Moins de courses, de paris, de charges = Plus d'argent pour les joueurs et la filière

Institution / Ventes / 23.01.2020

Moins de courses, de paris, de charges = Plus d'argent pour les joueurs et la filière

Le PMU vient de publier ses résultats d’activité pour l’année 2019. Pour l’année écoulée, les enjeux hippiques en France s’élèvent à 7,7 milliards d’euros. Ce qui représente une évolution annuelle de - 0,5 %, à comparer avec les - 3,3 % enregistrés en 2018. Le PMU va ainsi délivrer à la filière hippique un résultat net autour de 760 millions d’euros, 13 millions d’euros au-dessus des objectifs 2019, et légèrement supérieur à 2018.

La croissance après l’adaptation à la nouvelle offre. La nouvelle stratégie du PMU, initiée en 2019, porte ses fruits. Les trois derniers trimestres de 2019 ont été marqués par des hausses des enjeux hippiques en France : + 0,6 % pour le quatrième trimestre, + 0,5 % pour les deuxième et troisième trimestres. Le premier trimestre avait été marqué par une chute du résultat de 3,5 %, explicable par l’adaptation du marché à une offre volontairement réduite et simplifiée.

Au total, l’évolution annuelle est de - 0,5 %, contre - 3,3 % en 2018 et une moyenne de - 3,5 % entre 2012 et 2018.  Les enjeux hippiques en France s’élèvent à 7,7 milliards d’euros.

Cyril Linette : « Le plan de relance a permis de recréer de l’attractivité »

Cyril Linette, directeur général du PMU, a commenté les résultats de l’année 2019 et a déclaré : « Je tiens à saluer l’engagement et la mobilisation de toutes les équipes du PMU qui ont permis d’atteindre les bons résultats de 2019. La bonne tendance de l’activité observée depuis avril et confirmée au dernier trimestre vient conforter le choix stratégique d’un recentrage du PMU sur son ADN hippique. Le plan de relance, focalisé sur le cœur de clientèle et nos points de vente traditionnels, a permis de recréer de l’attractivité pour nos parieurs et d’améliorer le partenariat avec notre réseau de distribution. Nous allons redoubler d’efforts en 2020 pour toujours mieux satisfaire nos clients. »

Bertrand Méheut, président du Conseil d’administration du PMU, a déclaré : « Je félicite Cyril Linette et l’ensemble des équipes du PMU pour les résultats 2019. Le PMU dispose désormais de bases solides pour permettre un retour à la croissance durable du pari hippique. Je me réjouis que le travail de fond engagé par le PMU soit poursuivi et amplifié grâce à la collaboration renforcée avec les sociétés mères, France Galop et LeTrot. »

Une stratégie payante. Le regain d’attractivité notable des neuf derniers mois valide la stratégie de recentrage du PMU sur son ADN hippique et d’allégement de son offre. La diminution volontaire de l’offre de courses et de paris est estimée à environ 20 %. C’est l’élément clé du plan de relance mis en place par Cyril Linette, convaincu que le PMU doit miser sur la qualité plutôt que la quantité. Les chiffres lui donnent raison : avec une croissance de 28 % des enjeux par course pour 23 % de courses en moins, la reconstitution des masses, qui permet des gains plus intéressants, a produit ses effets. Le taux de retour pour les joueurs, de 74 %, est en hausse de 0,4 point et, inversement, le taux de produit brut des jeux (ce qui reste à l’opérateur) baisse dans les mêmes proportions. Le P.B.J. hippique en France baisse de - 1,9 % (à 1,9 milliard d’euros), en raison de l’évolution du "mix" vers les paris à plus faible marge.

Le volume d’enjeux enregistrés par le PMU

                                                         4e trimestre 2019                    Année 2019

                                                         En M€ (évolution)                   En M€ (évolution)

4e trimestre 2019 Année 2019
En M€ (évolution) En M€ (évolution)
Paris hippiques 2.334 (+ 0,9%) 8.773 (- 0,7 %)
- dont France 2.022 (+ 0,6 %) 7.652 (- 0,5 %)
- dont International 312 (+ 2,9 %) 1.121 (- 1,7 %)
Paris sportifs 81 (+ 38,6 %) 265 (- 8,7%)
Poker 134 (- 6,2 %) 523 (- 10,1 %)
Total activité 2.550 (+ 1,4 %) 9.561 (- 1,5 %)

Des efforts envers les clients fidèles… et les revendeurs. Le travail d’"empathie", soit une attention plus soutenue à la clientèle la plus fidèle, s’est poursuivi tout au long de l’année. L’information mutuelle a été enrichie sur l’ensemble des canaux d’information du PMU et Equidia, la chaîne des courses, a revu sa grille pour mieux répondre aux besoins des parieurs. L’année 2019 a également été celle du recentrage des moyens du PMU vers ses 13.200 points de vente (en métropole et Outre-mer), avec l’amélioration de la rémunération des partenaires, des services renforcés et le dernier volet du déploiement d’un nouveau parc de terminaux.

Les enjeux dans le réseau de points de vente totalisent 6,5 milliards d’euros en 2019, soit un recul très limité de - 1,3 %. Les paris sur internet progressent de 3,4 % à 811 millions d’euros et les paris par téléphone sont en hausse de 9,4 % à 251 millions d’euros.

Moins de G.P.I., mais plus de grand public. Les paris pris à l’international reculent de - 1,7 %, à 1,1 milliard d’euros. Les mesures très volontaristes prises par le PMU pour encadrer la part de marché des grands parieurs internationaux, dans l’optique de mieux équilibrer son activité, sont quasiment compensées par la bonne dynamique des paris grand public en masse commune (dans la masse des enjeux PMU) et en masse séparée (sous forme de partenariats avec des opérateurs étrangers).

Une forte réduction des charges. Le travail très volontariste sur les coûts, initié en juin 2018, a permis de faire baisser les charges du PMU de 50 millions d’euros en seulement 18 mois. Le regain d’attractivité couplé à une stricte maîtrise des charges va permettre d’atteindre un résultat net, en faveur de la filière hippique, proche des 760 millions d’euros, supérieur aux objectifs et au résultat net 2018 (758 millions d’euros).

Et pour 2020 ? En 2020, le PMU va poursuivre sa stratégie de rétention des clients cœur de cible et veut conquérir des cibles affinitaires

Tout en continuant à répondre le mieux possible aux attentes de ses clients cœur de cible, le PMU va entamer un travail de simplification susceptible de toucher des cibles affinitaires, afin d’amorcer un élargissement progressif de sa clientèle.

L’effort d’amélioration et de meilleure lisibilité de l’offre et des services hippiques se poursuit sur l’ensemble des points de contact du PMU avec ses clients, et notamment sur le parcours digital (online et en points de vente) qui va être revu en 2020. Dans le réseau de points de vente, près de 300 ouvertures sont programmées au 1er trimestre.

L’année 2020 sera pour le PMU une année de continuité et de consolidation du travail entrepris pour inverser la forte tendance baissière de ces dernières années. Le PMU prévoit une stabilisation de la tendance en France et une reprise de la croissance à l’international.

L’effort sur les charges d’exploitation sera poursuivi.

Pour 2020, le PMU prévoit un résultat net à 770 millions d’euros, soit 10 M€ de plus qu’en 2019.