PRIX RENAUD DE TAUZIA (STEEPLE-CHASE) - Baxter du Berlais, la première de Melvyn Gauthier

Courses / 28.01.2020

PRIX RENAUD DE TAUZIA (STEEPLE-CHASE) - Baxter du Berlais, la première de Melvyn Gauthier

PAU, MARDI

Troisième pour ses débuts en steeple à Pau, Baxter du Berlais (Saint des Saints) a confirmé cette bonne sortie en s’imposant facilement dans ce Prix Renaud de Tauzia. À la fin du mois de novembre, il avait été acheté 36.000 € par l’écurie Sagara, lors de sa victoire par 20 longueurs dans un réclamer sur les haies d’Auteuil, alors qu’il était proposé au taux de 20.000 €. Ce mardi, le pensionnaire de Lionel Larrigade a patienté non loin des leaders, avant de se rapprocher en dehors au début de la ligne opposée. Progressant vivement à l’intérieur de ses rivaux dans le tournant final, Baxter du Berlais a ensuite accéléré à l’extérieur de l’animateur, Raffles Rose (Martaline), et l’a dominé sûrement sur le plat, triomphant par trois longueurs et demie. Il a ainsi offert une première victoire à son jeune jockey, Melvyn Gauthier, dont il s’agissait de la cinquième monte. Pour ses débuts en steeple, Gaspacho’s (Bach) s’est très bien comporté en finissant fort tout en dehors, pour venir compléter le podium à huit longueurs, précédant Stop Line (Martaline).

Un pedigree de rêve. Élevé par Jean-Marc Lucas, Baxter du Berlais est un fils de Saint des Saints (Cadoudal) et de Bonita du Berlais (King’s Theatre), gagnante de deux courses à 3ans sur les haies d’Auteuil dont le Prix de Chambly (L, à l’époque) et deuxième du Prix Bournosienne (Gr3, à l’époque), entre autres. Cette dernière a donné deux autres vainqueurs : Byzance du Berlais (Martaline), lauréate à 3ans de deux courses sur les haies d’Auteuil, dont le Prix Robert Weill (L), deuxième du Prix d’Indy (Gr3) et troisième des Prix Renaud du Vivier (Gr1) et de Pépinvast (Gr3), et Boréale du Berlais (Presenting), deuxième des Prix d’Iéna (L) et Sagan (L, à l’époque). Bonita du Berlais a une 3ans nommée Baronne du Berlais (Martaline), qui est à l’entraînement chez David Cottin, ainsi qu’un 2ans, par Martaline (Linamix) également.

La deuxième mère, Chica du Berlais (Cadoudal), a conclu cinquième lors de son unique sortie dans le Prix Finot (devenu L). Outre Bonita du Berlais, elle a donné le champion Bonito du Berlais (Trempolino), vainqueur de 11 courses sur la butte Mortemart parmi lesquelles les Prix Cambacérès (Gr1), Georges de Talhouët-Roy, Amadou (Grs2), de Pépinvast, d’Indy et Pierre de Lassus (Grs3). Chica du Berlais a aussi produit Nikita du Berlais (Poliglote), gagnante des Prix Léon Rambaud et Georges de Talhouët-Roy (Grs2), du Prix de Compiègne (Gr3) et deuxième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1), Carlita du Berlais (Soldier of Fortune), lauréate du Prix Sagan (L, à l’époque), et Morito du Berlais (Turgeon), placé de Listed sur les claies Cheltenham. 

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

BAXTER DU BERLAIS (H4)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

King’s Theatre

 

 

 

 

Regal Beauty

 

Bonita du Berlais

 

 

 

 

 

Cadoudal

 

 

Chica du Berlais

 

 

 

 

Chica Bonita