PRIX DE L’ÎLE DE BEHUARD (HAIES) - Kalmonika reste invaincue cet hiver

Courses / 10.02.2020

PRIX DE L’ÎLE DE BEHUARD (HAIES) - Kalmonika reste invaincue cet hiver

ANGERS, LUNDI

À Angers ce lundi, il y a eu deux belles impressions : Hey Jude (No Risk At All) et Kalmonika (Saint des Saints). La jument du haras des Coudraies et de Jean-Louis Guérin n’a pas fait dans la dentelle dans le Prix de l’Île de Béhuard faisant afficher "loin". Vite dans le sillage de l’animatrice, Hale (Martaline), elle a sauté à la perfection et, d’elle-même, elle a pris les commandes au dernier passage en face. Elle s’est détachée en entrant dans la ligne droite avec environ sept à huit longueurs d’avance sur ses poursuivants. Entre les deux dernières haies, elle a prolongé son effort pour réaliser une promenade de santé. Elle affrontait un lot meilleur qu’à Cagnes et a laissé une impression encore plus favorable. À 5ans, elle n’en était qu’à sa quatrième sortie et elle semble encore loin d’avoir montré tout son potentiel. À l’aise en terrain lourd, Kalmonika a le profil pour devenir une jument de classe à Auteuil, où elle pourrait se produire en steeple prochainement. Son jockey, Angelo Zuliani, a dit : « Dès le départ, elle était au-dessus du lot, sautant à merveille. En face, elle a passé une vitesse d’elle-même et a bien gagné. Elle a eu un bon comportement. Le terrain lourd est fait pour elle. Je pense que c’est une bonne jument, elle l’a montré aujourd’hui. » Flakzane (Coastal Path) a conclu deuxième devant Valentin Rose (Secret Singer), lequel a un peu consommé en début de parcours.

La grande souche Montesson. Élevée par le haras des Coudraies, Kalmonika est une fille de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham, et de Kotkira (Subotica), lauréate du Prix Lycoming sur les haies d’Auteuil. C’est la propre sœur de Kobrouk ** (Saint des Saints), vainqueur des Prix Congress (Gr2) et Orcada (Gr3) et deuxième des Prix Maurice Gillois et Ferdinand Dufaure (Grs1) pour Guillaume Macaire, avant de partir en Angleterre pour finalement revenir en France, chez David Cottin. Kalmonika est aussi la sœur de Katgary (Ballingarry), deuxième de Gr3 sur les claies de Cheltenham.

La deuxième mère, Katiana (Villez), une jument inédite, a donné six gagnants dont Kotkieglote ** (Poliglote), lauréate des Prix Morgex (Gr3), Sytaj (Listed à l’époque) et deuxième du Prix des Drags (Gr2), Katenko ** (Laveron), gagnant du Morgex également, mais aussi Kotky West (Westerner), troisième du Prix Wild Monarch (L).

Sous la troisième mère, Kakira (Cadoudal), une jument inédite, on retrouve les noms de Kalifko ** (Montmartre), vainqueur du Prix Aguado (Gr3), de Kotkita (Subotica), lauréate du Prix Cambacérès et troisième du Prix Renaud du Vivier (Grs1), mère de Kotkikova ** (Martaline), gagnante du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), de Kotkidy (Anabaa Blue) et de Karlak (Westerner), deux chevaux de Listed. Kakira a aussi donné Katkovana (Westerner), quadruple gagnante de Listed et deuxième du Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2), Kalkir (Montmartre), deuxième de Gr1 sur les claies de Leopardstown, Kotkido (Subotica), Kotky Bleu (Pistolet Bleu) et Kitka (Épervier Bleu). La quatrième mère de Kalmonika est la matrone Kotkie (Rheffic), lauréate de quatre courses sur les haies parisiennes et surtout mère des cracks Katko et Kotkijet, qui comptent cinq Grands Steeple-Chases de Paris (Gr1) à eux deux.

 

 

 

Green Dancer

 

 

Cadoudal

 

 

 

 

Come to Sea

 

Saint des Saints

 

 

 

 

 

Pharly

 

 

Chamisène

 

 

 

 

Tuneria

KALMONIKA (F5)

 

 

 

 

 

 

Pampabird

 

 

Subotica

 

 

 

 

Terre de Feu

 

Kotkira

 

 

 

 

 

Villez

 

 

Katiana

 

 

 

 

Kakira