HONG KONG DERBY - Golden Sixty, une course en or

International / 20.03.2020

HONG KONG DERBY - Golden Sixty, une course en or

HONG KONG DERBY

Golden Sixty, une course en or

Le Hong Kong Derby n’est pas labellisé "Groupe" car il est réservé aux chevaux locaux. Mais il offre la somme rondelette de 20 millions de dollars hongkongais (2,38 M€) d’allocations et cette épreuve pèse bien plus encore sur l’économie mondiale du pur-sang. C’est elle, en principe, le moteur de toutes les importations dans le pays.

Le Hong Kong Derby se dispute dimanche, à 9 h 35. Il est diffusé sur Equidia.

PPG et PP. Un total de 446 chevaux de 4ans sont enregistrés à l’entraînement. Parmi eux, la majorité (233) sont des "PPG" (private purchase griffin), c’est-à-dire des sujets arrivés dans le pays alors qu’ils étaient inédits. L’Australie est le marché de prédilection avec 138 achats, aussi bien effectués aux ventes qu’à l’amiable, suivi par la Nouvelle-Zélande avec 82 chevaux, alors que 9 sujets ont été dénichés en Europe, 2 en Afrique du Sud, et un au Brésil comme à Keeneland. Trente-cinq sujets sont passés aux ventes organisées par le Hong Kong Jockey Club et ont engendré un chiffre d’affaires de 18,58 M€. Il reste ensuite les "PP" (private purchase) : des chevaux achetés pendant leur carrière de course, qui sont au nombre de 178. Là encore, l’Australie domine dans ce créneau, avec 82 sujets, mais l’Europe devance la Nouvelle-Zélande avec 59 achats contre 26. L’Afrique du Sud vient ensuite avec 9, l’Amérique du Sud en a 3 et le Japon un seul. Si l’on considère à environ 400.000 € la valeur commerciale d’un cheval remplissant les conditions pour aller à Hongkong, on peut estimer que les propriétaires locaux ont investi autour de 70 millions d’euros, dont un tiers en Europe, pour les sujets de ce segment. Le grand favori de cette édition, Golden Sixty (Medaglia d’Oro), et son adversaire le plus dangereux, Champion’s Way (Hinchinbrook), appartiennent au segment "PPG", et ils ont été achetés respectivement à la breeze up de Nouvelle-Zélande pour 300.000 NZ$ (157.600 €) et à Premier Sale d’Inglis pour 150.000 AU$ (79.500 €).

Golden Sixty, neuf sur dix. Les "PPG" ont un réel avantage sur les chevaux qui arrivent à Hongkong avec une carrière derrière eux. Ils peuvent débuter à niveau moindre, avec un rating de 52, dans les petits handicaps et franchir les paliers les uns après les autres. C’est ce qu’a fait Golden Sixty. Il a remporté trois des quatre courses de sa première campagne et, depuis sa rentrée, en septembre, il a signé six victoires consécutives, dont celles dans le Hong Kong Classic Mile et la Hong Kong Classic Cup, les deux autres étapes de la triple couronne des 4ans. Champion’s Way, quant à lui, a aligné six succès en sept sorties à 3ans. Mais, malgré cinq tentatives, il n’a pas encore remporté de course cette saison. Il y a deux bonnes raisons à cela : il a commencé dans des handicaps de Classe 1 assez relevés et, ensuite, il a croisé le chemin de Golden Sixty qui l’a devancé à trois reprises.

Une triple couronne qui lui tend les bras. Le 23 février dernier, dans la Hong Kong Classic Cup, une demi-longueur a séparé les deux chevaux, ce qui pourrait nous laisser croire que la course sera ouverte. Sauf qu’il faut bien garder à l’esprit que le pensionnaire de Francis Lui n’était pas au top, suite à un épisode fiévreux qui l’avait affecté une dizaine de jours auparavant, et, en plus, il avait un mauvais parcours ce jour-là. Dimanche, Golden Sixty affrontera pour la première fois les 2.000m, ce qui n’inquiète pas outre mesure son entraîneur : « Il a gagné sur 1.800m et il avait bien fini, donc pas de souci de ce côté-là. J’espère remporter mon premier Derby et que Golden Sixty pourra progresser pour que l’on vise les grandes courses de décembre. » Un seul cheval a réussi à remporter la triple couronne, le malheureux Rapper Dragon (Street Boss) en 2017. Il était arrivé à Hongkong après avoir décroché la deuxième place dans les Champagne Stakes en Australie et il est mort suite à une fracture dans le Champions Mile (Grs1).

More than This, le meilleur européen. Si Golden Sixty déçoit, Francis Lui pourra toujours compter sur More than This (Dutch Art), qui avait quitté l’Angleterre après trois victoires en autant de sorties à 2ans, sous l’entraînement de Richard Fahey, avec un rating de 98. Il a appris le métier dans les handicaps et s’est placé les deux étapes précédentes. More than This a progressé de trente livres cette saison. Il ne faisait pas partie des meilleurs lorsqu’il est arrivé du Vieux Continent, mais il est celui qui s’est le mieux adapté à Hongkong. Il a décroché 982.606 € de gains.

Deux gagnants de Derby sont au départ. L’australien Amazing Beats (Épaulette), lauréat l’an passé du Tasmanian Derby (L) et qui avait quelque peu déçu lors de ses dernières sorties, a rassuré son entourage en s’imposant dans un handicap de Classe 2. Le brésilien Butterfield (Setembro Chove) a gagné le Grande Premio Ipiranga (Gr1), la poule, et le Derby Paulista (Gr1) par cinq longueurs. Après quatre parcours d’apprentissage, il a ouvert son palmarès de belle manière et il peut se montrer compétitif. Butterfield était arrivé de son pays avec 21.500 € de gains et, depuis, il en a pris 262.433. Son entraîneur, Danny Shum, a déclaré : « C’est un bon cheval, et, comme avec tous les chevaux en provenance d’Amérique du Sud, il faut se montrer patient. Quand ils débarquent chez nous, ils sont encore entiers, donc il faut les castrer puis reprendre tranquillement le travail. Son propriétaire, Yue Yun Hing, a acheté deux autres chevaux au Brésil et ils vont tous bien. »

Reliable Man a deux candidats. Un Derby où douze des quatorze candidats sont hongres ne signifie pas grand-chose en termes d’élevage. Les deux chevaux entiers sont Decrypt (Dark Angel) et Private Secretary (Kingman), respectivement placé de Gr1 en Irlande et lauréat de Listed en Angleterre. Les quatorze partants sont issus de treize étalons différents. Le seul à avoir deux partants est Reliable Man (Dalakhani), représenté par le français d’élevage World Famous, qui avait gagné le Critérium de la Vente d’Octobre - Arqana sous l’identité de Master Brewer, et le néo-zélandais Reliable Team, qui a remporté quatre succès à Hongkong et 451.850 . Si l’on cumule les gains des quatorze partants, on franchit la barre des sept millions d’euros. Sachant que leurs carrières sont loin d’être terminées…

LES PARTANTS DU HONG KONG DERBY

# Cheval Pays Ancien entraîneur Titres Père Entraîneur Rat. Gains HK (€)

1 Golden Sixty Aus Medaglia d’Oro Francis Lui 75 - 112 2 359 850

2 Champions Way Aus Hinchinbrook John Size 108 1 280 270

3 More than This GB Richar Fahey Gag. 3c Dutch Art Francis Lui 77 - 107 982 606

4 Decrypt Ire Paddy Twomey Pl. Gr1 Dark Angel Frankie Lor 93 - 95 111 111

5 Private Secretary GB John Gosden Gag. L Kingman Tony Cruz 87 - 94 258 318

6 Playa del Puente Ire Michael Halford Gag. L Elzaam Danny Shum 82 - 93 316 754

7 Columbus County NZ Lauren Brennan Pl. Gr2 Redwood Caspar Fownes 82 - 91 177 777

8 Super Oasis NZ Tony Pike Gag. Gr2, pl. Gr1 Rock 'N’ Pop Frankie Lor 88 - 91 53 086

9 Butterfield Brz D. Albres Gag. Gr1 Setembro Chove Danny Shum 86 - 90 262 433

10 Star Performance NZ Danny Walker Pl. Gr2 Per Incanto Tony Cruz 82 - 88 190 428

11 Amazing Beats Aus James Cummings Pl. Gr2 Épaulette Paul O’Sullivan 83 - 86 258 318

12 Reliable Team NZ Reliable Man Frankie Lor 70 - 86 451 850

13 Savvy Nine GB William Haggas Pl. Gr3 Anodin John Moore 81 - 83 37 500

14 World Famous GB Michael Bell Gag. Reliable Man Ricky Yiu 69 - 80 279 600