Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Gabriel Leenders dévoile le programme de ses fers de lance

Courses / 14.01.2020

Gabriel Leenders dévoile le programme de ses fers de lance

À la tête d’un effectif de 102 chevaux, Gabriel Leenders a terminé dans le top 10 des entraîneurs d’obstacle en 2018 et 2019. De nouveau très bien armé cette année, le jeune professionnel nous a donné des nouvelles de quelques-uns de ses meilleurs chevaux.

Par Alice Baudrelle

La dernière victoire de Gabriel Leenders remonte à ce dimanche sur l’hippodrome du Pont-Long, grâce à Blason d’Or (Nidor), lauréat du Prix Haras du Lion (Prix John Henry Wright), dernière préparatoire au Grand Cross de Pau (L). Après presque deux ans d’absence, le cheval a montré qu’il était revenu en grande forme et a gagné son ticket pour la belle. Son entraîneur nous a dit : « Blason d’Or a été longtemps écarté de la compétition à cause d’une tendinite. Nous avons pris notre temps avec lui. Dimanche, il a battu Net Lady (Network), qui fait partie des meilleurs chevaux de cross. C’est encourageant ! Il va dans tous les terrains. Désormais, nous n’avons pas d’autre choix que d’aller sur le Grand Cross avec lui. Ce ne sera pas facile, d’autant qu'il s'agira de sa quatrième sortie du meeting, mais Clément Lefebvre va le respecter. Toutefois, si nous pouvons gagner, il ne va pas l’en empêcher ! » Dimanche, Gabriel Leenders présentait également Méridien (Maxios) dans le Prix Joseph de Gontaut-Biron (Haies). Le poulain a déçu en terminant cinquième dans le lointain. Il venait pourtant d’ouvrir son palmarès avec panache sur le même tracé : « Il n’a pas trop aimé le terrain avec des trous, mais sa performance est trop mauvaise pour être exacte. Il a peut-être couru de manière trop rapprochée ; j’attends le résultat de la prise de sang pour en savoir plus. En tout cas, il ne va pas courir le Prix Camille Duboscq (L). L’idée est de préparer un Quinté à Auteuil, en bon terrain. »

Groom Boy vise le Palaminy. Gagnant à 3ans sur les haies de Moulins, Groom Boy (Tiger Groom) a effectué des débuts victorieux sur les gros obstacles à Pau, avant de terminer troisième du Prix de Bayonne (Steeple-chase), en étant fortement gêné par une chute devant lui à mi-parcours. Son objectif est le Prix Antoine de Palaminy (L), le 2 février : « C’est un cheval de classe, qui ne fait que progresser. En dernier lieu, il a littéralement fini assis en prenant un tombé dans les jambes et il est revenu finir troisième sous 70 kilos. S’il termine premier ou deuxième du Palaminy, il ira ensuite sur le Prix Fleuret (Gr3). »

Fauburg Rosetgri fait l’impasse sur le Grand Prix. Lauréat du Grand Steeple-Chase de Craon (L) en 2017, Fauburg Rosetgri (Sageburg) a été récemment arrêté dans le Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3). Le cheval fait partie des 20 engagés du Grand Prix de Pau (Gr3) : « Fauburg Rosetgri ne va pas courir le Grand Prix. Il va peut-être aller sur le Prix Gaston Phoebus, le 2 février, avant de prendre part au Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). Cela va me permettre de le situer. J’ai fait une erreur en le courant à Cagnes, où c’est allé trop vite pour lui. Je pensais pourtant qu’il allait bien faire là-bas, mais il est trop bon sauteur. »

Sumsam, tardif mais très prometteur. Issu d’une grande souche de plat, celle de Groom Dancer (Blushing Groom), l’imposant Sumsam (Makfi) vient d’effectuer des débuts victorieux dans le Prix Yves Baradat (Haies) à Pau, à l’âge de 5ans. Gabriel Leenders l’estime beaucoup : « À chaque fois qu’il était prêt à débuter, il a eu des petits soucis sans gravité qui l’ont retardé. C’est un grand cheval, qui toise 1,75m pour 600 kilos. L’autre jour, il nous a récompensés de notre patience en s’imposant facilement. Clément Lefebvre m’a dit qu’il avait eu l’impression d’aller au galop de chasse ! Ce jour-là, il a vraiment accéléré. Il m’a toujours montré beaucoup de qualité et il a une grosse marge. Il va peut-être courir à nouveau en haies à Pau, le 25 janvier. »

Gloria d’Anjou ** s’oriente vers le steeple. Impressionnante lauréate de ses deux premières sorties, sur les haies de Cagnes-sur-Mer, Gloria d’Anjou ** (Maresca Sorrento) a ensuite fortement déçu dans le Prix André Massena (L), où elle n’a pu finir son parcours. Gabriel Leenders nous a expliqué : « En dernier lieu, le train a été beaucoup trop rapide pour elle en terrain léger. Si le terrain avait été plus lourd, ça aurait pu être différent. À chaque fois, elle a gagné sur sa classe, mais Cagnes-sur-Mer n’est pas forcément un hippodrome pour elle. La jument va désormais avoir un break, puis nous la préparerons pour débuter en steeple au Lion-d’Angers, L’idée est de viser avec elle le Prix Djarvis, un steeple réservé aux AQPS qui aura lieu lors du week-end du Grand Steeple. »

Gardons le Sourire **, un espoir pour les Groupes. Gagnant sur les haies d’Auteuil et auteur de débuts victorieux en steeple à Compiègne, Gardons le Sourire ** (Fame and Glory) reste sur une deuxième place dans le Prix Vatalys (L) : « Il a beaucoup évolué physiquement et a repris le travail. J’aimerais bien le diriger vers Auteuil, que ce soit en haies ou en steeple. Il a de la classe, mais n’est pas forcément fan du terrain lourd. La date de sa course de rentrée dépendra de la météo. Je le pense capable de suivre la filière classique ; il a juste à franchir un petit palier pour y parvenir. »

Objectif La Barka pour Always Magic. Après avoir gagné un Quinté à Auteuil, Always Magic (Sunday Break) a notamment conclu bon troisième du Prix de Maisons-Laffitte (Gr3). Sa dernière sortie s’est soldée par une cinquième place dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1). Se situant un ton en-dessous des meilleurs sur les haies, le cheval va suivre un programme allégé : « C’est un cheval de terrain léger, même s’il a bien fait en fin d’année grâce à son courage. Il a beaucoup de vitesse. À la base, je voulais l’emmener à Liverpool, mais c’est compliqué à 5ans de se retrouver là-bas contre les vieux. Il va peut-être faire sa rentrée sur le steeple de Fontainebleau, et ensuite courir en steeple à Auteuil. Son objectif de la saison est le Prix La Barka (Gr2). Le but est de lui donner auparavant des courses faciles, afin qu’il arrive sur le Gr2 en ayant eu un printemps allégé. »

Campinas sera revu à Compiègne. Lauréat du Prix Roger Saint (L), Campinas (Pastorius) a ensuite été arrêté dans le Prix Morgex (Gr3), avant d’être de nouveau arrêté dans un Quinté sur les haies paloises : « Je n’ai pas trop d’explications par rapport à ses deux dernières contre-performances. C’est un cheval qui a du gaz, mais il faut dire qu’il a eu une saison chargée. Il est en vacances et nous allons le reprendre pour la filière classique de Compiègne, car il fait bien cet hippodrome. » Absente depuis son impressionnante victoire dans le Prix Finot (L), Massila ** (Barastraight) ne sera pas revue de sitôt, comme nous l’a appris Gabriel Leenders : « La jument a une tendinite et ne sera donc pas revue en 2020. »

À 32 ans, Gabriel Leenders est le plus jeune élu au Comité de France Galop devant Patrice Détré et Nicolas de Chambure. Il nous a confié : « Ce qui me plaît dans tout ce que je vois, c’est que tout le monde a pris conscience qu’il y a eu des erreurs faites et qu’il faut se bouger. À la base, j’étais inquiet pour l’obstacle et la province, mais ils sont très bien représentés au Conseil. Édouard de Rothschild a pris rendez-vous avec LeTrot, et je pense que le galop et le trot vont pouvoir s’unir. Je suis assez optimiste ! »