De la poésie et de la sueur

Courses / 07.03.2020

De la poésie et de la sueur

« Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage, vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ; polissez-le sans cesse, et le repolissez ; ajoutez quelquefois et souvent effacez. » Nicolas Boileau connaissait-il les courses d’obstacle ? Ses vers pourraient en tout cas résonner dans la tête de Guillaume Macaire et Marcel Rolland ce samedi soir. Les deux professionnels présentaient des candidats au Grand Steeple-Chase de Paris. Des chevaux avec lesquels il a fallu se montrer patient, très patient. Le premier, On the Go (Kamsin), est allé sur le nez à la réception de la rivière des tribunes. Pas de bobos à première vue, mais tout un programme à rebâtir… Crystal Beach (Network), lui, n’a pas voulu s’élancer dans le Prix Hubert d’Aillières (L). Un comportement inhabituel pour cette force de la nature… mais un programme à repenser aussi, sachant que le cheval, de surcroît, est interdit de courir pendant huit jours ! Dans cette même course rentraient les deux inséparables Bipolaire (Fragrant Mix) et Carriacou (Califet). Battus tous les deux – la victoire est revenue à El Gringo (Kamsin), offrant ainsi un premier succès à Jérôme Larrigade –, mais François Nicolle et Isabelle Pacault ne sont pas inquiets pour la suite. King Edward (Martaline) a dû causer quelques insomnies à Arnaud Chaillé-Chaillé. Très estimé, mais décevant à 3ans et encore maiden, le poulain de Louis Baudron et Nicolas Bertran de Balanda a choisi le Prix Duc d’Anjou (Gr3) pour ouvrir son palmarès ! Rappelez-vous : vingt fois sur le métier remettre son ouvrage…