Les premiers black types de la saison française au bord de la grande bleue

Courses / 08.02.2020

Les premiers black types de la saison française au bord de la grande bleue

C’est parti ! La saison des courses black types en plat démarre ce dimanche à Cagnes-sur-Mer. Au programme, le Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur - Jacques Bouchara et le Prix de la Californie, deux Listed sur la P.S.F. D’ici à la fin du mois de décembre, les pur-sang français évolueront dans 28 Grs1, 26 Grs2, 62 Grs3 et 126 Listed. Résultat de l’opération : 242 courses et, en théorie pure, 726 black types, majuscules et minuscules, à se partager. La course pour les chevaux d’âge – le Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur - Jacques Bouchara (L) – affiche un rating moyen de 99,65 (ou 45,14 de valeur), ce qui est suffisant pour garder le label Listed. L’épreuve des 3ans – le Prix de la Californie (L) – est plus difficile à déchiffrer. Ce sont encore de jeunes chevaux, avec un bel avenir et certainement de la marge. Sans remonter à l’époque de Policeman (Riverman), qui avait commencé sa carrière à Cagnes-sur-Mer avant de remporter le Prix du Jockey Club (Gr1) en 1980, on trouve quelques beaux exemples de progression. Saonois (Chichicastenango) avait gagné le Prix Policeman, Listed à l’époque, avant de connaître la gloire classique à Chantilly en 2012. Trois ans auparavant, un certain Cirrus des Aigles (Even Top) avait ouvert son palmarès sur la Côte d’Azur. Et il avait décroché son premier black type dans le Policeman (deuxième de Villa Molitor !).

Il y a dix ans, nous étions déjà en plein dans l’ère des P.S.F., ces pistes qui ont changé la face des courses, tout comme Internet a révolutionné notre quotidien. Autrefois, Cagnes-sur-Mer et son meeting offraient – avec Pise et Naples en Italie – les seules opportunités pour courir en plat lors de la période hivernale. Les entraîneurs anglais faisaient le déplacement pour faire plaisir à leurs propriétaires. Et les bookmakers avaient même leurs représentants sur place, pour garder leur clientèle, assurer la remontée des informations, fournir les résultats et créer les cotes. Le monde des courses n’est plus le même. Des gagnants d’Arc font leurs débuts sur la P.S.F. et la saison dure véritablement 12 mois. Partout à travers le monde, durant l’hiver, les courses millionnaires se multiplient. Ces courses sont si lointaines qu’elles en deviennent presque virtuelles…

Photo : En 2012, Saonois avait remporté le Prix Policeman avec une belle marge. On connaît la suite de l’histoire !