Nirvana du Berlais, meilleur 3ans français en 2019, au haras de la Hêtraie

Élevage / 26.01.2020

Nirvana du Berlais, meilleur 3ans français en 2019, au haras de la Hêtraie

SPÉCIAL ÉTALONS

Nirvana du Berlais, meilleur 3ans français en 2019, au haras de la Hêtraie

Après Kapgarde (Garde Royale) et Great Pretender (King’s Theatre), Pascal Noue mise encore une fois sur un étalon black type sur les obstacles d'Auteuil : Nirvana du Berlais (Martaline). L’arrivée au haras de celui qui a été sacré meilleur 3ans français crée l’événement et il devrait saillir 130 juments en 2020.

Par Adrien Cugnasse

On voit de plus en plus d'entiers dans les rangs des sauteurs à Paris et tous iront un jour ou l'autre au haras, y compris ceux n'ayant pas un palmarès de premier plan. Mais n'oublions pas que ceux qui ont réussi au haras jusqu'à présent – les Saint des Saints (Cadoudal), Kapgarde, Denham Red (Pampabird), Buck's Boum (Cadoudal) et autres Balko (Pistolet Bleu)…– étaient des chevaux capables de gagner un Gr2 à Auteuil ou de monter sur le podium d'un Gr1 sur cet hippodrome si sélectif. Aussi, l'arrivée au haras d'un lauréat de Gr1 sur les obstacles est toujours un événement. C'est le cas de Nirvana du Berlais qui a gagné deux Groupes cette année, sous l’entraînement d’Arnaud Chaillé-Chaillé, dont le Prix Cambacérès (Gr1) de 14 longueurs. Deux éléments permettent d'étalonner sa performance sur la dernière décennie : seulement deux gagnants de cette épreuve ont décroché un Racing Post rating supérieur à celui de Nirvana du Berlais (143) et un seul a gagné avec un écart supérieur à l'arrivée. Avec 74 de valeur, il termine l’année en tant que tête de liste des 3ans français sur les obstacles.

Un profil exceptionnel. Nirvana du Berlais appartient à une association entre le haras du Berlais et Hubert Mauillon. Les intérêts hippiques de ce dernier sont gérés par Bertrand Le Métayer, qui nous a expliqué : « Nirvana aurait pu continuer à courir. Mais compte tenu de sa valeur d'élevage, ses propriétaires ont préféré le rentrer au haras où il arrive sain et net. La décision n'a pas été facile à prendre car il avait tout l'avenir devant lui. Mais il sort par la grande porte avec une victoire qui restera dans les annales. C'est un cheval facile, avec une bonne tête, tout en présentant une grosse locomotion. Toisé 1,69m, il va faire la monte à 6.500 €. Il a prouvé qu'il était capable d'aller dans tous les terrains. Et il a aussi prouvé qu'il était performant dès sa première année de compétition, représentant ainsi vraiment ce que les éleveurs français veulent produire : un vrai 3ans d'Auteuil. On connaît l'immense qualité de la jumenterie du haras du Berlais et ce jeune étalon illustre l'excellence génétique de l'élevage de monsieur et madame Lucas. Le choix du haras de la Hêtraie n'est pas le fruit du hasard. C'est une structure dont on connaît la capacité et l'expertise, quand il s'agit de sortir des étalons d'obstacle. »

Une grande origine. En 2020 dans l’Hexagone, seulement trois fils de Martaline font la monte. Et c’est le cas de seulement trois descendants de Mansonnien (Tip Moss), Nirvana du Berlais étant le seul lauréat de Groupe parmi ces derniers. Bertrand Le Métayer poursuit : « Son pedigree est exceptionnel. C'est une véritable collection des meilleurs courants de sang de l'obstacle français : c'est un fils de Martaline, père de 14 lauréats de Gr1 sur les obstacles, avec une mère par Mansonnien, et on retrouve Cadoudal dans son origine maternelle. Nirvana du Berlais rassemble deux croisements, Martaline sur Mansonnien [comme Terrefort, ndlr] et Martaline sur Kadalko (Cadoudal) [comme Athéna du Berlais, Srelighonn et We Have a Dream]. » Élevé par Jean-Marc Lucas et Catherine Pousin, Nirvana du Berlais est un fils de Katioucha (Mansonnien), troisième du Prix Finot (L), puis mère de Triana du Berlais ** (Presenting), lauréate des Prix Edmond Barrachin et Bournosienne (Grs3), mais aussi d'Aubusson (Ballingarry), lauréat de Gr3 sur les claies de Haydock et troisième du Long Walk Hurdle (Gr1) à Ascot. Kadaina (Kadalko), la deuxième mère, a remporté les Prix d'Iéna et Girofla (devenus Listeds) et a conclu deuxième du Prix Sagan (devenu Gr3) à Auteuil. Outre Katioucha, elle a donné quatre black types dont Ma Filleule ** (Turgeon), double gagnante de Groupe sur les obstacles anglais et deuxième de l'Ascot Chase et du Ryanair Chase (Grs1), et Korean (Villez), troisième du Prix Congress (Gr2). La troisième mère, Kogina (Lyfko), est l'aïeule de 15 black types sur les obstacles dont Katoune (Snurge), troisième des Prix Renaud du Vivier et Alain du Breil (Grs1) !

NIRVANA DU BERLAIS

Martaline & Katioucha, par Mansonnien

Prix Cambacérès (Gr1)

Prix Aguado (Gr3)

Stationné au haras de la hêtraie (50)

6.500 € H.T. (LF)

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Martaline

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian

NIRVANA DU BERLAIS (M4)

 

 

 

 

 

 

Tip moss

 

 

Mansonnien

 

 

 

 

Association

 

Katioucha

 

 

 

 

 

Kadalko

 

 

Kadaina

 

 

 

 

Kogina