Un fils de No Risk at All top price de la vente de Goffs

International / 22.01.2020

Un fils de No Risk at All top price de la vente de Goffs

C’est un fils de l’étalon du haras de Montaigu No Risk at All (My Risk) qui a réalisé le top price de la January Sale de Goffs, laquelle a eu lieu mardi et mercredi. Il s’agit de l’élève de Brigitte Poulve Keskonrisk, qui a quitté la France pour l’Irlande à 2ans. Désormais âgé de 5ans, il a débuté victorieusement dans un bumper à Fairyhouse, le 1er janvier, entraîné par Timmy Hyde et portant les couleurs de sa femme. Présenté par Camas Park Stud, Keskonrisk a fait le nouveau record de la vente puisque l’entraîneur de Best Mate, Henrietta Knight, l’a acquis pour 370.000 £. Keskonrisk cochait toutes les cases comme le dit l’expression : le modèle, l’impression en piste et l’origine qui parle aux Britanniques puisqu’il est le frère de Grand Sancy (Diamond Boy), vainqueur du Kingwell Hurdle (Gr2) et deuxième du Tolworth Hurdle (Gr1).

Les sauteurs français s’arrachent. Pour l’anecdote, parmi les dix chevaux qui se sont le mieux vendus au cours de cette vente, les quatre premiers proviennent de souches françaises et le dixième n’est autre qu’un oncle de Feu Follet ** (Kapgarde). Ce jeudi, avant Keskonrisk, deux French breds s’étaient très bien vendus, sans compter les chevaux nés de mères françaises. Fishkhov (Sholokhov), un élève de Jean-André Quesny, a été vendu 115.000 £ à Kevin Ross Bloodstock. Elios d’Or (Puit d’Or) a attiré l’attention de Robert Walford qui l’a acquis 58.000 £. C’est un élève de Jean-Claude Laisis, apparenté au gagnant du Grand National (Gr3) Mon Môme (Passing Sale).

Mardi, les foals ont été à l’honneur. C’est un fils de Blue Brésil qui a fait le top price, étant vendu 55.000 £ à BAA Bloodstock. L’oncle de Feu Follet a, lui, été acheté pour 43.000 £ par Hamish Macauley Bloodstock.