Deux cartes classiques pour la Razza Dormello Olgiata

International / 08.03.2020

Deux cartes classiques pour la Razza Dormello Olgiata

PISE (IT), DIMANCHE

La Razza Dormello Olgiata et son entraîneur, Riccardo Santini, ont réussi un joli doublé ce dimanche à Pise dans le Prix Thomas Rook et le Premio Andreina, les Poules pour les turfistes de Toscane, qui sont les premiers trials pour les classiques italiens. Le poulain Badram (Mukhadram), impressionnant lors de ses débuts en décembre, a imposé un bon train dans le Thomas Rook et il a laissé ses rivaux à trois grandes longueurs en décrochant son ticket pour le Premio Pisa (L). La pouliche Lisaert (Rock of Gibraltar) a dominé le Premio Andreina en s’imposant par presque six longueurs et elle peut viser les classiques. Franca Vittadini, racing manager de la Razza Dormello Olgiata, nous a dit : « Badram avait bien gagné lors de ses débuts mais c’était une course d’inédits et on ne sait jamais. Il a confirmé face à des 3ans qui lui donnent des lignes. Lisaert n’a pas trop aimé le terrain très souple mais elle possède deux belles accélérations et je pense qu’elle peut apprécier une distance plus longue que le mile. »

Les deux remontent à des souches historiques de la Razza Dormello Olgiata. Badram, malgré son nom qui commence par B, appartient à celle de la championne Astolfina (Niccolo Dell’Arca), qui a tracé aussi en France avec Bering (Arctic Tern). Lisaert est issue de la placée classique Louise Aron (Intikhab) et vient de la famille L, qui a donné la lauréate des Oaks d’Italia 2019 Lamaire (Casamento). Baratella (Orpen), mère de Badram, est pleine d’Expert Eye (Acclamation) alors que Louise Aron a rencontré Gleneagles (Galileo).