TATTERSALLS FEBRUARY SALE - Une offre pour tous les goûts

International / 28.01.2020

TATTERSALLS FEBRUARY SALE - Une offre pour tous les goûts

L’année de Tattersalls démarre ce jeudi avec les deux sessions de la vente de février. Pour la première fois dans l’histoire récente, la vacation se déroulera entièrement en janvier. Et malgré une réduction de l’offre, l’organisation mise en place en 2017, avec deux jours de ventes, a été reconduite. Le catalogue est moins étoffé qu’en 2019, année où figuraient 464 sujets, dont 346 étaient passés sur le ring et 294 avaient été vendus pour un chiffre d’affaires de 3,13 millions de Guinées (3,88 M€). Cette année, si 401 sujets sont répertoriés, ce mardi à 15 h, 62 d’entre eux ne figuraient déjà plus au catalogue. Parmi eux, il y a Sivolière (Sea the Stars), qui était l’un des gros morceaux de la vente. Il sera difficile de faire aussi bien que l’année dernière ou même qu’en 2018, quand le top price Willie John (Dansili), adjugé 1,9 million de Guinées (2,36 M€), la dernière tranche de la dispersion Ballymacoll et plusieurs pouliches de grande naissance sur lesquelles était associé Markus Jooste avaient permis de réaliser un chiffre d’affaires à plus de 8 millions. On peut s’attendre à une vente de février à l’ancienne : un marché pour les petits éleveurs, qui pourront choisir une future poulinière, un cheval à l’entraînement et très peu de short yearlings (29 après les premiers forfaits), dont une pouliche par Churchill (Galileo), demi-sœur de quatre black types.

L’offre des grandes maisons. Les grandes maisons offrent de beaux papiers. Godolphin présente trois poulinières, dont Utrecht (Rock of Gibraltar), gagnante du Prix Chloé (Gr3), qui est issue de la souche des lauréats classiques Hector Protector (Woodman), Bosra Sham (Woodman) et Shangai (Procida). Elle vient de prendre 16ans, mais est pleine de Dark Angel (Acclamation). Les 16 pouliches, à l’entraînement ou qui vont en sortir, ont bien évidemment des pages où le caractère gras est omniprésent. Juddmonte propose deux pouliches et cinq poulains de 3ans, alors que l’offre de Shadwell s’est réduite considérablement. De 16 sujets, elle est passée à 9, avec sept pouliches et deux hongres de 3ans.

Quelques sujets bien originaux. Chacun pourra trouver son bonheur lors de cette vente. Parmi les sujets les plus originaux figure un certain Used to Be (Kyllachy). Parti maiden d’Angleterre et gagnant de sept courses en Hongrie, il sera présenté par son entraîneur hongrois. Quatre sujets de 3ans nés dans l’hémisphère Sud et recrutés par le Hong Kong Jockey Club en Afrique du Sud et en Argentine, vaudront également le coup d’œil. Encore inédits et avec de très belles origines, ils seront proposés par le grand spécialiste des breeze up Malcom Bastars avec le label horse out of training.