LES NOUVEAUX ÉTALONS FRANÇAIS POUR 2020 - Goliath du Berlais, le meilleur steeple-chaser de 4ans à la Tuilerie

Élevage / 23.01.2020

LES NOUVEAUX ÉTALONS FRANÇAIS POUR 2020 - Goliath du Berlais, le meilleur steeple-chaser de 4ans à la Tuilerie

En 2020, Goliath du Berlais fait une entrée attendue parmi les nouveaux étalons officiant en France. Il fera la monte au haras de la Tuilerie sous la bannière Étreham Obstacle et au côté de Kamsin (Samum) et Masked Marvel (Montjeu), après une riche carrière où il a démontré être l’un des meilleurs sauteurs de l’histoire d’Auteuil.

Goliath du Berlais coche beaucoup de cases pour rencontrer le succès au haras. Ses performances d’abord, puisqu’il a été le meilleur steeple-chaser de 4ans en 2019. D’ailleurs, les handicapeurs de France Galop l’ont crédité d’une valeur de 81, la plus haute entre 2010 et 2019 pour un steeple-chaser de 4ans. Une valeur plus haute que celle de chevaux comme Storm of Saintly (Saint des Saints), Whetstone ** (Saint des Saints) ou Edward d’Argent (Martaline), des références en la matière. Au printemps 2019, Goliath du Berlais a tout raflé sur son passage, remportant quatre Groupes, les Prix Duc d’Anjou, Fleuret (Grs3), Jean Stern (Gr2) et Ferdinand Dufaure (Gr1). Auparavant, il a montré de la précocité puisqu’il avait débuté par une deuxième place dans le Prix Rush, la première épreuve pour les poulains de 3ans à Auteuil. Il a d’ailleurs fait partie des bons hurdlers de sa promotion avant de passer sur le steeple, finissant deuxième du Prix Congress (Gr2) sur un parcours pas fait pour ses qualités de pur sauteur. Lorsqu’il a découvert la piste intérieure des steeples, il s’est révélé imbattable. En plus de ses qualités en course, Goliath du Berlais a été très dur, courant huit fois à 3ans, et n’a pas connu d’ennuis de santé. Il a été sous la responsabilité d’un entraîneur qui fait les étalons, Guillaume Macaire, lequel a notamment entraîné son père Saint des Saints. Pour couronner le tout, il est doté d’un modèle et d’un pedigree idéal pour l’obstacle puisqu’il toise 1,70m et provient d’un élevage réputé de sauteurs, celui de Jean-Marc Lucas.

GOLIATH DU BERLAIS

Par Saint des Saints et King’s Daughter, par King’s Theatre

PRIX FERDINAND DUFAURE (GR1)

PRIX JEAN STERN (GR2)

PRIX FLEURET (GR3)

PRIX DUC D’ANJOU (GR3)

STATIONNÉ AU HARAS DE LA TUILERIE (61)

7.500 €

Un profil parfait. Goliath du Berlais a donc tout pour attirer l’œil des éleveurs. Nicolas de Chambure, directeur du haras d’Étreham, nous a déclaré : « Goliath du Berlais a un profil parfait pour un jeune étalon d’obstacle. Il a les performances pour lui puisque c’est le meilleur steeple-chaser de 4ans que l’on ait vu depuis une quinzaine d’années. Si l’on prend l’ensemble des entiers qui ont performé en obstacle et sont entrés au haras, il doit faire partie des meilleurs, si ce n’est le meilleur. Sur le plan des performances, il n’a rien à envier aux autres. Il aurait fait un cheval de Grand Steeple s’il avait été gardé à l’entraînement. Et en plus de cela, il avait une certaine précocité puisqu’il a débuté au printemps de ses 3ans. Il a un vrai modèle pour l’obstacle, avec beaucoup de taille, de profondeur, de présence et de l’os. Nous avons vu à la Route des étalons que le cheval ne laissait pas indifférent sur le plan du modèle. Il présente des courants de sang qui réunissent le meilleur de la France et de l’Irlande avec une mère par King’s Theatre. Il allie des courants de sang de bons chevaux de plat et l’influence, la qualité et la génétique de l’obstacle avec Saint des Saints et Cadoudal. Il a donc un profil très intéressant. Nous l’avons arrêté après le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) parce que sa génétique était trop importante et nous ne voulions pas prendre le risque de perdre ce cheval pour nous et l’élevage français. Nous pensons qu’il peut apporter beaucoup de choses aux éleveurs et à l’élevage français en général. Il est très attendu. Nous avons pu vendre une trentaine de breeding rights. Nous avons été ravis du soutien des éleveurs et de leur participation. Les réservations se passent très bien et il va être complet pour sa première saison. »

Une mère lauréate du Bournosienne. Comme son nom l’indique, Goliath du Berlais a été élevé par Jean-Marc Lucas. C’est donc un fils de Saint des Saints et de King’s Daughter (King’s Theatre), lauréate du Prix Bournosienne (Gr3) et multiple placée de Groupe sur les haies d’Auteuil. C’est le frère de Brother du Berlais (Saint des Saints) et de Son du Berlais (Muhtathir), deux gagnants, mais surtout de James du Berlais (Muhtathir), qui a ouvert son palmarès brillamment dans le Prix Fifrelet (L), le plus gros handicap pour 3ans à Auteuil. Deuxième mère de Goliath du Berlais, Bint Bladi (Garde Royale) s’est imposée dans le Prix Bois Rouaud, une bonne course d’Auteuil. Elle a été exportée en Irlande. Outre King’s Daughter, elle avait donné Lyreen Legend (Saint des Saints), vainqueur du Novice Hurdle (Gr2), deuxième du RSA Chase (Gr1) et troisième du Champion Novice Chase (Gr1) et du Champion Novice Hurdle (Gr1) et Patent Pending (Double Bed), un très bon cheval de plat. Goliath du Berlais appartient à la souche de Tarta Whisky (King of Macedon), mère de Five Fishes (Mujtahid), lauréate du Prix Coronation (L) et deuxième du Prix Corrida (Gr3 à l’époque), Sawasdee (Nikos), French Flag (Diamond Shoal) et Call Me Sam (Kaldoun). Que des chevaux black types en plat !

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

GOLIATH DU BERLAIS (M5)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

King’s Theatre

 

 

 

 

Regal Beauty

 

King’s Daughter

 

 

 

 

 

Garde Royale

 

 

Bint Bladi

 

 

 

 

Tkisam