DANS LES CUISINES DES GRANDS ÉLEVEURS - Tendre vers l’excellence, le credo des Monceaux

Élevage / 11.02.2020

DANS LES CUISINES DES GRANDS ÉLEVEURS - Tendre vers l’excellence, le credo des Monceaux

À la manière des grands chefs, ils ont leurs secrets pour élaborer les champions de demain… Jour de Galop vous propose une immersion dans les cuisines des principaux éleveurs de plat et d’obstacle, qui ont bien voulu nous dévoiler leurs plans de monte pour la saison 2020. Pour ce troisième épisode, rendez-vous avec Henri Bozo, directeur de l’écurie des Monceaux.

Par Alice Baudrelle

L’histoire de Platonic (Zafonic) est sans nul doute l’une des plus belles de l’écurie des Monceaux. Achetée 100.000 Gns à Tattersalls, alors qu’elle était pleine de Dansili (Danehill), elle a donné dès son premier produit une gagnante black type, Prudenzia (Dansili). Troisième produit de Platonic, Pacifique (Montjeu) a gagné le Prix de Lutèce (Gr3). Henri Bozo nous a dit : « Platonic est pleine de Siyouni (Pivotal) et elle est à terme début mai. Nous avons prévu de l’envoyer à Wootton Bassett (Iffraaj) que nous utilisons de plus en plus, car nous sommes impressionnés par les résultats de sa production. Définitivement améliorateur, il amène du physique et de l’espèce et fait partie des étalons qui s’affirment. » Le futur produit sera donc issu d’un inbreeding en 3x2 sur Zafonic.

Trois filles de Platonic aux Monceaux. Lauréate du Prix de la Seine (L), Prudenzia a fait encore mieux que sa mère au haras en donnant trois black types, dont deux gagnantes de Gr1 : Chicquita (Montjeu), lauréate des Irish Oaks et deuxième du Prix de Diane (Grs1), Magic Wand (Galileo), gagnante des Mackinnon Stakes (Gr1) et placée au plus haut niveau à de nombreuses reprises, et Je Ne Regretterien (Galileo), troisième du Prix de Royaumont (Gr3). En 2019, le top price des ventes de yearlings d’août Arqana a été atteint par une fille de Prudenzia par Dubawi (Dubaï Millenium), qui a trouvé preneur pour 1.625.000 € auprès de Godolphin : « Prudenzia est vide et elle est partie en Angleterre pour rencontrer Dubawi (Dubai Millenium). Nous étions très satisfaits de sa 2ans par Dubawi qui est à l’entraînement chez André Fabre, ce qui nous a poussés à vouloir reproduire ce croisement. »

Propre sœur de Prudenzia, Prudente va être saillie en Irlande : « Elle est pleine de Lope de Vega (Shamardal) et est à terme début avril. Nous allons l’envoyer à la saillie de Night of Thunder (Dubawi), dont les débuts au haras sont excellents. Night of Thunder va lui apporter de la puissance, je l’espère. C’est un petit-fils de Galileo (Sadler’s Wells) par la mère, et Galileo a très bien croisé avec la famille de Prudente. » Quant à Pacifique, elle va être saillie en Angleterre : « Pacifique est pleine de Kodiac (Danehill) et est à terme début avril. Elle va être saillie par Bated Breath (Dansili), un étalon qui s’affirme et apporte de la vitesse. » Bated Breath a déjà bien croisé avec des descendantes de Sadler’s Wells comme Pacifique, à l’image de Space Traveller, vainqueur des Clipper Logistics Boomerang Stakes (Gr2) et des Jersey Stakes, ou encore Worth Waiting, lauréate des Dahlia Stakes (Gr2) et du Prix Minerve (Gr3).

Starlet’s Sister, un sans-faute au haras. Véritable machine à fabriquer des champions, Starlet’s Sister (Galileo) est une pierre angulaire de l’écurie des Monceaux. Ses trois produits vus en compétition sont tous gagnants de Groupe. On lui doit Sistercharlie (Myboycharlie), septuple lauréate de Gr1 outre-Atlantique, Sottsass (Siyouni), vainqueur du Prix du Jockey Club et troisième du Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1), et My Sister Nat ** (Acclamation), gagnante du Prix Bertrand de Tarragon (Gr3) : « Starlet’s Sister est pleine de Dubawi et va être saillie par Siyouni, qui est un étalon exceptionnel, pour refaire le croisement de Sottsass. » Outre Sottsass, le croisement Pivotal x Sadler’s Wells a aussi fait ses preuves au plus haut niveau à travers Immortal Verse (Pivotal), lauréate du Prix Jacques Le Marois et des Coronation Stakes (Grs1).

Polygreen, une autre poule aux œufs d’or. Gagnante du Prix d’Angerville (L) et deuxième du Monrovia Handicap (Gr3), Polygreen (Green Tune) avait été achetée 200.000 € par Henri Bozo à la vente d’élevage Arqana, alors qu’elle était pleine d’Invincible Spirit (Green Desert). Le croisement a donné Big Brothers Pride **, lauréate du Prix Sigy (Gr3), mais l’histoire ne s’arrête pas là : entre temps, Polygreen avait produit Polydream ** (Oasis Dream), qui était foal à l’époque de la vente, et qui a depuis gagné le Prix Maurice de Gheest et conclu deuxième du Prix Marcel Boussac (Grs1) ! Autrement dit, les produits de Polygreen valent aujourd’hui une petite fortune. : « Polygreen a une yearling de Siyouni qui me plaît beaucoup. Elle est de nouveau pleine de Siyouni et va le rencontrer une troisième fois cette année. C’est une jument qui commence à être âgée [21ans, ndlr], mais elle est en pleine forme ! » Henri Bozo a également fait une affaire en rachetant Tribune (Grand Slam) pour 57.000 €, aux ventes de yearlings d’août Arqana. La jument lui a donné raison en s’imposant dans le Prix Ronde de Nuit (L) avant de bien produire au haras, puisque ses deux premiers produits sont black types. Il s’agit de Buthela (Acclamation), deuxième du Prix Daniel Wildenstein (Gr2), et de Deemster (Invincible Spirit), vainqueur du Prix du Pont-Neuf (L) : « Tribune est pleine de Siyouni et va rencontrer Kodiac, qui produit beaucoup de chevaux de Groupe, année après année. C’est un étalon qui apporte à la fois de la précocité et de la vitesse. Il n’est pas très grand, tandis que Tribune transmet du modèle à ses produits. J’aime beaucoup Tribune, et cela m’amuse de produire à travers elle des chevaux rapides. »

Invincible Spirit, un sang très apprécié. Achetée 70.000 € lors des ventes de yearlings d’août Arqana, Militante (Johannesburg) a décroché son black type à 2ans en terminant troisième du Prix Six Perfections (L, à l’époque). Au haras, elle a fait encore mieux en donnant naissance à Wind Chimes (Mastercraftsman), gagnante du Prix de Lieurey (Gr3), deuxième du Prix du Moulin de Longchamp et troisième de la Poule d’Essai des Pouliches (Grs1), et Golden Fastnet (Fastnet Rock), troisième du Prix Petite Étoile (L) : « Militante est pleine de Galileo et va être saillie par Kingman. C’est une jument épaisse qui devrait bien croiser avec Kingman, dont les débuts au haras sont fantastiques. C’est un étalon qui transmet du changement de vitesse à ses produits. Il est très excitant et méritait que nous lui amenions une très bonne jument. Militante a une yearling par Frankel que j’aime énormément. » Henri Bozo va également utiliser le sang d’Invincible Spirit à travers son fils, National Defense, pour saillir Royal Highness (Monsun). Cette dernière avait été une formidable compétitrice : elle avait gagné les Beverly D. Stakes et était montée sur le podium du Prix Ganay, ainsi que sur celui du Prix Vermeille (Grs1) à deux reprises, entre autres. Royal Highness est la mère de l’étalon Free Port Lux (Oasis Dream), gagnant des Prix Dollar, Hocquart (Grs2) et du Prince d’Orange (Gr3) : « Elle est vide et est promise à National Defense, que nous avons élevé. National Defense est un fils d’Invincible Spirit, lequel s’affirme comme un super père de père. C’est un jeune étalon qui avait énormément de talent à 2ans, beaucoup d’influx et très racé. »

Galileo, la crème de la crème. Achetée 100.000 € aux ventes de yearlings d’août Arqana, Nuit Polaire (Kheleyf) a gagné un maiden à 3ans sur la piste de Deauville, mais c’est au haras qu’elle s’est véritablement distinguée. Elle a donné Intellogent ** (Intello), lauréat des Prix Jean Prat (Gr1) et de Guiche (Gr3), et Lightupthenight (Dutch Art), troisième du Prix Amandine (L). Cette année, elle va rencontrer l’inoxydable Galileo : « Nuit Polaire est pleine de Dubawi et est promise à Galileo. C’est le meilleur étalon qui existe, et nous allons tenter de reproduire le croisement d’Intellogent. La jument étant par Kheleyf (Green Desert), qui était un cheval de vitesse, le croisement me semble adapté. » Galileo va également rencontrer Secrète (Cape Cross), une descendante de la matrone Featherquest (Rainbow Quest). Secrète avait été achetée 250.000 € lors de la vente d’élevage Arqana, alors qu’elle sortait de l’entraînement. Depuis, elle a donné deux black types : Normandy Eagle (New Approach), troisième du Prix Noailles (Gr3), et Solage (Galileo), gagnante des Bluebell Stakes (L) : « Secrète est pleine de Roaring Lion (Kitten’s Joy) et est à terme fin février. Elle va retourner à Galileo, avec lequel elle a déjà bien produit. Elle a d’ailleurs un très beau yearling de Galileo. » Le croisement Galileo x Cape Cross a fait des merveilles à travers le champion Australia (Galileo), vainqueur du Derby d’Epsom, de l’Irish Derby et des International Stakes (Grs1).

Compenser l’influx avec le calme. Restée inédite, Knyazhna (Montjeu) fait partie des achats récents de l’écurie des Monceaux, qui s’en est porté acquéreur pour 700.000 € à la vente d’élevage Arqana, en 2018. Pleine de Siyouni (Pivotal) à l’époque, la jument avait déjà donné Sacred Life (Siyouni), vainqueur du Prix Thomas Bryon (Gr3). Depuis qu’elle a rejoint l’écurie des Monceaux, son deuxième produit, Khagan (Le Havre), s’est classé deuxième du Prix du Lys (Gr3) et troisième du Prix Hocquart (Gr2) : « Nous avons acheté cette jument avec Lordship Stud et Gary Chervenell. Knyazhna est pleine de Kingman et va rencontrer Dubawi. C’est une jument à laquelle je crois. Elle a une très belle yearling de Siyouni. J’aime bien l’idée de croiser une fille de Montjeu, qui avait beaucoup d’influx, avec Dubawi, qui apporte un peu plus de calme. De plus, Dubawi est un étalon qui sort de l’ordinaire. » Le croisement Dubawi x Montjeu est d’autant plus intéressant qu’il a déjà donné un très bon cheval avec Journey (Dubawi), lauréate des British Champions Fillies & Mares Stakes et deuxième du Prix Vermeille (Grs1). Achetée elle aussi à la vente d’élevage pour la somme de 400.000 €, Fairly Fair (Sinndar) est une sœur de Graphite ** (Shamardal), lauréat des Prix La Force et Quincey (Grs3), et de Fairly Ransom (Red Ransom), gagnant du Del Mar Derby (Gr2) et deuxième de l’Hollywood Derby (Gr1). La jument avait décroché son black type majuscule dans le Prix Finlande (L) : « Fairly Fair est pleine de Lope de Vega et va être saillie par Wootton Bassett. Son premier produit par Iffraaj (Zafonic), Nuwaies, a connu un souci de santé, mais avait beaucoup de talent. Je souhaite donc retrouver le même courant de sang, avec la lignée de Mr Prospector (Raise a Native). »

De toutes jeunes recrues achetées aux ventes… Parmi ses plus jeunes poulinières, Henri Bozo peut fonder des espoirs sur Pretty Spirit (Invincible Spirit), qui n’est autre que la sœur de Persian King ** (Kingman), lauréat de la Poule d’Essai des Poulains et deuxième du Prix du Jockey Club (Grs1). La jument a rejoint l’écurie des Monceaux après avoir été acquise 150.000 € à la vente d’élevage Arqana, alors que son frère n’était pas encore devenu classique : « Pretty Spirit vient de pouliner d’un très beau mâle de Siyouni, son premier produit. Elle est promise à Too Darn Hot (Dubawi), un cheval très bien né qui avait beaucoup de talent. C’est un jeune étalon un peu excitant, qui a beaucoup de distinction. La famille de Pretty Spirit donne de grands chevaux, et Too Darn Hot va amener un modèle un peu plus raffiné. » Gagnante du Prix Luth Enchantée (L) en 2019, alors qu’elle était pleine de Kingman, Birch Grove (Galileo) a rejoint l’écurie des Monceaux à l’issue de la vente d’élevage Tattersalls, faisant monter les enchères jusqu’à 700.000 Gns : « Nous l’avons achetée avec deux associés à Newmarket. C’est une jolie jument, très bien née, et nous allons l’envoyer à Dubawi, qui a très bien croisé avec les filles de Galileo [à l’image de Ghaiyyath, Night of Thunder ou encore Dartmouth, ndlr]. »

Mais aussi à l’amiable. Lauréate du Prix Bertrand de Tarragon (Gr3) en 2019, Silva (Kodiac) a été achetée à l’amiable par Henri Bozo, en copropriété avec Zalim Bifov : « Silva va être saillie par Frankel, car c’est un très bon étalon qui a de très bonnes statistiques. C’est un cheval très sérieux, et je trouve que c’est un bon choix pour lancer une jeune jument. J’aime bien envoyer à Frankel des juments qui ont un peu de vitesse dans leur pedigree. » Gagnante du Prix Minerve (Gr3), Golden Valentine (Dalakhani) est une toute jeune poulinière : « Nous avons acheté la moitié de Golden Valentine à l’amiable à son propriétaire. Son premier produit, par Galileo, est yearling. Elle est pleine de Dubawi, qu’elle va rencontrer de nouveau cette année. » Dubawi a donné de très bons chevaux avec des juments issues de la lignée de Darshaan (Shirley Heights) comme Golden Valentine, à l’image d’Al Kazeem, vainqueur de la Tattersalls Gold Cup à deux reprises ainsi que des Prince of Wales’s Stakes et des Eclipse Stakes (Grs1), et de Coronet, gagnante du Grand Prix de Saint-Cloud et du Prix Jean Romanet (Grs1). Deuxième du Prix de Thiberville (L) en 2018, Enchanting Skies ** (Sea the Stars) va rencontrer Lope de Vega : « Nous l’avions achetée à l’amiable après ses débuts victorieux dans le Prix de Chaillot (Inédites). C’est une ravissante jument, qui possède beaucoup de distinction, et qui est issue d’une belle famille allemande. Nous voulions l’envoyer à un étalon confirmé avec de la vitesse, et notre choix s’est porté sur Lope de Vega. » Lauréate du Prix de Saint-Cyr (L) l’année dernière, Aviatress (Shamardal) est de retour au haras où elle a vu le jour : « Nous l’avons élevée et vendue à Deauville lorsqu’elle était yearling. Récemment, nous avons racheté la moitié de la jument à ses propriétaires. C’est la sœur de deux chevaux de Groupe, Marbre Rose (Smart Strike) et Gidu (Frankel). Aviatress va être saillie pour la première fois cette année par Siyouni, auquel nous croyons beaucoup. » Parmi les autres étalons utilisés par l’écurie des Monceaux, citons également Le Havre et Shaala, en France, Showcasing, Zoustar et Advertise, en Angleterre, mais aussi Sea the Stars, Calyx, Churchill ou encore Caravaggio en Irlande.

[Encadré]

Les principaux croisements cités dans cet article

  • Platonic (Zafonic)

2019 : Siyouni (Pivotal)

2020 : Wootton Bassett (Iffraaj)

  • Prudenzia (Dansili)

2019 : vide

2020 : Dubawi (Dubaï Millenium)

  • Prudente (Dansili)

2019 : Lope de Vega (Shamardal)

2020 : Night of Thunder (Dubawi)

  • Pacifique (Montjeu)

2019 : Kodiac (Danehill)

2020 : Bated Breath (Dansili)

  • Starlet’s Sister (Galileo)

2019 : Dubawi (Dubai Millenium)

2020 : Siyouni (Pivotal)

  • Polygreen (Green Tune)

2019 : Siyouni (Pivotal)

2020 : Siyouni (Pivotal)

  • Tribune (Grand Slam)

2019 : Siyouni (Pivotal)

2020 : Kodiac (Danehill)

  • Militante (Johannesburg)

2019 : Galileo (Sadler’s Wells)

2020 : Kingman (Invincible Spirit)

  • Royal Highness (Monsun)

2019 : vide

2020 : National Defense (Invincible Spirit)

  • Nuit Polaire (Kheleyf)

2019 : Dubawi (Dubai Millenium)

2020 : Galileo (Sadler’s Wells)

  • Secrète (Cape Cross)

2019 : Roaring Lion (Kitten’s Joy)

2020 : Galileo (Sadler’s Wells)

  • Knyazhna (Montjeu)

2019 : Kingman (Invincible Spirit)

2020 : Dubawi (Dubai Millenium)

  • Fairly Fair (Sinndar)

2019 : Lope de Vega (Shamardal)

2020 : Wootton Bassett (Iffraaj)

  • Pretty Spirit (Invincible Spirit)

2019 : Siyouni (Pivotal)

2020 : Too Darn Hot (Dubawi)

  • Birch Grove (Galileo)

2019 : Kingman (Invincible Spirit)

2020 : Dubawi (Dubai Millenium)

  • Silva (Kodiac)

2020 : Frankel (Galileo)

  • Golden Valentine (Dalakhani)

2019 : Dubawi (Dubai Millenium)

2020 : Dubawi (Dubai Millenium)

  • Enchanting Skies ** (Lope de Vega)

2020 : Lope de Vega (Shamardal)

  • Aviatress (Shamardal)

2020 : Siyouni

 [Fin encadré]