trêve 126
2013 Black Caviar, Trêve 130 Trêve 130 Trêve 130
2012 Frankel 140 Frankel 140 Cirrus des Aigles 131
2011 Frankel 136 Frankel 136 Cirrus des Aigles 128
2010 Harbinger 135 Harbinger 135 Makfi 128
2009 Sea the Stars 136 Sea The Stars 136 Goldikova 130
2008 Curlin, New Approach 130 New Approach 130 Zarkava 128
2007 Manduro 130 Manduro 130 Manduro 130
2006 Invasor 129 George Washington, Rail Link 127 Rail Link 127
2005 Hurricane Run 130 Hurricane Run 130 Hurricane Run 130
  1. Godolphin devance encore Coolmore

Godolphin a battu pour la deuxième année consécutive Coolmore dans les classements. Chez les 3ans et plus, 2019 n’a pas été aussi étincelante que 2018 quand le score fut de 28 "bleus" avec 115 et plus alors que la puissance irlandaise en avait 20. En 2019, Godolphin est à 18, avec 6 sujets à 120 et plus. Godolphin Australia a contribué avec 6 chevaux et même le sprinter japonais Tower of London (Raven’s Pass) a aidé l’équipe. Coolmore, en comptabilisant les associations, est à 15, un score à la baisse avec quatre chevaux à 120 et plus. Mais Godolphin joue sur plusieurs tableaux alors que Coolmore est surtout concentré sur l’Europe. Le poids des deux superpuissances, avec 33 chevaux dans le classement, est de 11,1 %. En 2018, les 48 sujets (sur 332 classés) représentaient 14,4 % du total.

  1. Les classiques d’Europe en forte crise

Les classiques européens ont affiché des petites valeurs par rapport à leur standard, sauf le Qipco Prix du Jockey Club, remporté par Sottsass (Siyouni) qui, avec son 123, est le meilleurs 3ans du monde, toutes distances et surfaces confondues. Un seul autre lauréat classique a franchi le cap des 120, Magna Grecia (Invincible Spirit), alors que Anthony van Dyck (Galileo) et Sovereign (Galileo) ont gagné le Derby et sa version irlandaise avec leur petit 118. Chez les pouliches, c’est la catastrophe : la lauréate des Oaks Anapurna (Frankel) a fait 115 à Epsom mais sa valeur a été baissée ensuite et elle ne figure même pas dans le classement, tout comme les deux françaises Castle Lady (Shamardal) et Channel (Nathaniel) qui affichent 111. Vingt-cinq 3ans européens ont trouvé leur place dans le classement des "115 et plus" alors qu’en 2018, ils étaient 41.

Les classiques européens selon le rating de leur lauréat

Course Gagnant(e) Rating
Prix du Jockey Club Sottsass 123
2.000 Guinées Magna Grecia 120
Irish 2.000 Guineas Phoenix of Span 119
Derby Anthony van Dyck 118
Irish Derby Sovereign 118
Poule d'Essai des Poulains Persian King 117
1.000 Guinées Hermosa 115
Irish 1.000 Guineas Hermosa 115
Oaks Anapurna 115
Irish Oaks Star Catcher 115
Poule d'Essai des Pouliches Castle Lady 111
Prix de Diane Channel 111
  1. La France perd trois chevaux mais monte en valeur

Photo Sottssass

La France, avec ses 14 chevaux à 115 et plus, représente 4,7 % du classement. L’année dernière, on en comptait 17, soit 5,1 % du total. On dénombre deux sujets à 120 et plus, Waldgeist et Sottsass, et le rating moyen des français est de 117,5. En 2018, quatre chevaux avaient franchi la barre des 120 mais le rating moyen était de 117 tout rond. Il faut ajouter au total les français les chevaux élevés dans l’Hexagone et qui ont décroché leur rating à l’étranger : ils sont une bonne douzaine à avoir mis notre élevage à l’honneur autour du monde.

La répartition par pays

Pays Nb chx en 115 et plus Nb chx en 120 et plus Meilleur cheval (rating)
Afrique du Sud 13 1 Hawwaam (120)
Allemagne 1 0 Laccario (115)
Angleterre 44 11 Crystal Ocean (128)
Argentine 5 0 Mirinaque (116)
Australie 42 8 Winx (125)
Chili 2 0 Ya Primo (116)
États-Unis 69 12 Vino Rosso (126)
France 14 2 Waldgeist (128)
Hongkong 20 5 Beauty Generation (127)
Irlande 20 4 Japan, Magical & Ten Sovereigns (122)
Japon 44 9 Lys Gracieux (126)
Nouvelle-Zélande 5 0 Te Akau Shark (118)
Pérou 2 0 Storm Rodrigo & Dixie Wave (115)
Suède 1 0 Square de Luynes (115)
AE 9 3 Old Persian (122)
  1. Le Japon surfe la vague Yoshida

Le Japon est monté en flèche en 2019 avec 44 chevaux dans le classement, soit autant que l’Angleterre, dont 9 avec 120 et plus. Les États-Unis (69 sujets) sont en tête mais le Japon a dépassé l’Australie qui se classe quatrième. Le rating moyen des JPN dans le classement est de 117,75. Le lauréat du Derby Roger Barows (Deep Impact) a un meilleur rating (119) que celui d’Epsom. La gagnante des 1.000 Guinées Gran Alegria (Deep Impact) a décroché 117, mieux que ses homologues en Europe. World Première (Deep Impact) qui s’est imposé dans le St Leger est à 119, soit plus haut que Logician (Frankel) qui a remporté le classique de Doncaster. Enfin, Saturnalia (Lord Kanaloa), qui a gagné le Satsuki Sho (Gr1), soit les Guinées, est à 120, tout comme Magna Grecia. La réussite du Japon est aussi celle de la famille Yoshida, surtout de Katsumi, qui a 28 sujets à 115 et plus.

  1. L’Italie disparue, l’Allemagne quasiment

L’Europe a cette année 81 noms dans la liste, soit 27,4 % du total. Il s’agit d’une chute si on prend le chiffre brut car en 2018, ils étaient 101, mais en pourcentage, il faut nuancer et parler d’une baisse. L’Europe représentait en effet, en 2018, 30,4 % des chevaux avec un rating de 115 et plus. Tous les pays ont contribué à ce recul : l’Angleterre passe de 53 à 44 et l’Irlande de 25 à 20. L’Allemagne, qui avait 5 sujets en 2018, n’est plus représentée que par le Derby winner Laccario (Scalo), pris à un petit 115. L’Italie a disparu de la carte. C’était déjà le cas en 2017, quand le lauréat du Derby Mac Mahon (Ramonti) fut baissé en fin de saison après avoir atteint plus de 115 lors de son facile succès dans le Derby Italiano (Gr1).

  1. Aidan O’Brien baisse… mais reste le patron

Photo Aidan O’Brien

2019 n’a pas été la meilleure année pour Aidan O’Brien qui est tombé de 21 à 14 sujets avec 115 et plus, mais il reste largement en tête dans le classement des entraîneurs. Chad Brown vient ensuite avec 9 sujets, mais un seul, Bricks and Mortar (Giant’s Causeway), favori pour le titre de Cheval de l’année qui sera décidé ce jeudi, a décroché plus de 120. John Gosden et Chris Waller sont sur la même ligne avec 7 sujets à plus de 115 et 3 à plus de 120. La surprise nous vient encore de Japon, où les entraîneurs ont moins de sujets sous leurs ordres. Yasuo Tomomichi n’a pas de 120 mais 6 de ses pensionnaires ont passé les 115. Il a réalisé le même score que Charlie Appleby, que le jeune chef de Godolphin Australia James Cummings et que l’Australien de Hongkong John Size.

Les entraîneurs les mieux armés en 2019

Entraîneur 115 et plus 120 et plus Cumul des ratings Meilleur cheval Rating
Aidan O'Brien 14 4 1 654 Japan, Magical & Ten Sovereigns (122)
Chad Brown 9 1 1 051 Bricks and Mortar (122)
John Gosden 7 3 837 Enable (128)
Chris Waller 7 3 831 Winx (125)
Charlie Appleby 6 3 720 Ghaiyyath (126)
James Cummings 6 1 708 Hartnell (120)
John Size 6 2 706 Beat the Clock (122)
Yasuo Tomomichi 6 0 706 Cheval Grand & World Première (119)
Bob Baffert 5 1 586 McKinzie (123)
Bill Mott 5 0 586 Yoshida (119)
Sir Michael Stoute 4 2 485 Crystal Ocean (128)
André Fabre 4 1 475 Waldgeist (128)
Katsuhiko Sumii 4 2 474 Kiseki & Saturnalia (120)
Todd Pletcher 4 1 471 Vino Rosso (126)
Kris Lees 4 0 466 Le Romarin & Brave Smash (118)
Andrew Balding 4 0 465 Donjuan Triumphant (118)
Frankie Lor 4 0 465 Mr Stunning (119)
  1. Deep Impact devance Galileo

Photo Deep Impact

Le grandissime Sunday Silence (Halo) est l’étalon qui a changé l’histoire de l’élevage japonais, et son fils Deep Impact a projeté le pays vers le sommet. Il est tête de liste du classement par étalon avec 14 produits qui ont décroché un rating de 115 ou plus. Il devance Galileo (Sadler’s Wells) qui en a eu 13 mais peut se consoler car 9 d’entre eux sont des 3ans. Le troisième étalon qui a donné plus de 10 sujets dans la liste est Dubawi (Dubai Millennium) qui a 9 chevaux d’âge et un seul 3ans, Too Darn Hot. Frankel vient ensuite avec 6 chevaux d’âge et le lauréat du St Leger Logician.

Les étalons dominateurs dans le classement

Étalon Chevaux Meilleur représentant (rating)
Deep Impact 14 Glory Vase (125)
Galileo 13 Waldgeist (128)
Dubawi 10 Ghaiyyath (126)
Frankel 7 Elarquam (120)
Heart's Cry 5 Lys Gracieux (126)
King Kamehameha 5 You Can Smile (118)
Street Cry 5 Winx (125)
  1. Les milers européens : une année creuse

Le meilleur miler d’Europe est Benbatl (Dubawi), qui a fourni un 125 dans les Joel Stakes (Gr2) mais cette performance, c’est l’arbre qui cache la forêt. Seuls quatre milers ont affiché 120 ou plus sur les pistes du Vieux Continent la saison dernière. Outre le pensionnaire de Saeed bin Suroor, on a le hongre Mustashry (Tamayuz) et Too Darn Hot, qui affiche le meilleur rating des 3ans à 121, le lauréat des Queen Elizabeth II Stakes King of Change (Farhh) et Magna Grecia (Invincible Spirit). Si l’on efface Benbatl, c’est la pire année pour la spécialité en Europe qui, à huit reprises dans les dix dernières saisons, avait un leader solide à 124 et plus. Dans le tableau, on a effacé Frankel (Galileo), car les monstres ne font pas les statistiques, mais ses deux dauphins, en 2011 et 2012, quand le crack du prince Abdullah avait affiché respectivement 136 et 140, avaient atteint de hautes valeurs : Excelebration (Exceed and Excel) était à 130 et Dream Ahead (Diktat) à 126.

Le rating des meilleurs milers européens au fil des ans

Année Meilleur miler européen Rating
2019 Benbatl 125
2018 Alpha Centauri 124
2017 Ribchester 124
2016 Limato, Minding & Ribchester 122
2015 Solow 125
2014 Kingman 127
2013 Olympic Glory & Toronado 125
2012 Excelebration * 130
2011 Dream Ahead * 126
2010 Makfi 128

* Frankel mis à part !