NOUVEAUX ÉTALONS - Tiberian, un profil mixte de qualité au haras de Saint Arnoult

Élevage / 09.02.2020

NOUVEAUX ÉTALONS - Tiberian, un profil mixte de qualité au haras de Saint Arnoult

En 2020, le haras de Saint Arnoult s’enrichit d’une recrue de choix avec l’arrivée du triple lauréat de Groupe Tiberian (Tiberius Caesar). Performant à bon niveau de 3ans à 6ans, ce cheval de tenue devrait séduire à la fois les éleveurs de plat et d’obstacle.

Larissa Kneip, du haras de Saint Arnoult, nous a expliqué : « Tiberian possède un pedigree qui sort des sentiers battus. Beaucoup de juments d’obstacle portent désormais les sangs de Cadoudal (Green Dancer), Sadler’s Wells (Northern Dancer) ou encore Monsun (Königsstuhl). Or, Tiberian est outcross de ces lignées-là, ce qui représente une véritable opportunité pour les éleveurs ayant de bonnes juments issues de ces courants de sang. C’est un magnifique cheval, avec de la taille (1,67m) et beaucoup d’os. Sa tête est très expressive. Tiberian a une grande amplitude dans son action. En course, il a fait preuve de dureté, de tenue et de longévité, ayant couru jusqu’à l’âge de 7ans au niveau Groupe. Tiberian allait dans tous les terrains. C’était un vrai guerrier, tout en étant un cheval facile et calme. Il a beaucoup plu au public lors de la Route des étalons ; les gens ne s’attendaient pas à voir un tel modèle ! »

Tenue et longévité à la fois. Après deux succès consécutifs à 3ans, Tiberian a pris la deuxième place du Prix Chaudenay (Gr2) derrière le champion aux 13 Groupes Vazirabad (Manduro). À 4ans, il a fait l’arrivée au niveau black types à cinq reprises, concluant notamment deuxième du Prix du Conseil de Paris (Gr2) et quatrième du Grosser Preis von Baden (Gr1). À 5ans, le cheval a réalisé sa meilleure année en triomphant successivement dans le Prix de la Porte de Madrid (L) et le Prix d’Hédouville (Gr3)devant un certain Talismanic (Medaglia d’Oro), futur lauréat de la Breeders' Cup Turf (Gr1) –, puis dans le Prix de Reux (Gr3) et le Grand Prix de Deauville (Gr2). Il est le deuxième meilleur gagnant de ce Gr2 sur les dix dernières années selon les Racing Post Ratings, seul Cirrus des Aigles (Even Top) ayant fait mieux. Le podium du Grand Prix de Deauville a vu passer de nombreux futurs étalons d’obstacle comme Doctor Dino (Muhtathir), Jukebox Jury (Montjeu), Martaline (Linamix), Califet (Freedom Cry)… L’année suivante, Tiberian a prouvé qu’il était toujours compétitif à bon niveau en se classant deuxième du Prix de Reux (Gr3). Ce jour-là, il s’intercalait entre deux chevaux de Gr1, Finche (Frankel) et Called to the Bar (Henrythenavigator). Titulaire de six victoires et de douze places en trente sorties, Tiberian a terminé sa carrière à l’âge de 7ans en ayant amassé près de 400.000 € de gains. Capable de s’imposer en bon terrain comme en terrain souple, il a performé sur des distances allant de 2.400m à 3.100m.

La famille d’un gagnant du Derby allemand. Tiberian est un fils de Tiberius Caesar (Zieten), vainqueur du Grosser Preis der Freien Hansestadt Bremen (Gr3) sur le mile. Destiné au rôle de souffleur, ce dernier possède pourtant d’excellentes statistiques à travers ses rares descendants. Seulement quatre de ses produits ont été vus en piste en France : Tiberian, Magnentius, gagnant d’un Quinté à Saint-Cloud et deux fois cinquième de Listed, Yellow Storm, lauréate d’une Classe 2 et huitième du Prix de Diane (Gr1), et Minautoros, deuxième à trois reprises en autant de sorties à 2ans. La mère de Tiberian, Toamasina (Marju), a gagné trois courses sur 1.250m et 1.400m avant de se classer deuxième du Grosser Preis der Frankfurter Volksbank (L), sur le mile. Outre Tiberian, elle a donné deux gagnantes à 2ans, La Fiesta (Country Reel) et Masina City (Soul City). Toamasina est une sœur de la précoce Lady Weasley (Zieten), lauréate d’une course D à 2ans sur les 1.000m de Longchamp, deuxième du Prix La Flèche et troisième du Prix Zeddaan (Ls), mais aussi quatrième des Prix du Bois et de Cabourg (Grs3). La troisième mère, Marie de Beaujeu (Kenmare), a gagné deux courses à 2ans à Évry sur 1.100m et 1.300m et s’est classée deuxième des Prix Imprudence (L, à l’époque) et des Rêves d’Or (L). Elle a donné All my Dreams (Assert), lauréat du Derby allemand (Gr1), et Summer Dreams (Sadler’s Wells), à qui l’on doit I’m a Dreamer (Noverre), lauréate des Beverly D. Stakes, deuxième des E.P. Taylor Stakes et troisième des Pretty Polly Stakes (Grs1). Il s’agit de la famille de Balko des Flos (Balko), vainqueur du Ryanair Chase (Gr1), ou encore de Vision des Flos (Balko), gagnant du National Spirit Hurdle (Gr2) et placé de Gr1 à plusieurs reprises sur les claies.

TIBERIAN

Tiberius Caesar & Toamasina, par Marju

Grand Prix de Deauville (Gr2)

Prix de Reux (Gr3)

Prix d’Hédouville (Gr3)

Stationné au haras de Saint Arnoult (61)

2.200 € H.T. (P. V.)

 

 

 

Danzig

 

 

Zieten

 

 

 

 

Blue Note

 

Tiberius Caesar

 

 

 

 

 

Prince Ippi

 

 

Thekla

 

 

 

 

Tania

TIBERIAN (M8)

 

 

 

 

 

 

Last Tycoon

 

 

Marju

 

 

 

 

Flame of Tara

 

Toamasina

 

 

 

 

 

Wolfhound

 

 

Top Speed

 

 

 

 

Marie de Beaujeu