Coronavirus : renforcement des mesures de précaution sur l’hippodrome de Chantilly

Autres informations / 07.03.2020

Coronavirus : renforcement des mesures de précaution sur l’hippodrome de Chantilly

Depuis ce vendredi, le département de l’Oise fait l’objet de la mise en place d’un stade 2 renforcé en matière de gestion du coronavirus.

Dans ce cadre, la préfecture a confirmé le principe de l’organisation des réunions de courses à huis clos tout en restreignant l’accès des hippodromes à toutes celles et à tous ceux dont la présence est strictement nécessaire.

Ainsi, outre les personnes en charge de l’organisation et du contrôle de la régularité de ces réunions de courses, ne seront admis sur l’hippodrome que :

- le personnel accompagnant les chevaux déclarés dans les courses de ces réunions ;

- les jockeys déclarés comme devant monter l’une de ces courses ;

- les entraîneurs des chevaux déclarés dans les courses de ces réunions à Chantilly, à raison d’une personne par structure d’entraînement. Si l’entraîneur n’est pas présent personnellement, il devra indiquer au plus tard avant 11 h le jour de la réunion à l’adresse suivante le nom de la personne qui le représentera : vbaville@france-galop.com ;

- les propriétaires des chevaux déclarés dans les courses de la réunion, à raison d’une personne par cheval (si le propriétaire n’est pas présent personnellement, il ne pourra pas être représenté) ;

- un journaliste par titre sous réserve que le nom de celui-ci ait été communiqué à l’adresse suivante : hdupuy@france-galop.com avant 11 h le jour de la réunion ;

- un photographe par agence sous réserve que le nom de celui-ci ait été communiqué à l’adresse suivante : hdupuy@france-galop.com avant 11 h le jour de la réunion.

À l’exception du personnel accompagnant les chevaux, l’entrée sur l’hippodrome ne pourra avoir lieu que par l’entrée du parking des socioprofessionnels Comité/Jockeys.

Par ailleurs, il est demandé aux personnes autorisées à accéder à l’enceinte de l’hippodrome de le quitter dès que leur présence ne sera plus nécessaire.

En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires), nous demandons aux personnes de ne pas se rendre sur l’hippodrome.

Il est enfin précisé que ne sera pas assuré, à l’occasion de ces réunions de courses, de service de restauration et de prise de paris sur l’hippodrome.