GAME SPIRIT CHASE (GR2) - Altior rassure tout le monde avant Cheltenham

International / 08.02.2020

GAME SPIRIT CHASE (GR2) - Altior rassure tout le monde avant Cheltenham

NEWBURY (GB), SAMEDI

Deuxième pour sa rentrée dans le Christy 1965 Chase (Gr2) à Ascot face à Cyrname (Nickname), le crack Altior (High Chaparral) avait pris une vraie course. D’autant plus qu’il évoluait alors sur 4.200m pour la première fois. Par la suite, il a décliné la lutte dans plusieurs épreuves et nous avons craint qu’Altior ne soit pas revu de la saison. Finalement, son entourage a décidé de le courir dans le Game Spirit Chase (Gr2) face à une opposition largement dans ses cordes. Il se devait de gagner et de le faire avec la manière. Altior a répondu présent et s’est montré étincelant, comme à ses plus beaux jours, pour décrocher un troisième Game Spirit Chase. Défi du Seuil (Voix du Nord) est prévenu. Dans le Queen Mother Champion Chase (Gr1), il aura un rival de taille.

Il faudra être fort pour le battre dans le Champion Chase. Attentiste en troisième position, Altior n’a pas fait une faute de parcours. Entre les deux derniers fences, son jockey, Nico de Boinville, l’a cadencé pour lui dire d’y aller. Il est venu attaquer les leaders. Sur le plat, au prix d’une superbe accélération, Altior a défait facilement ses adversaires pour l’emporter aisément. Entraîneur du cheval, Nicky Henderson a déclaré : « Nous avons eu quelques soucis, mais nous y sommes arrivés. Il était allant de bonne heure et semblait s’amuser. Il a pris un coup de cravache juste avant l’avant-dernier fence, mais ce que j’ai aimé, c’est sa façon de mettre fin à la course. Sa qualité est toujours là. On peut encore attendre des progrès de sa part. Cela va nous donner beaucoup de confiance. Ascot n’est pas un bon souvenir pour nous et il nous a fallu du temps pour digérer sa défaite. Il a vraiment sauté en confiance aujourd’hui. Nous savons ce que nous avons à faire d’ici Cheltenham. Cette sortie va lui avoir fait du bien. Aujourd’hui, nous étions sous pression. J’étais assez confiant mais il fallait aussi penser que cela pouvait mal se passer. Ascot était une erreur à tous les niveaux. Ce n’était pas sa distance. C’était juste de la malchance. C’est un bon cheval et, cette année, il va courir un Queen Mother Champion Chase des plus compétitifs. » Altior est prêt désormais pour tenter le triplé dans le Queen Mother Champion Chase.

Le podium a été complété par deux chevaux français, Sceau Royal (Doctor Dino), qui a privé l’animateur, Dynamite Dollars (Buck’s Boum), de la deuxième place. Sceau Royal va aller lui aussi sur le Queen Mother si le terrain est bon. Son entraîneur, Alan King, aimerait le rallonger sur 4.000m à Aintree.

NEWBURY (GB), SAMEDI

DENMAN CHASE (GR2)

Un triplé pour Native River

Native River (Indian River) a réussi le triplé dans le Denman Chase (Gr2) après ses victoires en 2017 et 2018. Muni de ses traditionnelles œillères qui ne le quittent plus depuis plusieurs sorties, il est parti devant comme à ses habitudes. Très appliqué sur ses sauts, il a vu Secret Investor (Kayf Tara) et Might Bite (Scorpion) lui mettre la pression en face. Ces deux derniers l’ont attaqué pour aller sur l’avant-dernier fence. Mais, calé à la corde, Native River leur a répondu en se détachant sur le plat pour gagner facilement. Déjà lauréat du Many Clouds Chase (Gr2) pour sa rentrée, il est donc invaincu cette saison, avec les œillères. Son entraîneur, Colin Tizzard, a déclaré : « Ils l’ont laissé seul devant aujourd’hui et personne n’a décidé de l’accompagner. Ça a été une superbe préparatoire pour la Gold Cup. C’est un cheval maniable et il n’était pas cuit à la fin. Lorsque nous avions couru ce Gr2 il y a deux ans, c’était sa première sortie de la saison et je me demandais si j’avais fait le travail suffisant avec lui. Le Grand National était une course épuisante, mais plus tellement avec ses fences refaits. Je pense qu’il pourrait courir cette épreuve, mais j’aurais alors quelques travaux à faire. Il a gagné à Aintree et Cheltenham. Si je devais choisir un terrain pour la Gold Cup, ça serait le lourd car c’est sur cette surface qu’il a gagné l’épreuve. »

Secret Investor a pris la deuxième place devant Might Bite, qui s’est bien ressaisi après plusieurs fautes en fin de parcours.

Un fils d’un vainqueur du Président. Même s’il a été élevé en Irlande, par Fred Mackey, Native River a une origine qui ne nous est pas inconnue. Son père, Indian River, avait en effet remporté le Prix du Président de la République (Gr3) 1999 sous les couleurs Fougedoire et l’entraînement Macaire, après une fin de course décoiffante pour rejoindre Grey Jack (Bikala).

NEWBURY (GB), SAMEDI

BETFAIR HURDLE (GR3)

Pic d’Orhy brise la glace pour son nouvel entourage

Acheté par la French Team (Joffret Huet et Claude Charlet) pour Johnny de la Hey, suite à son début de carrière flamboyant à Auteuil, Pic d’Orhy (Turgeon) n’avait pas encore eu l’occasion de se distinguer pour son nouvel entourage. Il faut dire qu’il avait participé d’emblée au Triumph Hurdle (Gr1) ou était revenu en France pour courir le Prix Renaud du Vivier (Gr1)… Pas facile ! Après une bonne course de rentrée, il a remis les pendules à l’heure en s’imposant dans le Betfair Hurdle (Gr3). Attentiste au centre du peloton, il a fait mouvement à l’entrée de la ligne droite. Sur le plat, il s’est retrouvé à la lutte avec six adversaires, mais il a réussi à les dominer dans les dix derniers mètres. Son entraîneur, Paul Nicholls, a dit : « Je ne m’attendais pas vraiment à cela. Il n’avait pas justifié sa réputation jusqu’à présent, la faute à un concours de circonstances. Je l’ai toujours entraîné en pensant au futur. Je voulais aller sur le steeple cette saison avec lui, mais son propriétaire voulait rester sur les claies et il a eu raison. Il était prêt aujourd’hui. Il fera un steeple-chaser excitant. Son jockey a dit qu’il pourrait courir le Champion Hurdle (Gr1). C’est vrai qu’il a maintenant un rating qui l’autoriserait à participer à ce Gr1. Nous allons en discuter avec son propriétaire. » Ciel de Neige (Authorized) et Remiluc (Mister Sacha) ont complété un podium 100% français.

La souche de Bonbon Rose. Elevé par Jean Contou-Carrère et Yves Broca, Pic d’Orhy est un fils de Turgeon et de Rose Candy (Roli Abi), une élève de Patrick Boiteau, qui est restée inédite. C’est le frère d’Eclair Gris (Fairly Ransom), qui a gagné plus de 200.000 € en compétition. Il a terminé deuxième du Prix Antoine de Palaminy (L), s’est placé de Listed et de Groupes. C’est aussi le frère de Forsus (Great Pretender), vainqueur sur les haies de Saint-Brieuc. Pic d’Orhy est le neveu de Rose Storia (Saint Cyrien), gagnant de dix de ses vingt-quatre courses, et le cousin d’Irish Saint (Saint des Saints), vainqueur du Prix Finot (L), triple gagnant de Gr2 sur les fences et troisième du Bowl Chase (Gr1). C’est la souche de l’étalon Bonbon Rose (Mansonnien), lauréat du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), et de Speed Rose (Passing Sale), gagnant du Grand Steeple-Chase d’Angers (L).

Chantry House fait impression à Newbury

Acheté 295.000 £ à la Tattersalls December Sale de Cheltenham, suite à son succès en point-to-point, Chantry House (Yeats) a aligné les victoires depuis. La dernière en date dans un Novices’Hurdle sur 3.300m à Newbury, ce samedi. Le représentant de John-Patrick McManus est ainsi resté invaincu en deux sorties sur les claies et devrait s’orienter vers le Supreme Novices’Hurdle (Gr1) ou le Ballymore Novices’Hurdle (Gr1). Après avoir galopé en cinquième position, il s’est rapproché librement à l’entrée de la ligne droite. Venu sur la ligne de tête au saut de la dernière claie, il s’est détaché en déployant une belle action sur le plat pour l’emporter aisément. Sous les couleurs or et vert McManus, Chantry House n’a pas connu la défaite et peut devenir l’une des stars de l’obstacle en Angleterre.