Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

RED MILLS TRIAL HURDLE (Gr3) - Retour gagnant sur les claies pour Cilaos Emery

International / 15.02.2020

RED MILLS TRIAL HURDLE (Gr3) - Retour gagnant sur les claies pour Cilaos Emery

RED MILLS TRIAL HURDLE (Gr3)

Retour gagnant sur les claies pour Cilaos Emery

Samedi à Gowran Park, Cilaos Emery (Califet) a décroché la quatrième victoire de Groupe de sa carrière dans le Red Mills Trial Hurdle (Gr3). Le pensionnaire de Willie Mullins avait entamé sa saison sur les fences, remportant deux Groupes avant de tomber dans le Dublin Chase (Gr1). Son entourage a donc décidé de le ramener sur les claies sur lesquelles il avait battu l’excellent Melon (Medicean) dans le Champion Novice Hurdle (Gr1) à Punchestown en 2017. Bien lui en a pris puisqu’il s’est imposé facilement. Toujours en troisième position en suivant facilement, Cilaos Emery s’est rapproché dans le tournant final, mais il est venu au pied de la claie et a dû sauter en cloche. Malgré cela, il s’est bien relancé. Il a abordé la ligne droite complètement en dehors prenant l’avantage entre les deux derniers obstacles avant de creuser l’écart sur le plat. La deuxième place est revenue à un autre français, Darasso (Konig Turf), toujours aux avant-postes, lequel a précédé l’animateur Mengli Khan (Lope de Vega).

Entraîneur de Cilaos Emery, Willie Mullins a déclaré : « Il a été impressionnant, spécialement après sa faute dans le tournant final. Ce qu’il a fait ensuite jusqu’au poteau a été séduisant. C’est difficile pourtant d’être impressionnant sur un tel terrain. Je pense qu’il pourrait maintenant aller sur le Champion Hurdle (Gr1). On a beaucoup débattu sur ses chances dans cette épreuve et dans le Champion Chase (Gr1). Finalement, au vu de sa course d’aujourd’hui, ce sera plutôt le Champion Hurdle»

Un descendant d’une bonne souche Couétil. Élevé par l’écurie Nicolas Taudon et la succession Joël Poitou, Cilaos Emery est un AQPS fils de Califet (Freedom Cry) et de Queissa (Saint Preuil), placée en plat et en obstacle. C’est le frère de Berry Emery (Racinger), lauréat en plat au Mans. Queissa a donné en 2016 un mâle nommé Gold Emery (Doctor Dino) et un autre mâle en 2018 par Spanish Moon. C’est une souche Couétil qui a donné les bons Upsie (Le Balafré) et Parker (Baby Turk).