Crystal Miette entre au service de Carlos Laffon-Parias

Courses / 27.02.2020

Crystal Miette entre au service de Carlos Laffon-Parias

Titulaire de cinq succès depuis le début de l’année, Crystal Miette s’est récemment imposée à deux reprises pour la casaque Wertheimer à Chantilly. Âgée de 23 ans, elle s’apprête à donner un nouveau tournant à sa carrière.

Jour de Galop. – Vous vous êtes récemment illustrée à deux reprises sous une casaque classique, sur l’un des plus beaux hippodromes français. Cela doit être une grande satisfaction…

Crystal Miette. – Oui, ce sont des victoires qui ont une saveur particulière. Je tiens d’ailleurs à remercier Carlos Laffon-Parias de m’avoir permis de monter des chevaux qui détenaient une bonne chance. J’ai d’abord gagné un maiden le 21 février avec Lipsink (Kodiac), puis une Classe 2 quatre jours plus tard avec Stanzo (Speightstown). Ce sont deux chevaux que je découvrais. Ils avaient tous les deux montré des moyens à 2ans et effectuaient leur rentrée. Ils sont encore immatures et je pense qu’ils vont encore progresser à l’avenir, d’autant qu’ils ont gagné de plaisante manière.

Comment avez-vous établi le contact avec Carlos Laffon-Parias ?

J’ai fait le meeting de Cagnes-sur-Mer pour Michel Krebs, avec lequel ça s’est très bien passé. Il m’a notamment permis de monter Nadeem Alward (Exceed and Excel), d’où deux victoires, dont une Classe 2. À la fin du meeting, mon agent, Antoine Morteo, a contacté Carlos Laffon-Parias pour lui demander s’il souhaitait profiter de ma décharge de 4 kilos, étant donné qu’il n’y a pas de femme jockey dans son écurie. J’ai été monter un lot chez lui, et ça m’a plu. Carlos Laffon-Parias m’a ensuite fait confiance en course, et tout s’est bien passé. Je serai d’ailleurs de nouveau en selle pour lui samedi à Deauville, où je serai associée à Reventador (Zoffany), dans un maiden. C’est un poulain qui a bien débuté en fin d’année à ParisLongchamp, en se classant quatrième. À partir de lundi, je vais aussi commencer à travailler à plein temps pour Carlos Laffon-Parias. C’est une vraie chance pour moi de rejoindre une écurie de ce niveau.

De quelle manière avez-vous découvert le milieu des courses ?

Originaire de Pornic, je ne suis pas issue du sérail, mais j’ai toujours aimé les chevaux. J’ai fait beaucoup de concours hippiques en parallèle de mes études générales, et j’ai fini par obtenir un BPJEPS, dans le but de devenir monitrice d’équitation. Je suivais également les courses et j’ai choisi de faire un essai chez Yannick Fouin, afin de découvrir ce milieu. Il m’a emmenée faire le meeting d’obstacle de Cagnes. Cela m’a tellement plu que j’ai décidé de rester à son service. Sans Yannick Fouin, je n’en serais pas là aujourd’hui. C’est lui qui m’a tout appris et qui m’a fait débuter en course. Grâce à lui, j’ai gagné ma première course à Maisons-Laffitte le 6 juillet 2018 avec Soveria (Scalo), à la cote de 132/1 ! Après avoir pris un peu d’expérience, je suis partie de chez lui pour embaucher dans une écurie de plat, dans le but de progresser. Je n’ai pas énormément d’expérience en course, et j’ai encore beaucoup à apprendre. Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont fait confiance depuis le début, y compris mon agent. Depuis le début de notre collaboration au mois de septembre, nous avons signé 14 victoires !