Le mot de la fin - Genèse

Le Mot de la Fin / 28.01.2020

Le mot de la fin - Genèse

Jour de Galop maintient ses informations sur l’évolution du statut social des jockeys. Tout a commencé lorsque l’Association des jockeys, accompagnée de son avocat en droit social, a exigé de France Galop l’édition de bulletins de paie, en expliquant que ni France Galop ni les propriétaires ne respectaient la loi de 1979.

Le problème, c’est que cette première demande a finalement débouché, après plusieurs étapes intermédiaires (dont une crispation intense avec les associations de propriétaires), sur une intervention du ministère de l’Agriculture... et donc sur ce fameux rapport qui préconise aujourd’hui de taxer tous les gains des jockeys – en particulier les montes gagnantes à hauteur de 40 %, 45 %.

On appelle cela, en langage imagé : "ouvrir la boîte de Pandore". L’Association des jockeys ne se doutait sans doute pas de la réaction en chaîne que cela allait susciter. Mais de fait, tout est parti de son ambassade à France Galop.

Il n’y a rien ni de mensonger, ni d’irrespectueux envers quiconque que de formuler cette vérité simple et factuelle.