LE PLAT PENDANT LES FÊTES

Courses / 05.01.2020

LE PLAT PENDANT LES FÊTES

DEAUVILLE, DIMANCHE 22 DÉCEMBRE

PRIX MISS SATAMIXA - FONDS EUROPÉEN DE L'ÉLEVAGE (L)

Deux élèves de Cheveley Park Stud sur un podium 100 % anglo-irlandais

Dernière Listed du programme français, le Prix Miss Satamixa (L) a totalement été dominé par les             concurrentes étrangères qui ont décroché les trois premières places. En bonne élève de Cheveley Park Stud – comme la troisième, Crotchet (Lethal Force) – la gagnante, Preening (Dutch Art), est née pour la vitesse. Et c’est en-deçà du mile qu’elle a réalisé ses deux meilleures performances : deuxième des Sceptre Stakes (Gr3, 1.400m) et gagnante de Listed sur 1.500m à Deauville. Dans le Prix Miss Satamixa, la future lauréate s’est élancée en tant que cofavorite (à 5,7/1), tout à l’extérieur. Aurélien Lemaître l’a rapidement placée dans les trois chevaux de tête. Elle est ensuite venue en pleine piste prendre assez facilement le meilleur à 200m du but. Les attaques n’ont fait que la pousser vers le troisième succès de sa carrière. California Love (Power), deuxième à moins d’une longueur, décroche son caractère gras. Crotchet monte une deuxième fois sur le podium au niveau black type. Elle est le troisième produit de l’étalon du haras de Grandcamp Lethal Force (Dark Angel) à briller en 2019 dans l’Hexagone (avec Grey Mystère et Golden Horde).

Les deux premières vont certainement rester à l’entraînement. En 2019, James Fanshawe n’a pas eu de stars dans son effectif (deux victoires de Listed durant la saison, aucune au niveau Groupe), mais avec 53 succès il a réalisé sa meilleure saison de la décennie. Au sujet de Preening, il a déclaré au Racing Post : « Elle méritait ce succès et avait été malchanceuse cette année, ce qui l’avait empêchée de décrocher une victoire plus tôt dans la saison. À Deauville, son numéro à la corde était très désavantageux, mais elle a réussi à surpasser cela. C’est très bien de la voir remporter son black type. Cette pouliche progresse et nous ne l’avons pas beaucoup courue jusqu’alors [14 courses en trois saisons, ndlr]. Aussi, j’aimerais pouvoir la conserver en 2020 à l’entraînement car ce type de pouliches a un programme intéressant. Mais cela va bien sûr faire l’objet d’une discussion avec ses propriétaires et leur manager. » Richard Spencer, mentor de la deuxième, a expliqué à la presse anglaise : « California Love a décroché son black type. C’est formidable : elle n’a coûté que 6.000 Gns lorsqu’elle était foal et va rester à l’entraînement en 2020. »

LOGO VIDEO

Issue d’une sœur de Wannabe GrandPreening est une élève de Cheveley Park Stud où son père, Dutch Art (Medicean), fait la monte. Elle n’est pas passée en vente. Sa mère, Striving (Danehill Dancer), n’a pas réussi à gagner en sept sorties. Cinq de ses six produits ont gagné – uniquement de 1.400m à 1.600m – et Staunch (Pivotal) a décroché la troisième place de l’Equestrian Club Board of Directors Cup (Gr3) sur le dirt en Arabie Saoudite. Sous la deuxième mère, on trouve pas moins de 12 black types, dont Wannabe Grand (Danehill), gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1), mais aussi deuxième des 1.000 Guinées et troisième des Coronation Stakes (Grs1), ainsi que Pirateer (Danehill Dancer), lequel a fait la monte en France. C’est la famille de Tamazirte (Danehill Dancer), lauréate du Prix Daniel Wildenstein (Gr2). Cette dernière est montée sur le podium de la Poule d'Essai des Pouliches et du Prix de Diane (Grs1).

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Medicean

 

 

 

 

Mystic Goddess

 

Dutch Art

 

 

 

 

 

Spectrum

 

 

Halland Park Lass

 

 

 

 

Palacegate Episode

 

PREENING (F4)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danehill Dancer

 

 

 

 

Mira Adonde

 

Striving

 

 

 

 

 

Shirley Heights

 

 

Wannabe

 

 

 

 

Propensity