Disparition de Jacky Cunnington

Autres informations / 27.03.2020

Disparition de Jacky Cunnington

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris la disparition, ce vendredi matin, de Jacques-Charles "Jacky" Cunnington, des suites d’une maladie, à l’âge de 77 ans. Sur les hippodromes, il était aussi connu sous le surnom de Libellule. Jacky était le neveu de John Sr "Jack" Cunnington et donc le cousin de John Jr "Jacquot" Cunnington.

Freddy Head, qui a monté pour lui, nous a dit : « Les Cunnington sont l’une des plus anciennes familles anglaises de Chantilly. Jacky s’est installé entraîneur dans les années 1970, je crois que c’était au moment où mon grand-père arrêtait. Guy Weisweiller lui a proposé de s’installer entraîneur à ce moment-là. J’ai gagné pas mal de courses avec lui. Je pense notamment au Gran Premio di Milano avec Beau Charmeur, ou au Prix Noailles avec Grand Plaisir (Darshaan). Il a été un grand ami, nous nous connaissons depuis quinze ans. Il habitait avenue de Chartres et notre écurie était au bout de l’avenue. Pour moi, c’est une vraie perte et cela me touche beaucoup. On se connaît depuis toujours. Avec sa disparition, c’est une page des courses qui se tourne. À part Deborah, on ne trouve plus les Cunnington dans le monde des courses. »

Criquette Head nous a dit : « Jacky a eu de très bons chevaux, pour de grands propriétaires : la comtesse Batthyany, George Ohrstrom, Guy Weisweiller, pour Mme Bryant aussi. » Jacky Cunnington a notamment remporté le Prix Lupin (Gr1) avec Galetto (Caro) et le Prix de la Forêt (Gr1) avec Gabina (Caro), qui n’était autre que la propre sœur de Galetto. Les deux couraient sous les couleurs de la comtesse Batthyany, tout comme Almeira (Gay Mécène), lauréate du Critérium des Pouliches (Gr1), et Nikos (Nonoalco). Il a aussi eu sous sa responsabilité Tellurium (Timeless Moment), multiple placé de Groupe, Ecossais (Pharly), deuxième du Prix Morny (Gr1), ou Philippi (Zino), deuxième d’un Prix de la Porte Maillot (Gr3).

À ses enfants, Guillaume, Daphné et Diane, ainsi qu’à toute sa famille et à ses proches, la rédaction de Jour de Galop adresse ses plus sincères condoléances.