Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

CARNET DE L’OBSTACLE - Le compte à rebours est lancé

Courses / 16.02.2020

CARNET DE L’OBSTACLE - Le compte à rebours est lancé

Par Christopher Galmiche

L’ouverture d’Auteuil, c’est dans une semaine ! Et les grandes épreuves, dans trois mois… À quoi s’attendre pour ce premier semestre sur les obstacles ? Réponses par génération et discipline.

  • STEEPLE-CHASERS D’ÂGE

On va savourer !

Chez les steeple-chasers d’âge français, en 2020, il y aura du beau monde. De quoi casser les préjugés selon lesquels le commerce détruit l’aspect sportif de nos courses d’obstacle ! Selon les informations que nous avons recueillies, nous pointons d’ores et déjà dix-neuf chevaux pouvant emprunter la route qui mène au Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). Sans compter les étrangers comme les protégés de Willie Mullins qui pourraient faire le déplacement. Tenant du titre, Carriacou (Califet) est bien sûr sur les rangs après son hiver à la plage, dans la Manche, puis à Pau. Le triple lauréat du Prix La Haye Jousselin (Gr1), Bipolaire (Fragrant Mix), sera l’un de ses principaux rivaux au sein de l'armada potentielle de son entraîneur, François Nicolle. Il devrait faire sa réapparition dans le Prix Hypothèse (Gr3), puis courir une autre épreuve de haies et retourner sur le steeple pour la grande course.

Et les autres Nicolle ? Cette année, un renouvellement au sommet de la promotion des steeple-chasers d’âge est à prévoir. Des 5ans ambitieux vont en effet frapper à la porte, notamment chez François Nicolle, à l’instar de Figuero (Yeats), brillant vainqueur du Prix Maurice Gillois (Gr1). Il va courir des préparatoires au Grand Steeple, en rentrant dans le Prix Troytown (Gr3), mais il est trop tôt pour savoir s’il sera en piste sur les 6.000m de la très grande course. Edgeoy ** (Saddler Maker) a gagné les Prix Héros XII (Gr3) et Richard et Robert Hennessy (L), tout en évitant la Haye Jousselin. Mais lui aussi a le profil d’un cheval de Grand Steeple. La casaque Détré devrait donc avoir de sérieux atouts pour enlever un premier Grand Steeple. Dans la maison Nicolle, elle aussi maiden dans notre championnat de l’obstacle, outre Bipolaire, Figuero et Edgeoy, Poly Grandchamp (Poliglote) est aussi un partant potentiel. Il devrait rentrer dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). Ses compagnons d’entraînement Farnice (Saddler Maker), pour lequel est envisagé un programme passant par les itinéraires bis, C’est le Bouquet (Coastal Path), un cheval de bon terrain, et Srelighonn (Martaline), peuvent aussi être en lice le 17 mai. Même si le représentant de Simon Munir et d'Isaac Souede pourrait également s’orienter sur les haies.

Crystal Beach ** a une revanche à prendre. L’immense Crystal Beach ** (Network) a tous les atouts pour enlever un Grand Steeple et on peut largement en faire l’un des favoris pour la prochaine édition. Il a une revanche à prendre car il se rapprochait avec beaucoup de ressources lorsqu’il a fait une faute au rail-ditch, éjectant son jockey, Ludovic Philipperon, dans la dernière édition. Auparavant, le frère de Questarabad ** (Astarabad) avait gagné le Prix Murat (Gr2). Son entraîneur, Marcel Rolland, nous a dit qu’il pourrait rentrer en haies, comme l’an dernier, puis aller sur une préparatoire au Grand Steeple. Autre représentant de la casaque de JDG Bloodstock Services, Kapdam ** (Kapgarde) a fini deuxième du Maurice Gillois et son entraîneur, Arnaud Chaillé-Chaillé, nous a dit récemment qu’il était suffisamment endurci pour s’orienter vers le Grand Steeple. En revanche, son compagnon d’entraînement Bébé d’Or (Poliglote) est encore trop tendre pour cela. Lui devrait avoir une année de 5ans plutôt sage.

La team Clayeux. La casaque d’Andrée Cyprès et l’entraînement d’Emmanuel Clayeux devraient avoir deux très bonnes chances dans le Grand Steeple, si tout se passe bien. Il s’agit d’Ébonite (Khalkevi), deuxième du Prix La Haye Jousselin (Gr1) sans avoir une ligne droite parfaitement limpide, et auteure d’un effort remarquable pour prendre la deuxième place du Prix Héros XII (Gr3), et d’Enjeu d’Arthel (Saddler Maker), vainqueur de bout en bout du Prix Fondeur (L). Les deux ont pu travailler normalement cet hiver et devraient être prêts rapidement pour faire leur rentrée. Capable de très bonnes performances en haies comme en steeple, Équation ** (Network) aurait aussi tout à fait le droit de se tester dans les Groupes menant au Grand Steeple.

On the Go ** pour le doublé. Comme son entraîneur, Guillaume Macaire, nous l’a confié le week-end dernier, le champion On the Go ** (Kamsin) va faire sa réapparition dans le Prix Capitaine Labonde, mardi à Fontainebleau. Il s’agit d’une course où le professionnel aime faire rentrer ses champions comme So French, Storm of Saintly ou encore Kobrouk ** par le passé. Si tout va bien pour lui, rien ne lui interdit de prendre la route qui mène au Grand Steeple, pour tenter un doublé. Cheval de grande classe, Master Dino ** (Doctor Dino) peut l’imiter également.

Roxinela pour faire encore mieux qu’en 2019. Jument attachante, qui fouaille souvent de la queue dans un parcours, Roxinela (Muhtathir) a terminé quatrième du Grand Steeple 2019 et a gagné le Prix Georges Courtois (Gr2). Elle a donc largement sa place au départ de la prochaine édition du Graal de l’obstacle français. Troisième devant Roxinela le 18 mai dernier, Roi Mage (Poliglote) est désormais entraîné par Jérôme Larrigade à La Teste. Il fait partie des meilleurs steeple-chasers français et ce serait une première pour le centre d’entraînement testerin que d’avoir un partant dans le Grand Steeple. Sainte Saône (Saint des Saints) devrait participer au Prix Robert de Clermont-Tonnerre. Selon qu'elle sera, ou non, saillie, elle pourrait continuer sa carrière tout le printemps. Et si cela se passe bien dans le Gr3 du 24 février, elle deviendrait une candidate potentielle au Grand Steeple.

David Cottin a plusieurs chevaux qui semblent avoir la qualité pour participer à la course, à l’image de Laterana ** (Saint des Saints), qui devrait être revue dans le Clermont-Tonnerre, Dalahast ** (Ballingarry), tombé dans la Haye Jousselin alors qu’il allait facilement, et Kobrouk ** (Saint des Saints). Ce dernier est revenu en France après un passage en Angleterre. Il avait débuté chez Guillaume Macaire pour lequel il était devenu l’un des meilleurs 4ans. Un peu électrique par le passé, il peut redevenir un redoutable steeple-chaser, comme il l’a été en 2015, s’il se calme.

Les chevaux cités

Nom Entraîneur Propriétaire(s)
Bipolaire F. Nicolle J. Détré, E. Walsh, F. Seigneur & T. Cyprès
C’est le Bouquet F. Nicolle Haras de Saint-Voir
Carriacou I. Pacault Écurie Mirande
Crystal Beach ** M. Rolland JDG Bloodstock Services
Dalahast ** D. Cottin Mme M. Bryant & Mme P. Cottin
Ébonite E. Clayeux Écurie Madame Jacques Cyprès, E. Clayeux & L. Couétil
Edgeoy ** F. Nicolle J. Détré, F. Seigneur, E. Walsh, O. Rauscent & T. Cyprès
Enjeu d’Arthel E. Clayeux Écurie Madame Jacques Cyprès, Écurie B.A.G. & F. Woods
Équation ** E. Clayeux D. Dormeuil, Comte J.-R. de Fraguier, H. d’Armaillé & L. Giscard d’Estaing
Farnice F. Nicolle F. Deliberos & Haras de Saint Voir
Figuero F. Nicolle J. Detre, F. Nicolle & T. Cyprès
Kapdam ** A. Chaillé-Chaillé R. Corveller, JDG Bloodstock Services, A. Chaillé-Chaillé & J. Bruneau
Kobrouk ** D. Cottin J.-D. Cotton
Laterana ** D. Cottin Mme M. Bryant & D. Powell
Master Dino ** G. Macaire Propriétaire en instance
On the Go ** G. Macaire Mme P. Papot
Poly Grandchamp F. Nicolle Mme P. Papot
Roi Mage J. Larrigade Écurie Sagara
Roxinela F.-M. Cottin G. Codre
Sainte Saône G. Macaire J. Andt
Srelighonn F. Nicolle S. Munir, F. Nicolle & I. Souede
  • HURDLERS D’ÂGE

Qui pour prendre la succession de De Bon Cœur ** ?

C’est la grande question pour les hurdlers d’âge. Maintenant que la reine De Bon Cœur ** (Vision d’État) est partie au haras, il y a un leadership à prendre. Évidemment, le premier nom qui vient à l’esprit est celui de L’Autonomie ** (Blue Brésil). L’impressionnante lauréate du Prix Renaud du Vivier (Gr1) a quelque chose de De Bon Cœur selon François Nicolle. De plus, elle s’est beaucoup posée cet hiver, ce qui l’aidera à tenir les longues distances. On devrait la revoir dans le Prix Hypothèse (Gr3). Son plus sérieux rival devrait être Galop Marin (Black Sam Bellamy). Le double gagnant du Grand Prix d’Automne (Gr1) est un redoutable compétiteur en terrain lourd, à l’automne, où son braquet fait merveille. Au printemps, il est un peu moins percutant. Tout reste donc possible pour ses adversaires.

À commencer par Paul’s Saga ** (Martaline), gagnante des Prix Léon Olry-Roederer (Gr2) et Carmarthen (Gr3), mais aussi deuxième du Grand Prix d’Automne. Cette remarquable finisseuse a déjà prouvé qu’elle était performante sur tous les terrains. Elle peut disputer le leadership des hurdlers à Galop Marin. François Nicolle pourrait orienter Srelighonn (Martaline) aussi bien sur les haies qu’en steeple. Il n’y aurait rien de surprenant à le voir prendre une bonne place sur l’échiquier des meilleurs chevaux de haies puisqu’il a une importante marge de progression dans la discipline. De là à ce qu’il remplace Alex de Larredya ** (Crillon), il est encore trop tôt pour se prononcer.

Côtée Sud (Lord du Sud) a très bien fini pour arracher la deuxième place du Renaud du Vivier. Mais son entraîneur, Arnaud Chaillé-Chaillé, nous a dit qu’il n’était pas certain qu’elle puisse aller dès maintenant contre les meilleurs. Elle va cependant faire sa rentrée dans le Juigné pour prendre la température. Berjou (Holy Roman Emperor) est revenu en forme à Cagnes-sur-Mer, gagnant le Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3). Sur le niveau qu’il a affiché au printemps 2019, on a hâte de le revoir à Auteuil. Bergerac (Spirit One), que l’on devrait revoir dans le Prix Hypothèse, ou encore les chevaux s’étant distingués dans les gros handicaps, Best Sholo (Sholokov) et Flip de Vega (Laverock) seraient intéressants à voir face aux meilleurs. Rétabli de ses soucis, Feu Follet ** (Kapgarde) a les capacités pour devenir l’un des bons hurdlers français. Mais tout ce petit monde devrait surveiller les déclarations de Willie Mullins dans la presse. Car s’il nous amène encore Bénie des Dieux ** (Great Pretender), il faudra aller très vite pour la battre dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1).

Les chevaux cités

Nom Entraîneur Propriétaire(s)
Arbarok ** G. Macaire E. de Rothschild, Génétique Obstacle & Palmyr Racing
Dream Wish D. Bressou Mme P. Papot
Falstaff F. Nicolle L. Dassault, D.-Y. Trèves & J.-C. Rouget 
Fastorslow ** A. Chaillé-Chaillé S. Mulryan
Gamin d’Oudairies G. Macaire Comte M. de Gigou & Palmyr Racing
Garfield ** F. Nicolle S. Munir & I. Souede
Gary du Chenet ** M. Rolland F. Bianco
Groom Boy Gab. Leenders AGV Karwin Stud
Mauricius J. Larrigade Écurie Sagara
Polisud F. Nicolle J. Détré & F. Nicolle
Road Senam F. Nicolle P. & J. Détré
Want of a Nail G. Macaire Mme M. Bryant
  • STEEPLE-CHASERS DE 4ANS

Un leader et beaucoup de postulants

Vainqueur du Prix Congress (Gr2) en dominant de la tête et des épaules, Dream Wish (Dream Well) est le leader des steeple-chasers nés en 2016. À l’issue de sa victoire dans l’officieux Grand Steeple des 3ans, son entraîneur, Dominique Bressou, nous a dit : « Il a besoin de dominer car il n’a pas de changement de vitesse. À l’avenir, il sera bien sur 4.400m. » Les 4.400m, le poulain de la famille Papot devra les parcourir dès le Prix Fleuret (Gr3) et il peut conserver son statut. En 2020, on verra aussi s’il est tout aussi performant en bon terrain, mais il n’y a pas de raisons pour que ça ne soit pas le cas.

Attention à Want of a Nail et Fastorslow. Dream Wish devra cependant surveiller de près plusieurs postulants à son trône comme Want of a Nail (Kapgarde), gagnante du haras d’Étreham Prix Bournosienne (Gr2) sur les haies et qui a débuté de façon prometteuse sur les gros obstacles d’Auteuil. Elle a pris un peu de retard, mais nous devrions la revoir au début du printemps. Fastorslow ** (Saint des Saints), le premier vainqueur de Sean Mulryan depuis son retour sur la scène française, a gagné le Prix Weather Permitting devant Dream Wish, Road Senam (Saint des Saints) et Mauricius (Kapgarde), soit autant de poulains qui ont fait l’arrivée du Congress. Fastorslow a évité le Congress, qui a été une vraie course et nous allons le revoir ce printemps. Il peut être le vainqueur du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1).

Deux très bons 4ans en provenance du Palaminy. La ligne du Prix Antoine de Palaminy (L), composée de Gamin d’Oudairies (Kapgarde) et Groom Boy (Tiger Groom), s’est montrée très convaincante à Pau. Le premier a déjà gagné à Auteuil, sur les haies, il est endurci et doit avoir un Groupe dans les jambes. Groom Boy a fini remarquablement dans le Palaminy. Après le Prix Duc d’Anjou (Gr3), il doit sauter des courses pour arriver frais sur la grande échéance. Il a lui aussi le profil d’un vainqueur de Groupe à Auteuil. Road Senam est une valeur sûre. Il pourrait attendre le Prix Fleuret tout comme son compagnon de couleurs et d’entraînement Polisud (Lord du Sud), lequel doit être testé face à l’élite d’Auteuil. Désormais entraîné à La Teste, Mauricius est engagé le 22 février à Bordeaux, où il pourrait faire sa réapparition sur les haies.

Outre Gamin d’Oudairies, Guillaume Macaire aura aussi Al Cuarto ** (Nicaron), bon deuxième du Congress en donnant l’impression d’avoir besoin de plus de distance. Il sera revu dans le Prix Duc d’Anjou. Le professionnel royannais pourra aussi s’appuyer sur Arbarok ** (Masked Marvel), que l’on pourrait revoir dans des courses intermédiaires au printemps, mais qui sera certainement plus opérationnel à l’automne. Marcel Rolland devrait débuter Gary du Chenet ** (Martaline) en steeple et il sera certainement à suivre dans les bonnes épreuves réservées à sa promotion. Du côté de Compiègne, chez les 4ans, il faudra suivre Falstaff (Never On Sunday) ou encore son compagnon d’entraînement Garfield ** (Doctor Dino) dans les bonnes courses pour les 4ans.

Les chevaux cités

Nom Entraîneur Propriétaire(s)
Bénie des Dieux ** W. Mullins Mme S. Ricci
Bergerac M. Mescam G. Lenzi & S. Aubailly
Berjou D. Windrif C. Trecco, D. Windrif & G. Salussolia
Best Sholo F.-M. Cottin A. Piault & Ecurie Centrale
Côtée Sud A. Chaillé-Chaillé J.-M. Callier, A. Chaillé-Chaillé & Snig Élevage
Feu Follet ** G. Macaire Écurie Pierre Pilarski & Palmyr Racing
Flip de Vega  N. de Lageneste Haras de Saint-Voir
Galop Marin D. Bressou Mme P. Papot
L’Autonomie ** F. Nicolle C. Coiffier
Paul’s Saga ** D. Cottin G. Laroche
Srelighonn F. Nicolle S. Munir, F. Nicolle & I. Souede

  • HURDLERS DE 4ANS

Ça se bouscule au portillon

À 4ans, finie la séparation des poulains et pouliches : tout le monde doit se rencontrer ! Il y aura donc du monde pour prendre la relève de Nirvana du Berlais (Martaline), parti au haras après sa victoire dans le Prix Cambacérès (Gr1). Mais qui pourra s’assurer la place de numéro 1 sur les haies ? Quatre noms se détachent. En premier lieu, For Fun (Motivator), lauréat du Prix Stanley (L) et troisième du Prix Cambacérès, malgré une faute énorme à la dernière haie de la ligne d’en face. Le représentant de l’écurie Gabeur a tous les atouts pour être étalon, il ne lui manque qu’un succès de Groupe. Nous devrions le revoir dans le Prix d’Indy (Gr3), tout comme Kool Has (Martaline) et Moises Has ** (Martaline), un autre entier. Kool Has a devancé For Fun dans le Cambacérès et il n’a fait que progresser à 3ans. Moises Has n’a pas encore couru de Groupe, mais en fin d’année dernière, il a remporté deux courses à conditions en effaçant ses rivaux grâce à une superbe accélération. Moises Has a la qualité pour être le numéro 1, encore plus à l’automne où le terrain sera plus à sa convenance. Il est le grand espoir chez les 4ans et lui aussi pourrait devenir étalon si tout se passe bien pour lui. Le quatrième nom est celui de Galléo Conti ** (Poliglote). Comme disent les Anglais : « He can be everything. » Le sauteur de Pierre Pilarski a remporté le Prix des Platanes (L) devant Kool Has, sans forcer. Mis dans du coton ensuite, il a évité le Cambacérès. Il est possible que son entourage le laisse tranquille au premier semestre, d’autant qu’il dépend d’une famille tardive. Mais le pensionnaire de Guillaume Macaire peut devenir un vrai champion, en haies comme en steeple.

Sangennaro et beaucoup d’autres derrière. Sangennaro (Poliglote) a gagné le Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) et il est logique de voir en lui un cheval capable de lutter pour la victoire dans les Groupes sur les haies. Mais son entraîneur, Marcel Rolland, nous a prévenus que, s’il était barré sur les balais, il irait en steeple sans que cela ne soit un problème vu son physique. Respectivement deuxième et troisième du Bournosienne, Grâce Féline (Balko) et Grand Messe (Network) ont démontré à la fois de la qualité et de la vitesse. Il sera intéressant de les voir face aux poulains, tout comme Gomeraland (Lord du Sud), la petite sœur de Figuero (Yeats), troisième du Haras d’Étreham Prix Magne (Gr3), Grakownia (Barastraight), Kalmia (Authorized), deux fois deuxième de Gr3 et plus à l’aise en bon terrain, et Invincible Dina (Doctor Dino), qui a réalisé de belles choses au printemps 2019. Gagnante du Haras d’Étreham - Prix d’Iéna (L), devant Gomeraland et Golden Park (Walk in the Park), Aterisk (No Risk at All) aurait tout à fait le droit de se tester face aux meilleurs poulains. Lauréat du Prix Fifrelet (L) dans un canter, James du Berlais (Muhtathir) n’aura plus le choix des engagements. Gochetial (Doctor Dino) a aussi fait ses preuves dans les gros handicaps, mais il vaut sûrement mieux que cette catégorie. Gardons le Sourire ** (Fame and Glory) est vraiment fabriqué par son entraîneur, Gabriel Leenders. Il en a toujours fait un très bon poulain et doit avoir les moyens de briller dans les Groupes en haies ou en steeple. Le Berry ** (Gémix) a été très séduisant lors de son succès dans le Prix Finot (L). Ensuite, face à des poulains beaucoup plus expérimentés, il n’a pas été ridicule dans le Prix Georges de Talhouët-Roy. Il a du braquet pour faire un très bon 4ans, en haies ou sur les gros obstacles, avec plus de métier.

Gant de Velours et Katy Love, deux possibles révélations. Lauréat du Prix du Bourbonnais (Gr2 AQPS) et deuxième du Prix Jacques de Vienne (Gr1 AQPS), Gant de Velours (Poliglote) est très bien né. Sa mère, Patte de Velour (Mansonnien), a gagné les Prix Christian de Tredern et Sytaj (Listeds à l’époque). Il devrait débuter en obstacle cette année. Certes, il aura moins de métier que les très bons 4ans. Mais il a beaucoup de classe et n’est pas sans rappeler Rendons Grâce ** (Vidéo Rock). Une révélation au meilleur niveau est une possibilité pour le représentant du haras de Saint-Voir. Autre révélation possible dans les Groupes, Katy Love (Enrique) n’aura plus beaucoup de choix pour ses engagements après ses deux démonstrations sur les haies paloises. En valeur 64, cela s’annonce compliqué pour elle dans les gros handicaps, mais elle nous a montré de jolies choses à Pau, en terrain profond. La voir devenir une pouliche de Groupe ne serait pas surprenant.

Les chevaux cités

Nom Entraîneur Propriétaire(s)
Aterisk G. Macaire Mme F. Montauban & Palmyr Racing
For Fun G. Macaire Écurie Gabeur & Palmyr Racing
Galléo Conti ** G. Macaire Écurie P. Pilarski & Palmyr Racing
Gant de Velours N. de Lageneste Haras de Saint-Voir
Gardons le Sourire ** Gab. Leenders Haras de Saint-Voir
Gochetial D. Bressou Mme P. Papot
Golden Park M. Seror G. Seror, M. Seror, P. Aeschelmann, R. N. Bellaiche & H. Gorecki
Gomeraland D. Sourdeau de Beauregard Écurie Thierry Cyprès & Fils, J. & P. Détré
Grace Féline F. Nicolle Mme P. Papot
Grakownia A. Chaillé-Chaillé Haras des Sablonnets & A. Chaillé-Chaillé
Grand Messe A.-S. Pacault Haras de Saint-Voir
Invincible Dina F. Nicolle Mme H. Devin
James du Berlais Rob. Collet J. Hayoz
Kalmia J. Boisnard J. Bouvry, Gaec de Clairefontaine, B. Dasras, J. Barrais, & P. Piton
Katy Love P. Quinton Mme P. Papot
Kool Has F. Nicolle J.-C. Rouget, F. Nicolle & O. Carli
Le Berry ** D. Cottin Gemini Stud, Écurie de Roebeck, B. Teboul & D. Cottin
Moises Has ** F. Nicolle Scea Hamel Stud
Sangennaro M. Rolland F. Bianco