La France bien présente au Japon ce week-end

International / 27.03.2020

La France bien présente au Japon ce week-end

Au Japon, les courses continuent, à huis clos. Samedi et dimanche, il y aura six réunions avec douze courses chacune, et la France sera bien représentée côté origines.

Mainichi Hai (Gr3) : un fils de Sahpresa en attraction. Disputé ce samedi sur 1.800m, le Mainichi Hai (Gr3) sert de préparatoire aux 2.000 Guinées (Gr1, 2.000m). Al Ain (Deep Impact) avait remporté ce Gr3 en 2017, avant de s’imposer dans le classique. Le grand favori est Satono Impresa (Deep Impact), invaincu en deux sorties, dont le Kobushi Sho (L), le 16 février dernier. C’est un fils de la voyageuse Sahpresa (Sahm) qui, sous l’entraînement de Rodolphe Collet, a remporté trois fois les Sun Chariot Stakes (Gr1), a pris la deuxième place du Prix Rothschild et des Falmouth Stakes (Grs1), et la troisième place du Mile Championship (Gr1, deux fois), du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Gr1) et du Hong Kong Mile (Gr1). Satono Impresa est pour le moment le meilleur produit de la jument, qui a un yearling par Lord Kanaloa (King Kamehameha) et qui doit pouliner de Kizuna (Deep Impact) en 2020.

Nikkei Sho (Gr2) : Soul Stirring continue les prolongations. Fille de Frankel (Galileo) et de Stacelita (Monsun), Soul Stirring n’est plus la pouliche qu’elle était à 2 et 3ans. La 6ans continue de jouer les prolongations dans le Nikkei Sho (Gr2), ce samedi à Nakayama. Elle vient de bien courir dans le Nakayama Kinen (Gr2), remporté par le bon Danon Kingly (Deep Impact). Le Nikkei Sho s’annonce ouvert et elle peut de nouveau prendre une place.

Débuts du propre frère de La Cressonnière à Hanshin. Ce dimanche, dans la sixième course du programme à Hanshin, nous pourrons assister aux premiers pas de Sunny Cherbourg (Le Havre) : c’est un fils d’Absolute Lady (Galileo) et donc un propre frère de La Cressonnière (Le Havre), gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches et du Prix de Diane (Grs1). Le 3ans appartenant à Chizu Yoshida débutera dans un maiden sur 1.800m, où ils sont dix-huit à s’élancer.

Il y a de belles origines au départ : Lord Shamrock (Lord Kanaloa) est un propre frère de Danon Smash, qui sera l’un des favoris du Takamatsunomiya Kinen (Gr1) ce dimanche à Chukyo. Admire Pandora (Deep Impact) est un fils de l’américaine Zazu (Tapit), lauréate des Las Virgenes Stakes et des Lady’s Secret Stakes (Grs1).

Takamatsunomiya Kinen (Gr1) : le Godolphin Tower of London face à Gran Alegria. Le Takamatsunomiya Kinen (Gr1), qui se dispute dimanche à Chukyo, est le deuxième Gr1 de la saison au Japon et le premier sur le gazon. Ici, ce sont les sprinters d’âge qui sont en piste. Le Godolphin Tower of London (Raven’s Pass), troisième d’un Gr3 pour sa rentrée derrière Danon Smash (Lord Kanaloa), lui aussi présent, est l’un des concurrents en vue. C’est un fils de Snow Pine (Dalakhani), laquelle avait gagné deux courses en province pour André Fabre, sous les couleurs du cheikh Mohammed Al Maktoum. Royal Ascot avait été évoqué pour Tower of London. Face à lui, il y a la 4ans Gran Alegria (Deep Impact), lauréate en 2019 des 1.000 Guinées japonaises. Elle vient de remporter la Hanshin Cup (Gr3) sur 1.400m et est encore raccourcie.