Fin de carrière pour Wildriver

Courses / 04.03.2020

Fin de carrière pour Wildriver

Lauréate des Prix Alain du Breil (Gr1) et de Pépinvast (Gr3), en 2018, Wildriver (Willywell) ne sera plus revue en compétition. La jument a été déclarée en fin de carrière le 1er mars, sur le site de France Galop. Son entraîneur, Mathieu Pitart, nous a expliqué : « Les derniers travaux de la jument étaient moyens, et nous n’avons pas voulu prendre de risque. Elle est moins percutante qu’avant. C’est une jument qui a eu de gros combats ; après sa victoire de Gr1, elle avait souffert d’une tendinite, et nous n’avons pas pu la retrouver. Wildriver m’a tout apporté, elle a le mérite d’avoir fait de mon écurie ce qu’elle est aujourd’hui. Grâce à elle, nous avons davantage de chevaux et nous gagnons un peu plus de courses qu’auparavant. Elle est retournée chez son éleveur, Raymond Bietola, qui va l’envoyer à la saillie de Cokoriko (Robin des Champs). »

Leader de sa promotion au printemps de ses 4ans, sur les haies, Wildriver avait réalisé un exploit en s’imposant au niveau Gr3 dès sa première sortie sur l’hippodrome d’Auteuil, elle qui avait débuté en obstacle à Cagnes-sur-Mer. Ce jour-là, elle avait notamment devancé les inséparables Tunis (Estejo) et Master Dino ** (Doctor Dino), qui étaient déjà confirmés au plus haut niveau à l’époque sur la butte Mortemart. Cinq semaines plus tard, Wildriver avait assis sa suprématie en triomphant dans le Prix Alain du Breil, battant de nouveau les deux anciens pensionnaires de Guillaume Macaire. Elle aura toujours une place à part dans le cœur de Mathieu Pitart, dont elle fut le premier cheval à l’entraînement et le premier partant, mais aussi le premier gagnant.