BALANCHINE (GR2) - Magic Lily bien plus forte que Nisreen

International / 13.02.2020

BALANCHINE (GR2) - Magic Lily bien plus forte que Nisreen

MEYDAN (AE), JEUDI

Les 200m supplémentaires et une tactique différente n’ont rien changé : Magic Lily (New Approach) a une nouvelle fois battu la française Nisreen (Raven’s Pass), et encore plus largement que dans les Cape Verdi (Gr2). Ce jeudi, sur les 1.800m des Balanchine (Gr2), Pierre-Charles Boudot a cherché à filer Magic Lily et à l’attaquer sur une pointe de vitesse. Mais la jument de Godolphin s’est montrée intraitable : elle a pris l’avantage à 300m du poteau et a repoussé la pensionnaire de Hiroo Shimizu. La courte tête qui les séparait lors du premier match s’est transformée en une grande longueur, alors que Maamora (Dubawi), après avoir animé la course avec la turque Peri Lina (Falco), a rempli sa mission en décrochant sa première place dans les Groupes.

Le Jebel Hatta, objectif possible. Nisreen n’a pas à rougir de sa défaite, comme l’a expliqué Pierre-Charles Boudot : « Elle a bien couru, on a eu un bon parcours, mais Magic Lily s’est montrée la plus forte. » Magic Lily, troisième du Fillies’ Mile (Gr1) à 2ans, est une jument avec une carrière de pouliche. Elle est restée sur la touche pendant presque deux saisons. Son entraîneur, Charlie Appleby, a dit : « Avant le Carnival, elle avait couru quatre fois. Je l’aime beaucoup et elle a encore progressé. Le rallongement de la distance ne l’a pas dérangée, bien au contraire. Je ne m’attendais pas à gagner les Cape Verdi car le mile est trop court pour elle. Maintenant, elle peut aller sur le Jebel Hatta (Gr1), une course dans laquelle on a aussi Barney Roy (Excelebration). On va en discuter. Pour le moment, on profite de cette belle victoire. »  

Quatre millions pour maman. Les quatre millions de guinées (4,9 M€) déboursés par Godolphin pour acheter en décembre 2013, chez Tattersalls, la lauréate des Oaks et du Preis der Diana Dancing Rain (Danehill) commencent à donner des résultats, sur le plan sportif du moins. La poulinière était pleine de Frankel (Galileo) mais le fruit de ce croisement, la femelle Rainswept, n’a pas couru et a produit une yearling par Iffraaj (Zafonic). Magic Lily est son deuxième produit et elle a été conçue avant la paix Godolphin – Coolmore, tout comme le troisième, le 4ans Jalmoud, lui aussi par New Approach (Galileo), qui a remporté le Prix de l’Avre (L) et décroché la deuxième place du Prix Eugène Adam (Gr2) et la troisième du  Grand Prix de Paris (Gr1). La pouliche de 3ans Sakura Petal (Dubawi) n’a pas encore couru et les hommes de Godolphin, une fois la paix de Keeneland signée, ont envoyé Dancing Rain à Galileo (Sadler’s Wells) avec comme résultat un yearling.