À LA UNE  Une progression à deux chiffres des enjeux au galop

Institution / Ventes / 26.02.2020

À LA UNE Une progression à deux chiffres des enjeux au galop

Ce mardi, le Conseil d’administration de France Galop s’est réuni. Paris hippiques, lutte anti-dopage, travaux à Maisons-Laffitte, restauration sur les hippodromes… voici l’essentiel des sujets qui ont été abordés.

L’année 2020 démarre sur une note positive, puisqu’à fin janvier, les enjeux nationaux sont en progression de 4 % par rapport à l’an dernier. Le galop enregistre une hausse de 10,6 %, notamment grâce aux meetings de Pau et Cagnes-sur-Mer. Le produit brut des jeux, c’est-à-dire le véritable chiffre d’affaires de notre activité, repart aussi à la hausse. Il augmente de + 2,1 % par rapport à 2019.

Le plan 2020 de lutte anti-dopage. Les sociétés-mères et la Fédération nationale des courses hippiques ont approuvé le plan 2020 de lutte anti-dopage avant de le transmettre à l’A.N.J. (Autorité nationale des jeux). Il mobilise un budget annuel de près de 12 millions d’euros. L’Institution annonce : « Ce plan confirme l’importance des moyens consacrés pour garantir la probité de nos compétitions, mais aussi pour préserver la santé, la sécurité et le bien-être des chevaux. Cette année encore, 100 % des courses officielles seront contrôlées, soit environ 22.000 prélèvements. En 2020, les contrôles à l’entraînement et à l’élevage seront intensifiés. Au total, on devrait dénombrer 30.000 prélèvements cette année. Il faut souligner que les efforts continus en matière de lutte anti-dopage ont permis il y a quelques mois de mettre en évidence une molécule interdite, l’ITTP, qui n’avait encore jamais été détectée ailleurs dans le monde. »

Les travaux de Maisons-Laffitte. D’importants travaux de modernisation et d’amélioration des infrastructures ont été réalisés au cours de l’hiver sur le centre d’entraînement de Maisons-Laffitte. France Galop annonce :

« - La P.S.F. de Fromainville a été intégralement rénovée,

- Les pistes en sable, qu’on appelle les Noires, sont désormais bien plus drainantes,

- De nouveaux parcours de steeple et de haies sont implantés sur les pistes de Fromainville avec la mise en place d’obstacles Tec Rail de dernière génération qui offrent une meilleure sécurité pour les chevaux.

Les premiers retours des entraîneurs sur ces améliorations sont très positifs. Ce plan d’investissements témoigne de la volonté de France Galop de redynamiser ce centre et d’augmenter les effectifs de chevaux qui y sont entraînés. »

La restauration sur les hippodromes France Galop.  Une nouvelle stratégie est mise en place en 2020 à l’occasion du lancement d’appels d’offres pour la restauration sur les hippodromes gérés par France Galop. Désormais, il y aura un opérateur spécialisé par hippodrome, au lieu d’avoir un seul opérateur global comme cela était le cas depuis des années : « Dans le prolongement de ce qui a été mis en œuvre à ParisLongchamp, le fait de s’appuyer un opérateur par hippodrome sera un gage de qualité de service et d’efficacité. »

Pour voir la présentation vidéo du conseil d’administration par Loïc Malivet, vice-président de France Galop, cliquez ici.