Croisement

Le Mot de la Fin / 13.03.2020

Croisement

On a tendance à penser que tout est possible en obstacle, d’ailleurs à peu près tous les types d’étalons et de courants de sang ont été essayés pour produire des sauteurs. Pour en avoir le cœur net il suffit de feuilleter un répertoire d’étalons français, anglais ou irlandais d’il y a 5, 10 ou 15 ans. Le constat est toujours le même. Pour autant, dans cette hétérogénéité, existe-t-il des points communs entre ceux qui ont réussi ? Un rapide coup d’œil aux origines des gagnants de Groupe de l’édition 2020 du Festival de Cheltenham est riche d’enseignements.

Le regretté Poliglote (Sadler’s Wells x Val de l’Oir x Sir Gaylord), deuxième d’un Jockey Club (Gr1, alors sur 2.400m), a donné deux lauréats de Groupe cette semaine et quatre depuis 2015. Son croisement est proche de celui de Sholokhov (Sadler’s Wells x Sir Gaylord), deuxième d’un Derby d’Irlande (Gr1, 2.400m), qui a donné un gagnant de Gr1 lors du Festival 2020, d’Authorized (Sadler’s Wells x Val de l’Oir), lauréat d’un Derby d’Epsom (Gr1, 2.400m) et auteur de deux gagnants de Groupe en 2017… ou encore de celui de Saddlers’ Hall (Sadler’s Wells x Val de l’Oir), gagnant de la Coronation Cup (Gr1, 2.400m) et père de mères de trois gagnants de Groupe depuis 2015, dont deux lors du meeting 2020.