PRIX FERDINANT RIANT (CROSS-COUNTRY) - Denalie Bellevue, malgré quelques bévues

Courses / 25.01.2020

PRIX FERDINANT RIANT (CROSS-COUNTRY) - Denalie Bellevue, malgré quelques bévues

PRIX FERDINANT RIANT (CROSS-COUNTRY)

Denalie Bellevue, malgré quelques bévues

Tombée à Pau en dernier lieu, en début de parcours, Denalie Bellevue (Full of Gold) s’est rachetée en signant le deuxième succès de sa carrière sur le cross, dans ce Prix Ferdinant Riant. Elle s’était déjà imposée dans la discipline au Pin-au-Haras, le 6 mai 2018. Vite en tête, la jument de Gildas Martin et d’Éric Leray a failli éjecter son jockey au premier passage de la nouvelle banquette, sans perdre de terrain pour autant. Rejointe au commandement par Cyclone d’Allen (Buck’s Boum) à la réception du bull-finch, elle a ensuite perdu quelques longueurs en se montrant hésitante au petit passage de route, se retrouvant en troisième position. Accélérant à l’intérieur de Cyclone d’Allen dans le tournant final, Denalie Bellevue a commis une grosse faute à la dernière haie et est néanmoins repartie sur le plat, s’imposant par trois quarts de longueur. Son jockey, Yann Courmont, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est une jument qui est souvent malheureuse dans ses parcours. Aujourd’hui, elle a pu nous montrer de quoi elle était capable. Elle est très tonique, c’est une super jument. » La meilleure note de la course revient à Belamix d’Or (Al Namix), qui a terminé en trombe sur le plat pour venir priver Cyclone d’Allen de la deuxième place, alors qu’elle était partie avec une vingtaine de longueurs de retard sur ses adversaires. La pensionnaire de Patrice Quinton effectuait ce samedi ses débuts en cross et sera à suivre de près à l’avenir dans cette discipline.

Issue d’une sœur de Goliath du Berlais. Élevée par Jean-Pierre Bichon, Denalie Bellevue est une fille de Full of Gold (Gold Away), stationné au haras du Grand Chesnaie, et de Sister du Berlais (Turgeon), qui n’a pu se mettre en évidence en quatre sorties. Denalie Bellevue est le premier produit de la poulinière, qui a un 3ans inédit nommé Robert d’Ores (Great Pretender).

La deuxième mère, King’s Daughter (King’s Theatre), a gagné le Prix Bournosienne (Gr3, à l’époque) et conclu troisième du Prix Amadou (Gr2), entre autres. Elle a notamment donné Goliath du Berlais (Saint des Saints), vainqueur des Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), Jean Stern (Gr2), Fleuret et Duc d’Anjou (Grs3), qui va débuter au haras de la Tuilerie cette année. King’s Daughter a donné un autre black type avec James du Berlais (Muhtathir), lauréat du Prix Fifrelet (L) par dix longueurs. La troisième mère, Bint Bladi (Garde Royale), s’est imposée à 3ans sur les haies d’Auteuil et a conclu deuxième du Prix de Chambly (devenu Gr3). Outre King’s Daughter, elle a produit Lyreen Legend (Saint des Saints), gagnant du Memorial Novice Hurdle (Gr2) et deuxième du RSA Chase (Gr1), entre autres.

Goldneyev

Gold Away

Blushing Away

Full of Gold

Sillery

Funny Féerie

Funny Pearl

DENALIE BELLEVUE (F7)

Caro

Turgeon

Reiko

Sister du Berlais

King’s Theatre

King’s Daughter

Bint Bladi