Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les professionnels globalement satisfaits du meeting de plat de Cagnes

Courses / 21.02.2020

Les professionnels globalement satisfaits du meeting de plat de Cagnes

Les professionnels globalement satisfaits du meeting de plat de Cagnes

Une réunion s’est tenue mercredi 19 février entre France Galop et les professionnels pour faire un point sur le meeting de plat de Cagnes-sur-Mer. Thomas Roucayrol, le directeur administratif de la société des courses de la Côte d’Azur, nous explique : « Le but de cette réunion est de faire le point avec les professionnels, d’avoir leur ressenti et de voir les choses que nous pouvons améliorer. Comme chaque année, tous les entraîneurs ayant eu au moins un partant durant le meeting étaient invités. Nous avons deux, trois ajustements à faire, mais globalement, ils sont très satisfaits. Ils nous ont demandé d’organiser davantage de courses pour les 4ans, du moins de les séparer des chevaux d’âge. Le reste concerne de petites modifications à faire sur les courses à réclamer par exemple. Tout cela sera discuté ensuite en commission sur Paris et nous en saurons plus après l’été» Alain Le Tutour, le directeur de l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer, précise : « Cette année, cinq épreuves sur le gazon ont eu lieu en plus par rapport à 2019. Tout s’est bien passé car nous n’avons eu que du beau temps. Les entraîneurs sont toujours plus demandeurs d’épreuves sur le gazon, pour la simple raison que l’on peut courir sur la P.S.F. à Deauville, Pornichet ou Pau, mais pas sur le gazon. Nous sommes les seuls en France à organiser des courses sur cette surface en cette période de l’année. Il se peut que l’on rajoute trois épreuves sur le gazon l’an prochain. »

Un premier bilan positif. Alors que le meeting se termine ce samedi, Thomas Roucayrol dresse un premier bilan : « Aucune remontée négative n’a été faite concernant l’état des pistes, au contraire. Idem pour le centre d’entraînement. Au niveau de l’affluence, nous sommes stables par rapport aux années précédentes. En revanche, en termes de partants, on constate une petite diminution, notamment chez les 3ans, et dans les courses à conditions en particulier. Nous sommes en positif au niveau des enjeux, et la fréquentation sur l’hippodrome progresse elle aussi. C’est un très bon meeting sur le plan sportif, des recettes et de la satisfaction des professionnels. »