L’élevage français se distingue ce samedi aux États-Unis

International / 22.03.2020

L’élevage français se distingue ce samedi aux États-Unis

FAIR GROUNDS (US), SAMEDI

MUNIZ MEMORIAL CLASSIC (Gr2)

Une rentrée prometteuse pour Rockemperor

Ce samedi, l’élève du haras du Mézeray Rockemperor (Holy Roman Emperor) a tracé un très bon parcours pour sa rentrée après sept mois d’absence. Et il a décroché la troisième place dans le Muniz Memorial Classic (Gr2), sur 1.800m à Fair Grounds. L’ex-pensionnaire de Simone Brogi a attendu parmi les derniers et a fini fort en pleine piste sans inquiéter Factor This (The Factor), qui a offert un joli doublé à son entraîneur, Brad Cox, tout en battant le record de la piste en 1’47’’21. Rockemperor est le meilleur produit de Motivation (Muhtathir), gagnante de deux courses et placée du Prix Vulcain (L). La deuxième mère, Jade Island (Jade Hunter), est une propre sœur de Yagli, qui avait gagné trois Grs1 aux États-Unis sur le gazon. Motivation a un 2ans par Oasis Dream (Green Desert) à l’entraînement chez Simone Brogi et une yearling par Almanzor (Wootton Bassett). La poulinière, pleine de Wootton Bassett (Iffraaj), a été achetée 160.000 € par Oceanic Bloodstock, à la vente d’élevage.

SANTA ANITA (US), SAMEDI

SAN SIMEON STAKES (Gr3)

Murad Khan, un premier black type à 7ans

Murad Khan (Raven’s Pass), un élève du haras de Manneville, avait quitté la France lors de la vente d’août 2014, suite à son achat par Ibrahim Araci. Bon cheval de handicap en Angleterre, il a ensuite pris le chemin des États-Unis où il a gagné quatre fois. C’est à la fin de janvier, après une deuxième place dans un réclamer, que trois propriétaires de Doug O’Neill ont posé un bulletin à 50.000 $ (46.700 €). Bien joué : le vétéran a remporté une course avec 35.000 $ (32.700 €) un mois après. Et ce samedi il s’est classé troisième dans les San Simeon Stakes (Gr3), derrière Cistron et Bound for Nowhere qui ont donné le jumelé à leur père, The Factor (War Front). Le secret de la réussite de Murad Khan ? C’est la décision de son entraîneur de la raccourcir pour faire de lui un sprinter !

FAIR GROUNDS (US), SAMEDI

TOM BENSON MEMORIAL STAKES

Altea à un petit nez du bonheur

Altea (Siyouni), deuxième dans le Prix des Reservoirs (Gr3) pour la casaque de son éleveur, Carlos Vazquez Gonzalez, a connu une belle réussite aux États-Unis avec plusieurs places dans les Groupes pour les femelles sur le gazon. Ce samedi, dans les Tom Benson Stakes, une course black type avec 100.000 dollars (93.500 €) à la clé, elle s’est incliné d’un petit nez, et dans la dernière foulée, face à She’Sonthewarpath (Declaration of War), montée par Chantal Sutherland. Altea est issue de l’espagnole Ensis (Zieten), qui avait couru le Prix Morny (Gr1) avant de se classer deuxième dans le Prix Saraca (L). Ensis a donné quatre autres gagnants et a produit un yearling par Dabirsim (Hat Trick).

GULFSTREAM PARK (US), SAMEDI

TEXAS GLITTER STAKES

Guildsman des premiers pas très convaincants

Troisième des Coventry Stakes (Gr2) 2019, Guildsman (Kingman) a effectué des débuts convaincants aux États-Unis ce samedi. Il s’est classé troisième des Texas Glitter Stakes. L’élève du haras de Saint-Pair, castré et confié à Brendan Walsh après sa campagne de 2ans, a été un peu pris de vitesse sur les 1.000m avec tournant. Mais il a bien fini, à presque deux longueurs du spécialiste Cajun Casanova (Cajun Breeze). Guildsman est le première produit de Dardiza (Street Cry), une demi-sœur de Darkova (Maria’s Mon), la mère du champion Almanzor (Wootton Bassett). Dardiza a une pouliche de 2ans, Isle of White (Siyouni), achetée 250.000 € par White Birch Farm à la vente d’août, qui est à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget. La jeune poulinière à une foal issue de la première année en Europe du très bon étalon australien Zoustar (Northern Meteor).  

FAIR GROUNDS (US), SAMEDI

LOUISIANA DERBY (Gr1)

Wells Bayou tient son ticket pour le Derby… en attendant septembre

Il faudra patienter jusqu’au premier samedi de septembre. Mais Wells Bayou (Lookin at Lucky) a assuré sa place au départ du Kentucky Derby (Gr1) grâce à son succès dans le Louisiana Derby (Gr2). Il s’agit de la première préparatoire à offrir 100 points au gagnant. Et elle était organisée ce samedi sur 1.900m à Fair Grounds. Florent Geroux a pris tout de suite la tête, en selle sur le favori et il a contrôlé la course à sa guise. L’outsider Ny Traffic (Cross Traffic) a cherché de l’attaquer à la fin du dernier tournant. Mais Wells Bayou est reparti de la plus belle pour rallier le poteau en toute quiétude avec une longueur et demie d’avance sur son adversaire. Il faudra patienter, certes, mais l’attente est plus facile après avoir gagné une course millionnaire !

Clint et Lance Gasaway, les premiers propriétaires de Wells Bayou, se sont ensuite associés avec Madaket et Wonder Stable, suite à la troisième place du poulain dans les Southwest Stakes (Gr3). L’entraîneur Brad Cox a fait le bon choix en envoyant le poulain en Louisiane et il a dit : « Il a gagné en bon poulain et maintenant il faut travailler pour l’avoir au top en septembre. Pendant tout l’hiver, nous avons cherché à faire progresser les 3ans et à les préparer pour l’échéance. Le changement de date du Kentucky Derby complique beaucoup les choses, mais c’est mieux de demander son avis à Bob Baffert qu’à moi. »

La souche de Big Brown. Wells Bayou est passé trois fois en vente. Il a affiché un prix de 50.000 $ (46.700 €) chez Keeneland en janvier et il a été revendu à perte pour 18.000  $ (16.800 €) en septembre. C’est pour 105.000 $ (98.100 €) que Lance Gasaway l’a acheté à la breeze up d’Ocala en mars. Il est le 35e gagnant de Groupe issu de Lookin at Lucky (Smart Strike), qui officie chez Ashford Stud à 20.000 $ (18.500 €). Wells Bayou est le premier produit de la gagnante Whispering Angel (Hard Spun). La deuxième mère, Campy (Theatrical), est une demi-sœur de Mien (Nureyev) qui a produit le lauréat du Kentucky Derby Big Brown (Boundary).

Whispering Angel a une 2ans par Karakontie (Bernstein) et une foal par Army Mule (Friesan Fire).