PRIX DU ROND FILLE DE L’AIR (MAIDEN) - Kenpleya, dans l’ultime foulée

Courses / 08.02.2020

PRIX DU ROND FILLE DE L’AIR (MAIDEN) - Kenpleya, dans l’ultime foulée

CHANTILLY, SAMEDI

Proposée à 34/1, Kenpleya (Kendargent) a créé une belle surprise en s’imposant d’entrée de jeu dans ce Prix du Rond Fille de l’Air (Maiden). La représentante de Guy Pariente faisait partie des quatre inédites au départ de l’épreuve. Partie légèrement en retrait, elle a patienté en sixième position au centre d’un peloton emmené par Huracan (Elusive City). Progressant en dehors dans la phase finale, Kenpleya a trouvé sa cadence à 200m du but et a fini fort pour venir s’imposer dans la toute dernière foulée, laissant Anobar (Anodin) à une tête. Cette dernière, qui rendait 2,5 kilos à la gagnante, avait fait l’arrivée à six reprises en autant de sorties à 2ans. La troisième place est revenue trois quarts de longueur plus loin à une autre inédite, Passefontaine (Wootton Bassett), qui a très bien conclu après avoir été contrariée à plusieurs reprises dans sa progression.

Premier partant et premier gagnant pour Guy Pariente. Sylvain Dehez, entraîneur de la lauréate, nous a dit : « Elle était aussi engagée dans la course réservée aux inédits aujourd’hui, mais nous avons préféré celle-ci car il y avait moins de partants. Elle était déjà à l’entraînement à 2ans dans une autre écurie et avait du boulot. Le matin, elle avait montré qu’elle avait vraiment du gaz. C’est une bonne pouliche. La semaine dernière, nous l’avions amenée ici pour la travailler sur l’hippodrome, et son travail avait été plus que correct. Je pense qu’elle a de la tenue et qu’elle ne sera pas dérangée par les pistes assouplies. Elle a mis un peu de temps à sortir des boîtes, puis elle a trouvé sa place avant de se montrer très tenace pour aller chercher la victoire. C’est la première fois que je gagne un maiden en plat, avec une belle casaque qui plus est. J’ai de bons souvenirs avec Guy Pariente, que je connais depuis longtemps puisque j’ai gagné un Gr1 pour lui du temps où j’étais jockey [le Prix Alain du Breil avec Lina Drop, ndlr]. Actuellement, j’ai deux représentants de Guy Pariente dans mes boxes. »

La famille de Viva Macau. Élevée par Liam Norris, Guy Pariente et Lord William Huntingdon, Kenpleya a été cédée 20.000 € foal à Paul Nataf lors de la vente d’élevage Arqana, alors qu’elle était présentée par le haras de Maulepaire. C’est une fille de Kendargent (Kendor), étalon au haras de Colleville, et de Plebeya (Dubawi), lauréate à 3ans sur les 2.000m de Mont-de-Marsan et sur les 2.400m de Bordeaux. Kenpleya est le troisième produit vainqueur de sa mère après Prost (Tin Horse), lauréat de trois courses dont un maiden en fin d’année de ses 2ans sur les 1.500m de Deauville, et Plejada (Anodin), gagnante à 2ans sur 1.200m en Pologne. Plebeya a un 2ans par Myboycharlie (Danetime), qui a été exporté outre-Manche l’année dernière, ainsi qu’un yearling par Recorder (Galileo).

La deuxième mère, Pygmalion (Dr Devious), a gagné deux courses à 3ans dont le Grand Prix de la Ville de Dax (course A), sur 2.300m. C’est une sœur de Barnacle (Kendor), gagnant à 2ans sur les 1.700m de Longchamp et deuxième du Prix Isonomy (L). La troisième mère, Didjala (Irish River), s’est classée deuxième du Prix Docteur Branère (L) à Dax. C’est la famille de Viva Macau ex-Dilek (Sendawar), lauréat du Prix Daphnis (Gr3) et troisième du Prix Jean Prat (Gr1).

 

 

 

Kenmare

 

 

Kendor

 

 

 

 

Belle Mécène

 

Kendargent

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Pax Bella

 

 

 

 

Palavera

KENPLEYA (F3)

 

 

 

 

 

 

Dubai Millenium

 

 

Dubawi

 

 

 

 

Zomaradah

 

Plebeya

 

 

 

 

 

Dr Devious

 

 

Pygmalion

 

 

 

 

Didjala

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 38”92

De 1.000m à 600m : 25”88

De 600m à 400m : 12”33

De 400m à 200m : 11”47

De 200m à l’arrivée : 11”51

Temps total : 1’40”06